Vie de parent

Avec les autres

Aux angoisses domestiques que nous venons de voir, s’en ajoutent d’autres, sur lesquelles le parent a peut-être moins de pouvoir : celles liées au manque de places dans les structures d’accueil, le coût que cela engendre. Puis à la difficulté de trouver la bonne école, la mieux située... Et ce n’est pas fini. Une fois cela fait, comment nos tout-petits à peine sortis de l’œuf vont-ils interagir ? En un mot : de quel cuir mon petit animal social est-il fait ? Vite, tâchons d’apaiser toutes ces craintes.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.