Auto : comment changer d’assureur ?

Vous venez de recevoir la prime d’assurance de votre toute nouvelle voiture achetée à des conditions exceptionnelles. Cette prime est très élevée et vous êtes bien décidé à changer d’assureur.

Auto : comment changer d’assureur ?

L’assurance auto (RC auto) qui couvre votre responsabilité civile est obligatoire. Elle indemnise le dommage que vous causez à un automobiliste, un cycliste ou un piéton. Par contre, vous êtes libre de souscrire ou pas une assurance omnium. L’assurance omnium doit être souscrite auprès du même assureur qui vous assure en responsabilité civile. Cette assurance couvre tous les dégâts subis par votre véhicule : tôle froissée, bris de vitre, incendie, acte de vandalisme, collision avec un animal, etc. Elle prend également en charge l’indemnisation de votre voiture en cas de vol.
Il existe des contrats mini-omnium qui ne couvrent pas les dégâts causés à votre propre voiture lors d’un accident dont vous êtes seul responsable. En outre, les assureurs proposent différents types de formules en fonction du montant de la franchise, du calcul de la valeur du véhicule, etc.
Bref, avant de changer d’assurance, vous devez bien comparer les couvertures offertes par rapport au montant de la prime annoncée.

Résiliation à l’échéance annuelle

Vous ne pouvez pas changer d’assureur du jour au lendemain. La loi vous permet de résilier votre contrat d’assurance à chaque échéance annuelle de votre contrat. Vous devez alors envoyer une lettre de résiliation par recommandé au minimum 3 mois avant la date d’échéance.
Ainsi, si votre contrat a été signé un 1er juin, votre recommandé signifiant votre demande de non-reconduction du contrat doit être posté au plus tard le 28 février.

Résiliation suite à une hausse tarifaire

Vous pouvez résilier votre contrat suite à une hausse globale des tarifs de votre assureur. Ce dernier doit vous avertir de cette augmentation tarifaire. Vous disposez alors de trois mois pour mettre un terme à votre contrat. S’il ne vous prévient pas, vous pouvez rompre le contrat au-delà des trois mois prévus par la loi.
Attention, si vous voulez changer d’assureur, ne payez pas la prime indexée, car ceci renouvellerait automatiquement votre contrat existant. Faites en sorte d’être assuré par la nouvelle compagnie à partir de la date d’échéance de votre contrat existant.
Par contre, vous ne pouvez pas résilier votre contrat après une augmentation du tarif suite à un sinistre. En effet, cette augmentation est liée à la progression sur l’échelle bonus-malus que vous applique l’assureur.
Vous ne pouvez pas non plus résilier votre contrat si le tarif augmente parce que vous avez changé d’adresse (zone tarifaire) ou de voiture. Comme le risque change, cette hausse de tarif est motivée. Elle ne constitue pas une raison valable pour une résiliation directe. Vous recevez dans ce cas un avenant à votre contrat expliquant le changement de prime.

Résiliation après sinistre

Vous pouvez résilier votre contrat d’assurance auto suite à un accident de voiture. Votre seule obligation est d’informer votre assureur par lettre recommandée au plus tard un mois après le versement de votre indemnité. Si votre assureur refuse de vous indemniser, vous avez un mois à dater de la lettre signifiant le non-paiement.
Si c’est votre RC auto qui a indemnisé la victime, alors la date à prendre en considération est celle de la lettre vous avertissant du paiement de l’indemnité à la victime.

Olivier Beaujean - Asbl Droits Quotidiens

Sur le même sujet

2014, un tournant pour les voitures ?

On vous l’a dit dans les pages précédentes, 2014 est l’année du mieux vivre ensemble. À l’aube du Salon de l’auto, on vous propose d’appliquer aussi cette idée à ce qui touche à la voiture et à ceux qui les conduisent.