Vie de parent

8 conseils du soleil lui-même
en cas de forte chaleur

Les météorologues pronostiquent un été très chaud. Alors pour être certain d'avoir les bons réflexes et protéger ses petits au mieux, nous sommes allés poser directement nos questions au Soleil. Il nous a donné d'excellents conseils. Rappelant que, qui dit températures élevées, dit mise en garde pour la santé de son enfant et la vôtre. Rafraîchissez-vous des bons réflexes de cette sympathique boule jaune.

8 conseils du soleil lui-même en cas de forte chaleur

Les températures montent ? Il est plus que temps d'adopter quelques réflexes. Autant aller poser les questions directement au principal intéressé : le Soleil. Beaucoup sous le feu des projecteurs ces derniers temps.
Il nous rappelle qu'il faut savoir profiter de ses bienfaits, sans pour autant minimiser son action. Il se fait beaucoup de souci pour les enfants, mais gageons que si l'on suit tous ses bons conseils rayonnants et pleins de bon sens, l'été va se dérouler sans souci. Son principal conseil : évitez de mettre votre petit dans un endroit surchauffé et sans aération suffisante.

On sait finalement peu de choses sur vous, l'été est une période pendant laquelle vous êtes très exposé, c'est étouffant ?

Le soleil : Tout d'abord, je tiens à vous remercier de me permettre de m'exprimer. On parle beaucoup de moi, en effet. Et on me prête souvent des intentions qui ne sont pas les miennes, sans pour autant me permettre d'avoir mon mot à dire. Je profite donc de cette interview pour rappeler que je ne suis pas le seul responsable de ces températures très élevées. C'est d'abord un travail d'équipe et j'aimerais rappeler que si chacun y met du sien, cette période très chaude va très bien se dérouler.

Que conseillez vous aux parents inquiets pour leurs petits ?

Le soleil : Avant toute chose, hydratez votre petit. Donnez à boire à votre enfant régulièrement, même s'il ne vous le réclame pas. Rafraîchissez-le très souvent en lui appliquant de l'eau tiède sur le corps, notamment la nuque, les cheveux et le front. Côté alimentation : privilégiez les aliments riches en eau (tomates, concombres, melons, pastèques...). Vous savez, moi-même, j'effectue des journées très longues en ce moment et il m'arrive aussi de boire un bon verre d'eau fraîche.

En ce qui concerne la tenue, vous avez des petits trucs pour se protéger de vous ?

Le soleil : Absolument, toute cette semaine et les jours qui suivront, il est fondamental de choisir les bons vêtements. Habillez votre enfant avec des vêtements légers et de couleur claire. En ce qui concerne les bébés, remplacez le body qui colle à la peau par une culotte et un T-shirt. À l'intérieur, une couche suffit. Je tape fort sur les petits crânes - contre mon grè -, équipez donc vos petits d’une casquette qui les protège sans envelopper trop étroitement leur tête, comme le font les chapeaux. La chaleur doit pouvoir s’échapper par la tête.

Protection toujours, vous vous y connaissez un peu en crème solaire ?

Le soleil : Oui, je plaisante souvent en disant que c'est la crème de la crème. Pour les petits de 1 an et + : enduisez-les avec une crème à large spectre qui les protège contre les rayons solaires UVA et UVB. Cette crème doit être mise quinze à trente minutes avant l’exposition au soleil et renouvelée toutes les deux heures. Pour une protection totale, rien de tel que de rester couvert. Pour info, la peau du tout-petit - beaucoup plus fine - est trois fois plus exposée aux rayons UV que celle des adultes. Avant l'âge de 1 an, les expositions doivent donc rester exceptionnelles.

Un petit mot sur les rayons UV ?

Le soleil : Vous avez raison d'en parler. Répétons-le : gare aux UV. Parents, c’est le moment de sortir vos vêtements et chapeaux anti-UV. Choisissez ce dernier à larges bords pour protéger le visage, mais aussi le cou et les oreilles. Si vous n’en avez pas et que vous êtes intéressé, vous en trouverez chez Décathlon, A.S. Adventure ou tout autre magasin qui vend des articles de sport. Pour info, les vêtements mouillés protègent moins des rayons UV que les vêtements secs.

