Vie de parent

Avant les fêtes

Les fêtes ? Demain, je m’y mets. Et vous le savez mieux que quiconque, demain, c’est déjà maintenant. Pour vous accompagner depuis le jour où vous ouvrez votre magazine préféré jusqu’à la veille de conduire les petits à l’école, nous avons dressé toute une série de pense-bêtes à découper et à coller sur le frigo.

Avant les fêtes

Des cadeaux verts

Petits cadeaux à moins de 5 € ? Mais oui, ça peut être très bien. Chez mieu.be, il existe de la pâte à modeler écolo, complètement naturelle, non toxique avec de jolies couleurs. Ne sèche pas, ne tache pas et donc ne gâchera pas les fêtes. Encore moins cher, pour 2,50 €, foncez chez Nature et Découvertes et offrez de la pâte à ballon. On place une boule de pâte à l'extrémité du tube. On souffle. On pince la pâte avec ses doigts. Et hop, des ballons multiformes apparaissent. Enfin, comme nous vous le disions dans le Ligueur du 29 novembre, pensez aux plantes. Des petits cactus, des épiphytes (plantes sans racines), des petites plantes grasses. C’est peu cher et plaisant.

Des cadeaux web

Sur le web, c’est plus facile de trouver des cadeaux à petits prix. Mais si jamais vous passez par ce biais, c’est maintenant. Après, vous allez compter les jours et vous mettre à courir les magasins à la dernière minute. Mauvaise opération, car vous allez tout payer deux fois plus cher. Pas d’idée ? À moins de 10 €, Le Bélial' éditions propose pour tout petit Jedi, l’ouvrage Faire des sciences avec Star wars, soit une façon d’aborder des concepts très sérieux via la saga mythique dont le prochain épisode sort dans quelques jours. Autre super cadeau passe-partout qui réconcilie autant les fans de BD classiques que les aficionados underground les plus pointus, la très drôle parodie de Lucky Luke de maître Bouzard, avec son hilarant Jolly Jumper ne répond plus.

Ouvrez-leur les yeux !

Au milieu de ce déferlement de cadeau, en voilà un gratuit et citoyen, fait sur mesure par et pour des 10 ans et plus : l’appli Migratio. Textes, vidéos, photos, dessins, liens internet, actions, news, contacts avec une communauté d’utilisateurs qui tentent de répondre à une question pratique : comment agir ensemble pour accueillir dignement ces hommes, ces femmes et ces enfants qui fuient la guerre et la pauvreté ?

Choisir pour papy-mamy ?

Les grands-parents ? Ils ont tout ou presque. Alors, on vous propose un truc : partir des cinq sens pour trouver l’inspiration.
L’ouïe avec la chanteuse de blues japonaise Asakawa Maki et son album Blue Spirit Blues, qui vont donner une petite note profonde et pondérée aux fêtes de famille (Environ 10 €).
La vue avec Le Livre de la jungle, de Yann Gross chez Actes Sud. Magnifique ouvrage de photographie consacré au désenchantement de la forêt d’Amazonie. Bien écrit, bien fichu et qui se termine par un poème sur la transmission qui donne les larmes aux yeux (Environ 22 €).
Le toucher avec un oreiller à mémoire de forme. Vous en trouverez partout à tous les prix. Validé par les ostéopathes (À partir de 20 €).
L’odorat avec les eaux de Cologne de chez Hermès que vous pouvez offrir à plusieurs si c’est hors budget chez vous (Environ 40 €).
Le goût avec le joli jardin aromatique Lilo qui pousse en intérieur, à acheter également à plusieurs puisque ça coûte cher (99 €).

L’esprit DIY, c’est maintenant

On vous le répète chaque année : pour tout ce qui concerne les cadeaux, les sapins, les boules, la déco de table et plus encore, le DIY (pour do it yourself), c’est magique. Il existe mille et une petites astuces. Première chose à faire, rassembler tout le surplus de matériel de bricolage en tout genre qui va servir tant pour les papiers cadeaux que la déco, voire même les cadeaux. Plus précisément ? De la ficelle, des bougies, du carton, des rubans, des petits bonbons colorés, des boutons… Tout ce qui peut être recyclé et transformé en magie de Noël. Et vous allez voir qu’il y a de quoi faire !

