Vie de parent

Accueil pour la petite enfance :
des précisions sur l'argent
versé par les parents

L’aide pour les milieux d’accueil par temps de Covid-19 est un des paquets de mesures qui sont passées hier au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces mesures avaient déjà été décidées le 26 mars, mais, là, elles sont arrivées au bout de leur parcours (conseil d’État, etc.) et sont donc pleinement d’application. Cela concerne directement les parents qui recouraient à des structures d’accueil pour leurs petits.

Accueil pour la petite enfance : des précisions sur l'argent versé par les parents

Très concrètement, les parents qui ne mettent plus leurs enfants dans les milieux d’accueil depuis le 16 mars et jusqu’à la fin des mesures de confinement décidées par le Conseil national de sécurité (19 avril pour l’instant) ne doivent plus payer les milieux d’accueil pour les jours où leurs enfants ne fréquenteront pas le milieu. Cette décision s’applique aux milieux d’accueil qu’ils soient subventionnés ou non.

La décision précise que si le contrat entre les parents et le milieu d’accueil prévoit un paiement anticipé, ce paiement ne sera exigé que pour les jours où la présence de l’enfant est confirmée par les parents. Cette disposition ne touche aujourd’hui qu’une minorité de parents.

Un peu de patience pour les remboursements

Si la participation financière des parents ou les frais d’accueil ont déjà été acquittés totalement ou en partie, il est demandé aux parents de n’exercer aucune pression sur les milieux d’accueil : le pouvoir organisateur dispose d’un délai de trois mois à compter du 1er avril 2020 pour rembourser les parents.

C’est que pour ces milieux d’accueil, il faut pouvoir s’adapter. Désormais, ils sont assurés de pouvoir compter sur un dispositif d’urgence bétonné par la Fédération. Tous les subsides sont maintenus, sans tenir compte de la baisse de fréquentation. Les subventions vont aussi être versées de façon anticipative pour éviter les problèmes de trésorerie. Mais cela reste tendu, il faut leur laisser un peu de temps pour gérer cette situation exceptionnelle et assurer, notamment, le paiement des salaires des équipes.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Coronavirus : les crèches désormais au même régime que les écoles

L’accès aux crèches va être restreint. La décision est tombée ce jeudi au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme pour les écoles, seuls les parents qui exercent une fonction « cruciale » pourront déposer leurs enfants.

 

Coronavirus : des livres jeunesse en coups de pouce

Face à cette crise inhabituelle, les parents peuvent se sentir démunis pour aborder la question de l’hygiène et trouver les bons mots avec leur enfant. Voici, par tranches d’âge, quelques titres d’albums jeunesse sympas et de livres pour vous aider et aussi dédramatiser, tout en étant précis…

 

Coronavirus : dix conseils pour éviter le burn out des parents

Être parent en plein confinement peut être source de stress. Boulot en télétravail, garde des enfants… Quelle charge ! Face à cela, il y a quelques conseils tout simples qui permettent de rester plus serein et confiant. Deux chercheuses de l’UCL ont isolé 10 astuces pour éviter le fameux « burn out parental ».