Vie de parent

Baptêmes estudiantins : à nouveau en débat

Ce lundi, le Conseil d’administration de l’Université de Liège se réunit pour décider d’éventuelles sanctions suite à un accident survenu à Marche lors d’une activité entre parrains et bleus. Comme à chaque débordement ou accident liés, de près ou de loin,  à ces baptêmes et bleusailles, le débat refait surface.

Baptêmes estudiantins : à nouveau en débat - Thinkstock

Rappel des faits : le 22 septembre, une étudiante française en vétérinaire s’est retrouvée dans le coma et a été hospitalisée à la suite d’une « festivité » avec ses parrains de baptême à Marche-en-Famenne. Bien heureusement, l’étudiante est aujourd’hui hors de danger. Mais elle risque de garder un souvenir amer de son entrée à l’université.

Un accident dû à l'eau

Une fois n’est pas coutume : l’alcool n’est pas en cause, dans le chef de la victime. Emmanuel Achard, président de la Société générale des étudiants en médecine vétérinaire, a expliqué que « l’étudiante ne voulait pas boire de bière et, comme c’est prévu dans une charte des baptêmes, elle buvait donc de l’eau ». Autre précision de la SGEMV : l’accident ne s’est pas produit dans le cadre d’une soirée de baptême officielle, mais lors d’un week-end entre parrains et bleus. Malheureusement, l’étudiante a bu des quantités importantes d’eau et a perdu connaissance. Les parrains (qui, précision supplémentaire, ont suivi une formation de secourisme en septembre) ont alors appelé une ambulance et la jeune fille a été hospitalisée après être tombée dans le coma à la suite d’un œdème cérébral.  

Des autorités consternées

Les autorités de l’ULg ont rappelé l’existence d’une charte éthique imaginée dès 2010 déjà, suite à de précédentes polémiques sur les baptêmes étudiants. Avec l’aide du service de la qualité de vie de l'Université de Liège, celle-ci fut co-écrite par l’Association générale des étudiants de Liège (AGEL), les comités de baptêmes, la Société Générale des Étudiants en Médecine Vétérinaire (SGEMV) et le comité AGRO de Gembloux. Terminée en 2012, elle a été approuvée par le conseil de la vie étudiante (CVE) de l'ULg. Les autorités ont dû constater que « ces efforts de sensibilisation ne portent pas encore leurs fruits. »
Dans ce contexte, les autorités se sont engagées à apporter leur soutien aux parents de la jeune fille dans toutes leurs démarches, y compris judiciaires. Lesquelles sont en cours suite à une plainte déposée par les parents au parquet de Marche-en-Famenne. Une enquête a été ouverte et est en cours. Elle devrait notamment établir dans quelles mesures l’étudiante a été libre d’arrêter l’épreuve qu’elle subissait.
Le recteur de l’Université de Liège, Bernard Rentier, a expliqué sur la RTBF que ces pratiques appartiennent à un temps révolu. « De nos jours, il existe d’autres moyens de développer la solidarité entre étudiants ». Autre crainte : « Nous ferons attention à ce que l’étudiante ne fasse pas l’objet de vengeance durant son cursus ». D’où la perspective d’une sanction disciplinaire visant l’exclusion des étudiants « togés » à l’origine de l’accident.
Ceci n’a pas manqué de susciter l’émoi de la communauté estudiantine. Nicolas Lemoine, président de la FEDE, réagit en estimant l’exclusion prématurée. Sans se prononcer sur l’opportunité ou non des baptêmes (il précise qu’il n’est lui-même pas baptisé et que la FEDE n’organise aucune activité en lien avec les baptêmes), il insiste sur le respect des procédures dans le cas d’une sanction grave comme l’exclusion.
Entre temps, la SGEMV a fait savoir par communiqué de presse que l’étudiante et ses parents ont souhaité que les activités de baptême se poursuivent normalement, que les personnes dont la responsabilité est engagée ont été écartées des activités baptismales et que des mesures seront prises pour qu’un tel accident ne se reproduise pas. Ils s’engagent également à soutenir l’étudiante lors de son retour dans la faculté de médecine vétérinaire.

Michel Torrekens

EN SAVOIR +

• Une vidéo réalisée par des étudiants de Philo et Lettres de l’ULG sur les raisons d’être des baptêmes estudiantins.

La charte des baptêmes est disponible dans les carnets de bleu distribués à tous les bleus en début de session baptismale, sur le site des différents comités de baptême et sur le site des trois ASBL. Celui de la SGEMV est actuellement en cours de maintenance…

Sur le même sujet

Baptêmes d’étudiants : comment prévenir sans interdire ?

Les anciens baptisés se mobilisent sur les réseaux sociaux pour soutenir les étudiants liégeois, interdits d’activités baptismales jusqu’à nouvel ordre.