Vie de parent

6 livres pour parler du harcèlement

Ce jeudi 8 novembre, la lutte contre le harcèlement est à l’honneur. Le Ligueur en a parlé, en parle et continuera à en parler pour ne jamais laisser ni les martyres, ni les auteurs seuls dans leur situation. Et pour tenter de débloquer les choses, pourquoi ne pas aller puiser dans les trésors de la littérature jeunesse ? Âge par âge, on se balade côté bourreau, côté victime. Petit tour d’horizon en lecture d’un phénomène qui cause beaucoup de dégâts.

6 livres pour parler du harcèlement

Pour ceux qui n’arrivent pas à en parler : Harcelés - Harceleurs (dès 5 ans) 

La petite moquerie. Ça commence toujours un peu comme ça. Et on aime bien quand on est petit, se ranger du côté des plus forts. On hurle avec la masse, galvanisé par l’effet de groupe. Ceux qui pointent du doigt. Ceux qui s’esclaffent. C’est vite l’escalade dans la cruauté. Les farces deviennent de moins en moins drôles. Puis plus du tout. La violence envahit tout.
C’est toujours comme ça que naît le harcèlement. C’est grave et regrettable. Finalement autant pour les harcelés que pour les harceleurs. C’est de tout ça dont parle le livre. Il y est question de lâcheté. Il y est question de courage. Et d’un côté comme de l’autre, il faut se sortir de cette situation et avant tout en parler à ses parents ou à des adultes de confiance, à la maîtresse, au médecin, à des copains. C’est tout cela que cet ouvrage rappelle, avec beaucoup de justesse.
Colline Faure / Catherine Dolto / Frédérick Mansot - Gallimard-Jeunesse

Pour ceux qui ont été victimes : Seule à la récré (dès 7 ans)Image associée

Nous vous en avions déjà parlé dans une sélection à propos des copains. On réitère. Vous avez entre les mains un précieux support pour poser les bases d’une discussion. Ici, il est question d’Emma, pour qui tout roule. Jusqu’au jour où la terrible Clarisse décide de lui pourrir la vie jusqu'à monter tout le monde contre elle. L’horreur.
Ce dont les lecteurs - jeunes et moins jeunes - s’aperçoivent, c’est que tout se délie le jour où l’héroïne décide d’en parler à ses parents. L’humour désamorce la gravité du sujet sans jamais le relativiser. Tout est juste. Gageons qu’il a sauvé plein de petit·e·s et qu’il continuera à le faire. Pour la petite anecdote, il a été le démarrage d’un long débat avec ma fille de 7 ans et sa bande de copains. Et même d’une vraie prise de conscience. C’est dire si on le recommande.
Anaïs Bloz - Bamboo éditions

Résultat de recherche d'images pour "Elliot Graham Gardner - Flammarion"Pour les bourreaux patentés : Eliott (dès 12 ans)

Dans un article du Ligueur (« T'es plus ma copine ! »), on évoquait la fameuse triangulaire de Karpman qui tisse le lien entre victime-bourreau-sauveur. Soit un triangle avec par côté : le persécuteur, la victime, le sauveur. On sauve. On prend alors possession d’un pouvoir. La victime a une dette. Le sauveur exerce alors sur elle une totale soumission et devient à son tour persécuteur. Et c’est toute la dualité à laquelle Eliott - jeune héros du roman - va se frotter.
Jadis victime, il rejoint un établissement dans lequel règne la violence et la terreur. Et à son tour, il va devoir faire le choix : passer du côté des bourreaux ou subir de nouveau les assauts de la cour de récré. Pour quel choix va-t-il opter et par quel cheminement cela va-t-il passer ? Voilà un roman que tous nos petits secondaires devraient étudier. Il traite du sujet sans aucune forme de manichéisme. Il décrit la complexité des rôles. Ceux qui poussent. Ceux qui subissent. Ceux qui font subir. Et ceux qui vont s’en sortir.
Graham Gardner - Flammarion

https://images-na.ssl-images-amazon.com/images/I/41V60txbNqL._SX195_.jpgPour ceux qui croient qui le méritent : Les regards des autres (dès 13 ans)

Un roman sur le harcèlement. Un de plus. Mais pourquoi lui ? Parce qu’il a ça de savoureux qu’il prend en compte toute la complexité qui se joue chez les ados au moment où ils subissent les assauts. Ici, il dépeint la jeune Laure, 14 ans, harcelée par une petite bande de chipies qu’elle connaît. Et finalement, elle vit avec. Comme la génération de nos ados vit avec le phénomène. Ça ne l’empêche pas d’avoir des copines, des bonnes notes, une relation agréable avec ses parents. Mais les attaques répétées vont finir par l’atteindre. Et tout s’écroule lentement. Douloureusement.
Et c’est là où ça devient passionnant, tant pour les ados que les adultes. Il y est décrit ici le mécanisme de l’enfermement. Avec un parfum d’authenticité unique. Le lecteur subit autant que la jeune héroïne. Et de lui-même, il finit par se dire : « Mais tu n’as qu’une solution, copine Laure : en parler et tout finira par se débloquer… ». Le fera-t-elle ?
Ahmed Kalouaz - Rouergue

https://www.babelio.com/couv/bm_CVT_Le-retour-dAntoinette_3182.jpgPour ceux qui nient : Le retour d’Antoinette (dès 14 ans)

