Vie de parent

Bien manger, bouger
et rire ensemble : à votre santé !

Il ne s’agit pas ici de remèdes contre la fièvre ou les maux de ventre et encore moins de vaccins (les mutuelles informent et donnent les coups de pouce nécessaires à ce sujet), mais de prévention et de bien-être. Ce bien-être, ce n’est plus une surprise, passe par une bonne alimentation, par être en mouvement, mais aussi par le rire et la relation aux autres, ce qui est plus surprenant. Passage en revue, âge par âge, des bonnes pratiques pour faire de nos petits des grands qui pètent la forme !

Bien manger, bouger et rire ensemble : à votre santé !

Les parents, du bon sens !

« Manger et bouger » : un slogan que les médias matraquent jusqu’à nous donner la nausée parfois. Ce n’est hélas pas pour autant que la prévalence du surpoids diminue dans notre pays, alors que la France - qui a pris des mesures draconiennes en supprimant notamment la collation de 10h dans les écoles - connaît de gros succès sur cette question-là !
Pourtant, en 2004, un Plan National Nutrition Santé (PNNS) a été mis en place pour sensibiliser notre population à l’importance d’une alimentation et d’un style de vie sains. Faut-il pour cela afficher sur son frigo le tableau des aliments et de leurs calories et se mettre à faire de savants calculs pour surveiller les courbes de poids et de taille de votre enfant ? Surtout pas, s’exclame Marie-Josée Mozin, notre diététicienne bien connue. Et de nous encourager à diversifier la nourriture des petits (et des grands !), à nous fier à leur satiété et à les pousser à dormir et à bien bouger.

Le rire sans pincettes !

Rire et avoir le cœur à l’humour permettrait de prolonger la durée de vie, même si après 65 ans, la prédisposition génétique et les facteurs biologiques du vieillissement deviennent de plus en plus importants. C’est un chercheur norvégien, Sven Svebak, qui a quantifié la capacité de rire qui diminuerait la mortalité en suivant près de 53 500 individus durant sept ans.
Voilà une bonne nouvelle qui devrait nous inciter à entraîner nos enfants à être sensibles à l’humour et à rire, encore et encore. Un terrain de prédilection, puisque les mômes riraient en moyenne 300 à 400 fois par jour alors que chez les adultes, ce chiffre ne serait plus que de 10 à 15 fois par jour.
Que le rire agisse sur nos émotions et donc celles de nos enfants, sûrement. Qu’il fouette les sangs, pourquoi pas ? Mais augmente-t-il le nombre de nos anticorps ? Le Ligueur vous en dit plus dans ce dossier grâce aux spécialistes qu’il a rencontrés (pour les différentes thématiques de l’alimentation et du sport également, d’ailleurs) et aux témoignages de parents.
Et pour clôturer cet avant-propos, une phrase de Charlie Chaplin, le maître du rire et de l’humour : « Le rire est le chemin le plus direct entre deux personnes ». Il n’y a plus qu’à tester !

Myriam Katz

Sur le même sujet

Bien manger

On ouvre ce grand dossier avec l’alimentation. À une époque pas si lointaine, santé et nutrition ne faisaient pas toujours bon ménage. Aujourd’hui, les deux sont indissociables. Les consciences s’imbibent de toutes sortes de conseils judicieux, mais aussi contradictoires et parfois douteux. Il reste encore des progrès à faire dans beaucoup de familles où le cocktail dürüm-chips-mayo alimente encore le quotidien. Pourfendeurs de la malbouffe, dont la croisade anti-bio est votre dada, ne passez pas votre chemin, on ne sermonne pas et on ne joue pas les intégristes, promis.

 

Du sport à tout âge

Des premières impulsions de bébé à la ceinture noire de judo, tout est action. La vertu du sport, c’est plus qu’une simple suée une à deux fois par semaine. Elle permet de transmettre plein d’aptitudes à tout âge de la vie. L’éveil, la prise de conscience de son corps, le jeu, le geste, la précision, l’affrontement, le dépassement de soi, un mental en acier inoxydable, entres autres. Médecins, psychomotriciens, profs et parents nous coachent. On lustre son plus beau jogging, on fait chauffer ses baskets et on fonce.

 

Rire et faire rire

Riez en famille. Suscitez l’esclaffement autour de vous. Multipliez les traits d’esprit. Fomentez des grosses blagues. L’humour est bon pour le développement de votre petit, tant d’un point de vue intellectuel qu’émotionnel, social ou physique. Nous creusons la question avec un psy, un stomatologue et un chirurgien maxillo-facial. Non, on ne plaisante pas avec le rire.

 

Le bien-être ensemble

Créer du plaisir, ressentir le bonheur d’être ensemble, fuir les conflits, en somme chercher à équilibrer au mieux son enfant, tout cela fait aussi partie des choses qui nous maintiennent en forme. Et c’est souvent un défi collectif. Comme on ne peut pas donner la recette du bien-vivre, on croit au mode d’emploi sur mesure. Alors, pour clore ce dossier, nous faisons appel à notre expert favori que l’on juge le plus compétent en matière familiale : le parent lui-même.