Vie de parent

6 livres pour se faire peur à Halloween

C’est pour très vite, cette fameuse Fête des morts, Halloween, que l’on fête avec autant d’ardeur que des petits Américains. Vous êtes certainement en train de finaliser les costumes de sorcière, de fantôme, de vampire ou de zombie. Et si en plus, on habillait cette bonne ambiance mortuaire d’histoires et d’images qui font peur ?

6 livres pour se faire peur à Halloween

Pour ceux qui connaissent le premier grand frisson Halloween : Pompon l’ourson, la maison hantée (dès 1 an)

Si les petits ne sont pas tout à fait dans l’esprit Halloween, ils n’en restent pas moins sensibles à ce qu’il se passe autour d’eux. Une grande sœur qui se déguise en zombie-pirate, des squelettes à droite et à gauche. « Il se trame un truc », hument-ils. Et pourquoi ne pas rentrer de plein de pied dans la fête en lecture ? Justement, Pompom, l’adorable petit ourson, vit une drôle d’aventure, dans une drôle de demeure, dans laquelle il se trame de drôles de choses. Votre rôle, parents ? Guider votre petit à travers cette visite au cours de laquelle s’invitent fantômes, sorciers et autres créatures terrifiantes. Ça, c’est un bon premier Halloween, dis donc.
Benji Davies (Gallimard jeunesse)

Pour ceux qui se posent des questions sur la mort : Germaine aux oiseaux (dès 5 ans)

Résultat de recherche d'images pour "Germaine aux oiseaux"Vous n’y échapperez pas, les questions innocentes sur la mort le jour de la fête de la citrouille sont inévitables. En plus de répondre très simplement aux questions que se posent et vous posent les petits (Quelques pistes pour lui répondre), vous pouvez aussi leur lire ce bel ouvrage qui est une évocation poétique et pleine d’espoir sur la mort. L’allégorie du lien qui noue le petit garçon à cette dame âgée libre comme le vent est éloquente. Alors, c’est quoi la mort ? « Et si c’était un envol », répondrez-vous à la fin de la lecture.
Anaïs Lambert (Lirabelle)

Résultat de recherche d'images pour "Attention ! Ce livre est rempli de monstres"Pour ceux qui veulent se battre contre leurs peurs : Attention ! Ce livre est rempli de monstres (dès 6 ans)

On ne vous apprendra rien en vous révélant que toutes les créatures imaginaires cristallisent depuis la nuit des temps les angoisses humaines. Le monstre, ce symbole de nos peurs de petits. Et si on partait les combattre ces terreurs, tiens. C’est ce que propose cet ouvrage qui, dès le titre, invite le jeune lecteur à une forme de défi. Du style : « Est-ce que tu vas pouvoir les affronter, tous ces monstres ? ». Et vous ne devinerez jamais ce que va faire votre coriace d’enfant ? Il va prendre son courage à deux mains et faire face à tout ça. Halloween ou le défi du dépassement de soi. De quoi rabrouer toutes ces maudites citrouilles qui se moquent un peu de nous depuis quelques jours.
Guido Van Genechten (Mijade)

Résultat de recherche d'images pour "Rufus le fantôme ou la grève de la Mort"Pour ceux qui veulent se jouer de la Mort : Rufus le fantôme ou la grève de la Mort (dès 8 ans)

Dans un univers peuplé de créatures type loups-garous, zombies, vampires ou autres, être un fantôme, ça ne fait pas montre d’une singularité débordante. Et Rufus, notre jeune héros, en a parfaitement conscience. Ce jeune impétueux n’a qu’une idée en tête : devenir la Mort. Au-delà de la figure de style réussie qui consiste à faire cohabiter les créatures les unes avec les autres, on aime beaucoup la critique sociale qui va faire de vos enfants de véritables petits révolutionnaires, prêts à réussir toutes les coalitions possibles pour atteindre l’impossible. Et si une fête, somme toute très consumériste, était prétexte à transformer nos petits en manifestants avertis ? Ce serait un beau pied de nez à l’impérialisme américain, pas vrai ?
Chrysostome Gourio (Sarbacane)

Zombies zarbis  - Panique au cimetière ! par PavlenkoPour ceux qui veulent se faire peur en riant : Zombies zarbis (dès 10 ans)

Tout se passe dans une charmante petite ville aux apparences calmes et doucereuses. Seulement, la nuit, à l’orée du cimetière, surgissent de sympathiques zombies qui coulent des jours peinards. Jusqu’au jour où… le cimetière est menacé d’être totalement balayé pour y construire un supermarché à la place. Aïe. C’est là où notre jeune héros entre en scène. Romain, jeune et impétueux mortel, va braver tous les dangers pour les beaux yeux de Léocale, une jeune zombie, mignonne comme tout. Ensemble, ils vont tenter de déjouer les projets de destruction de la mairie. Zombies et humains, main dans la main, pour déjouer les pièges du néo-libéralisme outrancier. En voilà un bon premier roman à dévorer en regardant les feuilles tomber.
Marie Pavlenko, Carole Trebor, Marc Lizano (Flammarion)

Résultat de recherche d'images pour "facetasm Charles Burns"Pour ceux qui louent la laideur : Facetasm (dès 14 ans)

Et parce qu’Halloween, ça doit aussi être le mauvais goût, le fait de jouer avec les peurs, avec la laideur avec le fait de repousser les limites : ce magnifique livre-objet. Le principe est simple, plusieurs pages séparées en trois lamelles qui constituent une partie du visage. Le lecteur s’amuse donc à créer les créatures les plus hideuses qui soient, à sa guise. L’illustrateur à l’origine de ce livre n’en est pas à son coup d’essai, puisqu’il s’agit du surdoué Charles Burns, auteur du célèbre lackhole, roman graphique époustouflant sur les transformations adolescentaires. Ici, Facetasm est une sorte de cadavre exquis avec le dessinateur Gary Panter, dont le lecteur est seul maître à bord. De quoi donner envie à vos grands enfants de se déguiser pour cette fête qu’ils boudent un peu. Mais dont ils rêvent en secret…
Charles Burns et Gary Panter (Cambourakis)

 

Sélection réalisée par Yves-Marie Vilain-Lepage