La forme de cette BD de 80 pages ne plaira peut-être pas à tout le monde tant le récit est alambiqué. Le synopsis en dit long sur l’ambition de l’auteure. En façade, tout roule pour Antoinette, jeune expatriée qui vit à Los Angeles, bosse dans la pub et a même épousé une super star aussi connue que populaire. Tout irait pour le mieux si notre Antoinette ne passait pas son temps à épier son village natal par le trou de la serrure numérique. Elle s’est promis de ne plus y mettre les pieds, jusqu’au jour où…elle se voit dans ce village en direct, à 8 000 km de chez elle.
Quoi ? Antoinette décide donc d’y retourner pour tirer cette affaire au clair. L’occasion de revenir sur ses blessures, de revisiter son passé et même de le conjuguer au présent. Que sont devenus ses anciens tortionnaires ? Ils ont à peine conscience de leurs actes. Pire encore : ils célèbrent le retour de leur vieille amie. Au programme, malaise, contradiction et cette question importante en filigrane : jusqu’où les victimes peuvent-elles aller pour se sauver et oublier ?
Olivia Vieweg - EP média

Résultat de recherche d'images pour "pourquoi pete duel s'est il suicidé"Pour ceux qui ont une vision manichéenne : Pourquoi Pete Duel s’est-il suicidé ? (16 et +)

On rassure le lecteur dare-dare : non, il ne s’agit pas de l’histoire d’un gamin harcelé qui finit par mettre fin à ses jours. Mais bien du passé un peu transformé de l’auteur, Alex Kalesniko. Celui-ci revient sur son enfance, dans un petit village du Canada. Il se dessine en triste petit cabot au milieu de gamins aussi mignons qu’épouvantables. Le récit est âpre. Le jeune héros semble condamné à échapper à tout ce qui pourrait lui apporter un peu de bonheur et de réconfort. Vous l’aimerez autant que vous le détesterez. Il incarne les différentes strates de la victime. S’il subit au quotidien, il ne rate pas une occasion de se moquer des plus mal lotis, comme pour échapper à sa condition de bouc émissaire.
Ce roman graphique tire une force inégalable de cette victime méprisable. Il mérite plusieurs lectures. Et si le récit a un petit goût saumâtre, il offre une saveur inégalée : celle de regarder le phénomène du harcèlement bien en face. Dans toute sa complexité. Dans toute sa subtilité. Reste une question que vous vous posez : mais qui est ce Pete Duel ?
Kalenisko - Paquet

Yves-Marie Vilain-Lepage

Bon à savoir

OÙ TROUVER UN MÉDIATEUR ?

Il existe également des asbl et des médiateurs scolaires privés auxquels écoles, jeunes et familles peuvent faire appel. Par exemple, l’Atelier de la réussite scolaire et de l’épanouissement personnel.
Attention : les services des médiateurs publics sont gratuits, ce qui n’est pas le cas des privés.

Autant savoir

HARCELÉ-HARCELEUR

On peut définir un profil théorique du harcelé : souvent timide, introverti, différent (physiquement, intellectuellement, socialement), tout comme on peut définir un profil théorique du harceleur : leader, dominant…
Attention cependant aux étiquettes et à leurs conséquences : il s’agit chaque fois de personnes tenant ce rôle dans un groupe donné, à un moment donné. Elles peuvent avoir un tout autre comportement en d’autres lieux et d’autres temps.
Aujourd’hui, via les réseaux sociaux et les GSM, le phénomène de harcèlement se poursuit en dehors de l’école et entre dans les maisons. Aucun répit pour le harcelé, d’autant moins que les photos, rumeurs, commentaires humiliants ou quoi que ce soit posté sur internet pour leur nuire se propagent avec facilité.

Sur le même sujet

6 livres pour familiariser son enfant avec l’école

Comme nous vous le disions dans notre dossier special rentrée, chez certains enfants, l'euphorie de la rentrée retombe vite. Elle peut faire place à une haine viscérale à l'égard de l'école. Voici une petite sélection d’ouvrages précieux pour acclimater petits et grands à l’école. Intelligents, drôles, pertinents, complétement fous ou tout à la fois, n’hésitez pas à les partager avec vos enfants. Pourquoi ? Parce que la lecture sauve de tout.

 

6 livres pour parler des copains

On ne va pas se cacher derrière notre double décimètre : l’école, c'est certes pas mal d’apprentissages, mais c’est surtout les copines et les copains. À peine la reprise effectuée que se profilent différentes combinaisons : ceux qui n’ont pas d’amis, ceux qui se disputent, ceux qui les aiment à la folie, etc. Et si pour bien comprendre nos petits et mieux parler de leurs relations, on s’armait d’images et de mots ?

 

 

6 livres pour se faire peur à Halloween

C’est pour très vite, cette fameuse Fête des morts, Halloween, que l’on fête avec autant d’ardeur que des petits Américains. Vous êtes certainement en train de finaliser les costumes de sorcière, de fantôme, de vampire ou de zombie. Et si en plus, on habillait cette bonne ambiance mortuaire d’histoires et d’images qui font peur ?

 

Cyber-harcèlement : derrière l’écran, tout est permis

Insultes, menaces, intimidations : il est si facile de harceler derrière un écran. Les réseaux sociaux, devenus partie intégrante de la vie de nos ados, jouent un rôle de désinhibiteur en matière de harcèlement. Chez nos voisins français, le 8 novembre est décrété "Journée nationale contre le harcèlement scolaire". Chez nous aussi, le cyber-harcèlement a ses victimes.