Vie de parent

Attention, un médicament
n’est pas un bonbon !

De nouvelles recommandations concernant les médicaments sont de mises depuis le 1er mai 2013. Elles concernent notamment certains médicaments contre le rhume et la toux qui seront désormais soumis à une prescription.

Attention, un médicament n’est pas un bonbon !

Une mesure qui fait écho au constat de l’Agence fédérale des médicaments et des produits de santé (Afmps) : les parents administrent trop souvent un médicament à leur enfant en cas de fièvre, toux, congestion nasale ou régurgitations. C’est en substance ce que l’on retrouve dans la campagne de prévention lancée avec le soutien de Laurette Onkelinx, ministre de la Santé publique.
"Sauf si elles sont inquiétantes, ces petites affections ne doivent pas nécessairement être traitées par des médicaments. En cas d’utilisation sans l’avis d’un professionnel de la santé, les risques de surdosage ou d’intoxication sont réels” met en garde la ministre. En Belgique, les enfants ingèrent plus de 707 millions de pilules, gouttes, vaccins, etc. 6,6 millions de boîtes de médicaments destinés aux plus petits sont vendues chaque année.

Plus de 20 000 appels par an concernant des enfants au centre anti-poison

L’objectif de la campagne : rappeler que les médicaments, bien qu’ils soient parfois nécessaires, ne sont pas inoffensifs. Et que les enfants n’y réagissent pas de la même façon que les adultes. Ils les éliminent pas non plus de la même manière.
Trois brochures d’informations ont donc été éditées pour rappeler une bonne utilisation des médicaments en cas de fièvre, régurgitations et toux ou rhume, ces affections où l’automédication est le plus souvent pratiquée.

Caroline Van Nespen - 01/05/2013

En pratique

Quand faut-il donner un médicament à un enfant et comment ? A quoi faut-il être attentif ? Quand faut-il consulter un médecin ?  Des questions auxquelles répondent ces brochures que vous trouverez chez votre médecin. Vous pouvez d’ores et déjà les consulter et les télécharger sur le site www.medicamentsetenfants.be

Sur le même sujet

Le paracétamol, facteur de risque d'allergie ?

L'administration fréquente de paracétamol dans la petite enfance pourrait favoriser l'apparition d'allergies. C'est ce qu'a constaté une équipe de l'Université catholique de Louvain (UCL).

 

L’aspirine contre la fièvre peut-elle causer la grippe ?

Selon plusieurs médias relayant une étude canadienne, faire baisser la fièvre avec une aspirine ou du paracétamol augmenterait le risque d’attraper la grippe. Des observations à relativiser, selon nos pédiatres belges. On fait le point.

 

Médicaments : info ou coup de pub ?

Qui croire ? Il y a quelques jours, les médias vous mettaient en garde, via Test-Achats, contre certains médicaments inefficaces, voire dangereux. De quoi vous faire paniquer, vous qui donnez justement chaque hiver à votre enfant le Lysomucil cité ou son équivalent générique pour fluidifier les mucosités et lui épargner, espérez-vous, une bronchite. Retour sur la question en gardant la tête froide.

 

Il ne veut pas prendre ses médicaments

Ils courent, ils courent, les microbes, et voilà que votre petit bout est malade. Le hic : il refuse de prendre ses médicaments. Voici quelques astuces pour vous faciliter la tâche et éviter que ce moment ne tourne au drame.