Vie de parent

6 livres pour remettre son enfant au travail

On vous le disait encore récemment dans le Ligueur du 6 février consacré aux mauvais bulletins : nous avons atteint un seuil critique de l’année scolaire. Il est temps de redresser la barre. Et par quoi ça passe ? Ce satané travail scolaire, bien sûr. Plutôt que de livrer un bras de fer éprouvant avec son enfant, prenons un peu de hauteur avec des images et des histoires qui vont peut-être faire naître une petite prise de conscience chez nos petits cancres de tous âges.

6 livres pour remettre son enfant au travail

Pour ceux qui ont besoin d’excuses : Je n’ai pas fait mes devoirs parce que…

Quelle fut l’excuse la plus fumeuse de votre enfant pour ne pas avoir fait son devoir : « Ils se sont envolés par la fenêtre » ; « Mon petit frère les a mangés »... Quelque chose dans ce goût ? Alors ces petits fainéants se retrouveront dans cet ouvrage. Ici, toutes les excuses les plus farfelues sont sublimées et mises en valeur par de brillantes illustrations. Pour nos petit·e·s, de quoi se rendre compte de l’absurdité de son propos. Et peut-être de quoi se dire qu’il est parfois moins contraignant de se mettre au boulot que d’inventer des prétextes fallacieux pour ne pas s’y mettre.
Benjamin Chaud et Davide Cali – Hélium

Pour ceux qui n’y arrivent pas : Nultiplications

Ah, l’horreur. Tout le monde a ramassé des bonnes notes. Oui, toute la classe a obtenu le 10/10 en maths. Toute ? Sauf notre petit héros, Simon. Une simple erreur l’a exposé aux railleries. On l’a même traité de « nul ». Le soir à la maison, il n’en mène pas large. Quoi de mieux pour se remonter le moral dans de pareilles conditions que de se confier à sa maman ? Celle-ci a une idée géniale qui va permettre à notre petit humilié de redresser la barre et laver son honneur. De quoi montrer à ses enfants que ce n’est jamais perdu. Et que l’impasse n’existe pas. Encore un ouvrage hyper efficace de Stéphanie Blake que l’on devrait mettre dans chacune de nos sélections.
Stéphanie Blake - L’école des loisirs

Pour ceux qui en ont marre : La maîtresse donne trop de devoirs

Madame Lacriz, la maîtresse, n'est pas très sympa. Elle donne mille fois trop de devoirs. Quelle folie. Solène n’en peut plus. Quand est-ce que ça s’arrête ? Et, plus important encore, quand est-ce qu’on joue ? Oui, il y a comme un petit parfum de sédition dans l’air. Il est temps que ça cesse. C’est tout l’objet de l’ouvrage. Gageons que votre petit·e qui se plaint en permanence du traitement injuste qu’il subit – les devoirs – va peut-être relativiser face au sort de Solène et ses potes. L’utilité de ce roman va surtout consister à donner le goût de la lecture à travers un thème qui parle à tous les enfants : celui de profiter de la vie, loin des quantités de travail imposé par l’école.
Marie-Aude Murail et Caroline Ayrault – Albin Michel Jeunesse

Pour ceux qui détestent lire : Le livre qui fait aimer les livres

« Pouah, un livre… et sans images ». Cette phrase ne vous est pas étrangère ? Alors peut-être que cet ouvrage va régler pas mal de choses. Voire même « régaler » pas mal de choses. Car il est question d’inciter à dévorer les livres. Et pour cela, tous les moyens sont bons. Même les plus fallacieux. Le petit miracle de ce livre est qu’il incite tout lecteur à tout type de lecture. Voilà donc de quoi réconcilier votre ado avec le livre et même plus encore – osons le dire – avec l’exubérance des mots.
Françoise Boucher – Nathan

Pour ceux qui stressent :
Destress

Anxieux, survoltés et même parfois vides. Nos ados sont stressés, on vous le répète suffisamment comme ça dans le Ligueur. Que faire de ce stress ? Certes, il empoissonne la vie des jeunes, mais comment combiner avec ? En le comprenant recommande l’auteur, qui explique à tous vos grand·e·s d’où vient ce sentiment, quels sont les symptômes et surtout pour quelle raison il ou elle ressent tout cela. Et bien sûr, hors de question de les laisser se dépatouiller seul·e·s avec. Ici, les pistes ne manquent pas. Autant pour le combattre que vivre avec et même s’en servir de tout ce stress. Gageons que les résultats scolaires vont suivre derrière.
Jacques Azam et Gilles Diederichs – De la Martinière jeunesse

Pour ceux qui ne sont curieux de rien : Chouette ! Philo

Si on était éditeur, on parlerait de lexique de philosophie. Mais on sait très bien que le mot « philo » fait peur aujourd’hui aux ados, comme à beaucoup d'adultes. Pourtant cette science de la sagesse, on la pratique au quotidien, surtout quand on est en proie à plein de questions fondamentales qui vont bâtir l’être de demain. La curiosité est un muscle qui se développe. Au quotidien. En tant que parent, nous devons stimuler cela. Voilà l’outil rêvé. Ici, une vingtaine de philosophes invitent le lecteur à tout remettre en question. Principalement les mots et expressions dont nos ados raffolent et qu'ils emploient sans trop y réfléchir. Précieux ouvrage, quand l’on est convaincu comme au Ligueur, que la curiosité est le début de tout. Surtout du succès scolaire.
Michaël Fœssel et Myriam Revault d'Allonnes – Gallimard Jeunesse

Yves-Marie Vilain-Lepage