Vie de parent

À 9 ans, la cour de récréation peut être un enfer

Un enfant qui craint par-dessus tout la récréation sans raconter ce qui s’y passe est peut-être en proie à du harcèlement. Ce harcèlement scolaire, souvent nommé school bullying, toucherait 10 à 15 % des élèves belges. Trouver des prétextes pour manquer à l’école, se plaindre de maux physiques, se refermer sur soi-même, avoir des cauchemars… sont autant de signes décrits dans les analyses concernant des enfants harcelés.

À 9 ans, la cour de récréation peut être un enfer

Que faire ?

En parler. Abordez le sujet avec l’enfant avec délicatesse et tendresse en lui expliquant que vous êtes inquiet. Demandez-lui comment il se sent dans les murs de l’école, s’il y a des enfants exclus ou agressés. Dites-lui que vous voyez bien que « quelque chose » ne va pas et que vous voulez l’aider. Précisez que vous savez que, parfois, des élèves se font agresser, persécuter, ce que vous estimez grave et totalement inadmissible. S’il se cabre encore, suggérez-lui d’expliquer ce qui ne va pas à un proche qu’il apprécie.

Réagir. Affirmez-lui encore qu’il n’a rien à se reprocher, que personne n’a le droit de persécuter qui que ce soit et cherchez ensemble la bonne manière de réagir. Prenez contact avec les enseignants, sachant que cela risque de n’être pas évident : le phénomène est complexe et les harceleurs peuvent agir sournoisement. D’autre part, tous les enseignants ne sont pas encore sensibilisés à ce phénomène. Contactez si nécessaire la direction et le centre PMS.

Le cyber-harcèlement. Les réseaux sociaux ont la cote pour les persécutions numériques (photos compromettantes, insultes, etc.) qui sont d’autant plus graves qu’elles sont connues (voire menées) par un très large public. Comme le harcèlement classique, le cyber-harcèlement doit être dénoncé en informant l’école en direct ou via le PMS.
Mieux, vous pouvez le dénoncer en contactant Child focus :

  • en ligne : www.clicksafe.be
  • par courriel : clickhelp@childfocus.be
  • par téléphone : 02/475 44 00 (du lundi au vendredi).
  • par SMS : 0470/44 44 00 en demandant à être recontacté, ce qui se fait alors par mail ou par téléphone très rapidement.

 

Thérèse Jeunejean

En savoir +

Comment lutter contre le harcèlement entre élèves ?, une brochure proposée par l'Ufapec.

Sur le même sujet

Difficultés scolaires : il y a toujours une bonne raison…

… et ces raisons prennent diverses formes, qui peuvent aller du trouble de l’apprentissage à la séparation des parents en passant par la maladie longue durée ou tout autre coup dur dans la famille. Passage en revue de ce qui peut troubler l’année scolaire de votre petit ou plus grand.

 

Elle a 12 ans et s'ennuie à l'école

Un enfant qui comprend plus vite que les autres et exécute très rapidement le travail demandé, ça fait rêver. Pourtant, ce n’est pas tous les jours le bonheur. Identifié souvent comme enfant à haut potentiel (ou, comme on le disait jadis, surdoué), il a de réelles difficultés à trouver sa place au quotidien. Il peut soit être en échec scolaire, soit avoir un comportement très agité, soit être particulièrement désordonné...

 

Harcèlement à l’école : objectif, faire mal

Le harcèlement scolaire toucherait, tous âges confondus, 8 à 15 % des jeunes Européens scolarisés. Tu par la victime, sous-estimé voire non pris en compte par les adultes, il peut mener au suicide dans les cas les plus graves. Analyse avec Pascal Vekemans, médiateur scolaire, d’un phénomène sournois qui doit être combattu le plus rapidement possible.