Vie de parent

À 11 ans, c’est dur quand les parents
se séparent

Qui dit séparation des parents, dit changement de vie pour les enfants. Normal, donc, que parfois les résultats scolaires de ces derniers en pâtissent. Sans oublier le chagrin de ne plus voir papa-maman ensemble et la peur de perdre le contact avec l’un ou l’autre. Bref, pour un gosse, la séparation est un vrai coup de tonnerre dans un ciel bleu ! Et cela va sans dire, plus vous et votre ex arriverez à garder ou instaurer des relations sereines, mieux cela se passera pour tous. La loi prévoit d’ailleurs l’autorité parentale conjointe.

À 11 ans, c’est dur quand les parents se séparent

Que faire ?

Lui dire qu’on l’aime. Un enfant a besoin de savoir qu’il n’est pas responsable d’une séparation, qu’il est et restera aimé par ses deux parents, qu’il continuera à les voir tous les deux… si possible, qu’il peut les aimer tous les deux. Il a besoin de savoir aussi comment sa vie va s’organiser concrètement, où il va vivre, quand et comment ?

L’aider à raconter. Aidez l’enfant à formuler et à poser les questions qui le tracasse. Répondez-y le plus clairement possible et rassurez-le quant à sa vie future. Vous pouvez aussi lui proposer de parler de ses peines avec une personne extérieure, quelqu’un qu’il apprécie - sa marraine, son tonton, par exemple - et qui est en dehors du maelström.
Suggérez-lui de découvrir le site www.familieschange.ca où il retrouvera une situation similaire à la sienne, des explications, des propositions de réaction.
Si vraiment les choses sont très difficiles pour lui, proposez-lui un contact avec un professionnel qui l’aidera à dépasser ses difficultés.

Prévenir l’école. Informé de la nouvelle situation des parents, l’enseignant sera à même d’en tenir compte dans sa pratique quotidienne. Il comprendra mieux pourquoi l’obtention de certaines signatures peut traîner (quand on demande celles des deux parents) et pourra permettre à l’enfant de rapporter sa farde de travaux ou son bulletin quelques jours plus tard que prévu, de manière à lui donner le temps de les montrer à son père et à sa mère.
Face au grand nombre de divorces, de nombreuses écoles dupliquent maintenant les infos les plus importantes concernant principalement les réunions de parents, les bulletins, une orientation scolaire…

Simplifier sa vie. Autre difficulté pour l’enfant : avoir son matériel en ordre, à temps et à heure alors qu’on a deux domiciles. Pour lui simplifier autant que possible la vie scolaire, essayez de préciser un maximum de points avec votre ex et informez-en votre enfant. Qui signe quoi et quand ? Où doit se trouver le sac de gym, le sac de piscine (Dédoubler ce matériel peut aider, mais cela coûte !) ? Qui paie un nouveau bic ou une sortie avec la classe ?
Visualisez tout cela dans un tableau, une couleur chez maman, une autre chez papa. Enfin, surveillez le journal de classe dans lequel votre ex a pu ou a dû signer une info utile à propos d’une activité, d’un comportement, d’un exercice.

Thérèse Jeunejean

Coup de pouce de la Ligue des familles

Découvrez  le nouveau service de la Ligue des familles qui facilite l'organisation des parents séparés. Disponible à partir du 1er octobre.