Vous êtes bien placés pour savoir quels sont les moments les plus chauds dans la journée...

Le soleil : En effet, c'est pour ça qu'il faut inister là-dessus. Fuyez les heures chaudes. Si possible, évitez les sorties aux moments le plus chauds, c'est à dire entre 12 et 16 heures. Incitez vos petits à faire la sieste... ou au moins au repos, dans le canapé ou à l'ombre d'un arbre, un bouquin à la main... Moi-même, je lis beaucoup. La nuit surtout.

Il paraît que vous êtes un grand adepte des lunettes de soleil ?

Le soleil :  Oui, j'en porte moi même parfois, quand je me trouve un peu trop éblouissant. Je recommande aux parents d'en faire de même. Pensez aux lunettes de soleil. Les yeux des petits sont beaucoup plus perméables aux UV que les nôtres.
Sortez-les dès que vous êtes dehors, en voiture, à vélo. Partout. Elles n'ont rien d'un gadget.

Tiens, puisque l'on parle de voiture, un conseil ?

Le soleil : En voiture, il est important d'équiper ses fenêtres de pare-moi, euh, de pare-soleil, pardon. Prévoyez des réserves d’eau en suffisance. Une panne ou un gros embouteillage peut toujours survenir. Si vous optez pour la climatisation, veillez à ce qu’elle ne soit pas directement dirigée sur l’enfant.
Durant le trajet, arrêtez-vous souvent, pour aérer la voiture et vérifiez que votre bébé va bien. Humectez son corps régulièrement avec un brumisateur. Et ne le laissez jamais seul dans le véhicule.

Enfin, on vous associe aussi beaucoup à la mer...

Le soleil : Oui, dès que le grand public me voit, il a le réflexe d'allez faire une petite virée en bord de mer. C'est d'ailleurs une rès bonne idée. Attention toute fois à bien prendre bien en compte tous les conseils précédents. Sachez que le parasol n’est pas l’allié le plus efficace contre moi. Les tentes anti-UV sont bien plus indiquées pour protéger les enfants. Là, comme partout, j'invite vos lecteurs à bien profiter de moi, sans présumer de la résistance de leur·s enfant·s. Je profite de cette interview pour leur dire que je leur souhaite un merveilleux été. Qu'ils s'amusent raisonablement. Promis, je vais tout faire pour ne jamais être bien loin et réchauffer tous les coeurs.

Propos recueillis par Y.-M. V.-L.

Bébé et chaleur ? On reste attentif

  • Avec ces grosses chaleurs, bébé demande encore plus d’attention. Rafraîchissez-le en humidifiant son corps et sa nuque, ses cheveux et son front. Veillez à ce que l’eau ne soit pas trop froide.
  • Ce qu’il faut surveiller. Une pièce trop chaude, un compartiment de train mal aéré, un parasol aux heures où les rayons du soleil sont brûlants, tout comme dans un landau doté d’une capote fermée, dans une voiture, une caravane, une tente... le coup de chaleur peut survenir très vite si votre enfant est resté trop longtemps dans un endroit surchauffé et sans aération. Le bébé qui régule encore mal sa température corporelle peut vite souffrir d’une forte augmentation de la température de son corps.
  • S’il est fiévreux, rouge, abattu ou groggy, il souffre peut-être d’un coup de chaleur. Commencez par le déshabiller et l’allonger dans une pièce bien ventilée aux volets fermés. Enveloppez-le de linge frais et laissez-le à l’ombre pendant vingt-quatre à quarante-huit heures. Prenez sa température, vérifiez qu’elle a baissé et donnez-lui à boire - en petites quantités, jamais glacées, pour éviter un choc thermique - jusqu’à ce qu’il soit totalement rassasié. Il devrait commencer à récupérer. Évitez de le plonger dans un bain froid.
Sur le même sujet

Coup de chaleur du bébé : conseils pour l'éviter

Le mercure grimpe et la température dépasse largement 30°C. L'été est beau et long. Mais attention aux tout-petits. Pour eux, la chaleur est parfois plus redoutable que le soleil.