Un air de fête aux fenêtres

Utilisez une petite astuce originale avec du blanc de Meudon mélangé à de l’eau. Un pochoir avec des formes de Noël trouvé sur le web. Vous posez. Vous appliquez. Et en moins de temps qu’il en faut pour le dire, un air de fête envahit la maison. N’oubliez pas d’impliquer vos plus jeunes dans ce tour décoratif ! Une fois les fêtes passées, prenez un chiffon humide et, hop, le tout s’enlève aussi vite que vous l’avez appliqué.

Pas de Noël sans lumières

Pas de fêtes sans lumières. Il ne faut pas grand-chose pour installer un peu de magie. Nos astuces sont simples. Fouillez dans vos cartons et récoltez le maximum de guirlandes lumineuses. Glissez-les dans les bocaux en verre de grand-mère ou enroulez-les autour de formes propres à Noël que vous assemblerez avec vos petits (des étoiles, des sapins, des comètes, etc.). Enfin, notre préféré, testé et approuvé par la rédaction, une bûche en bois coupée en deux sur sa longueur, ornée de trous pour accueillir des bougies chauffe-plat. Attention de toujours bien la surveiller. Des lumières, oui. Mais pas au point de tout embraser non plus…

Le roi des forêts

Commençons par les vrais, les beaux, les majestueux. Il en existe un large choix chez monbeausapin.be, par exemple, qui propose même un arsenal d’idées (à partir de 50 €).
L’Union ardennaise des producteurs met à la disposition de tous une liste mise à jour des producteurs de sapins de Noël responsables. Comme chaque année, nous vous présentons une initiative solidaire autour du sapin (de 26 à 46 €) avec asmae.org et sapin malin dont les bénéfices sont attribués au projet d’une ferme pédagogique à Ndoumboudj au Sénégal. Ou les Nos Pilifs qui réinjectent les bénéfices dans le projet de l’asbl qui mène des activités avec les petits en situation de handicap. Tous livrent partout en Belgique.

Un sapin à bricoler

Si vous optez pour le sapin fait par vos petites mains, par conviction écolo ou amour du bricolage, les idées ne manquent pas. Cette année, on vote à l’unanimité pour celui fait en lattes de carton qui redessinent un arbre en colimaçon à partir d’un socle noir. On aime beaucoup l’escabeau ouvert en deux, orné d’une étoile, qui laisse pendre une avalanche de boules de Noël. Ruez-vous sur vos moteurs de recherche préférés, le web pullule d’exemples. La seule contrainte : éviter de sombrer dans le « broleux » avec un sapin qui s’écroulera au premier grognement d’enfant.

Menu : tradition et décalage

Noël, c’est aussi les traditions culinaires familiales. Une entrée de Saint-Jacques. Mais pas les sempiternels beurre-échalotes (même très bonnes). Un agrément ? Un velouté de Saint-Jacques aux pommes et calvados. En plat principal, la dinde est un incontournable. Alors pourquoi ne pas l’émincer et la servir accompagnée d’un chutney de mangue, de champignons et pommes de terre grillées, contrastés avec des légumes glacés au beurre et au sucre ? Enfin, qui dit tradition, dit bûche. Et là encore, un contraste, celle de l’orange et du chocolat. Une bataille gustative entre le cacao amer et la marmelade d’orange. Traditions respectées.

Voyageons par l’assiette

On vous propose un menu typique congolais, l’occasion de découvrir l’épicerie ou le coin exotique de votre quartier. En entrée, un saka saka, soit un ragoût de feuilles de manioc, accompagné de chikwangue, un pain de manioc. En plat principal, un magnifique liboke qui est une mise en papillote de poisson, faite de feuilles de bananier, cuite au four ou en grillade. À accompagner de riz, de bananes plantain et même du fameux chikwangue que vous n’avez pas fini en entrée. Enfin, en dessert, un assortiment de quelques mikate, des beignets à la noix de coco servis avec quelques bouts de mangue. Hebu kula.

-viandons

Une contrainte en matière d’agapes festives ? Non. Une occasion de plus de se régaler. Avant toute chose, épatez vos proches ou copains végétariens avec une magnifique terrine de champignons au tofu fumé, puis enchaînez avec de superbes gaufres de patates douces, tempeh (pâté au lait de soja) caramélisé et légumes rôtis. Et terminez donc sur une note gustative et décorative avec les truffes vegan au chocolat-noisette. On parie que même les carnivores se pourlècheront les canines.

Yves-Marie Vilain-Lepage