Vie de parent

Ce que coûte une rentrée scolaire :
la garderie

L’horaire de papa et maman ne correspond pas toujours à celui de l’école. Ils commencent à travailler tôt, et pour éviter les bouchons, quittent souvent la maison vers 7h du matin. Il faut donc déposer les enfants à l’école bien avant que les cours ne commencent. Se pose aussi le problème de l’après-4 heures. Les parents ont donc recours à la garderie… payante.

Ce que coûte une rentrée scolaire : la garderie - Thinkstock

En maternelle et en primaire

Il y a trois sortes d’accueil. L’accueil du matin (avant les cours), de l’après-midi (après les cours) et du mercredi après-midi.

0,76 € À PAYER EN MOYENNE PAR JOUR POUR L’ACCUEIL DU MATIN

Un parent sur quatre doit payer pour une garderie avant le début des cours. La moyenne de prix est de 0,76 € dans notre échantillon. Les prix varient cependant fortement : de 0,35 € à plus de 1 €. Si votre enfant va tous les jours à la garderie avant le début des cours, il vous en coûtera donc en moyenne 133 € par an (0,76 € x 5 jours x 35 semaines). Beaucoup de parents y font cependant appel de manière aléatoire. Il arrive que certaines écoles fonctionnent au forfait.

1,30 € À PAYER EN MOYENNE PAR JOUR POUR L’ACCUEIL DU SOIR

En ce qui concerne l’accueil après les cours, près de 60 % des parents ayant répondu à notre enquête y ont recours. Cet accueil coûte en moyenne 1,30 € par jour, plus cher que l’accueil du matin, sans doute parce qu’il peut atteindre parfois trois heures et plus.
Certaines garderies facturent aussi à l’heure là ou d’autres préfèrent un forfait. Le prix varie d’un forfait de 1,25 € à des montants allant jusqu’à 2,50 € par heure de présence à l’accueil. On le voit, les diversités sont importantes. Si votre enfant va à la garderie tous les jours après les cours, il vous en coûtera donc en moyenne 182 € par an (1,3 € x 4 x 35 semaines).
Certains parents font aussi appel à ce service pour le mercredi après-midi. L’addition augmente alors et peut atteindre les 32 € par mois (soit 8 € par mercredi après-midi).

Michaël Verbauwhede

Ils en parlent...

« La garderie est gratuite en semaine car elle est financée par la commune, et elle coûte 5 € le mercredi. De manière générale, c’est une catastrophe. Il n’y a pas assez de surveillantes, les enfants sont livrés à eux-mêmes, même en maternelle. Nous avons dû faire appel à une personne extérieure qui va chercher notre petit à l’école, le ramène à la maison et s’occupe de lui jusqu’à ce que nous rentrions du travail. »
Laurent, un enfant

« Comme beaucoup d'enseignants, j'ai demandé à mes élèves une liste de matériel en début d'année... Rien d'extraordinaire: de quoi écrire, des crayons de couleur... Nous sommes encore bien lotis: chez nous, c'est la commune qui fournit les fardes et cahiers pour les élèves, mais ces denrées se font de plus en plus rares! Je ne fais presque plus que des excursions gratuites, en transports en commun, pour que mes élèves dépensent le moins possible. Pour une activité artistique, je favorise le matériel de récupération... En tant qu'enseignante, je ne dispose évidemment pas d'ordinateur, d'imprimante, de téléphone, de carte de bibliothèque. Ce sont mes frais personnels. Car oui, pour travailler correctement, j'ai besoin de ces outils. Je donne beaucoup de ma poche, l'encre de mon imprimante, mes frais de téléphone pour appeler une collègue, une logopède ou l'école des devoirs ne me seront jamais remboursés ! A qui, d'ailleurs, devrais-je envoyer ma note de frais ? »
Elisa, enseignante

Ce que LA LIGUE DES FAMILLES REVENDIQUE

UN RYTHME SCOLAIRE ADAPTÉ À NOTRE TEMPS

Parce que :

  • la femme au travail a remplacé la femme au foyer
  • les parents combinent plusieurs emplois ou ont des horaires flexibles
  • le rythme d’une journée scolaire n’est pas adapté au rythme « biologique » de l’enfant (assoupissement entre 11h30 et 14h et « grande forme » vers 15h !)
  • des enfants passent jusqu’à dix heures par jour dans l’enceinte de l’école (de 7h30 à 17h30).
     

La Ligue des familles plaide pour une réflexion globale sur les rythmes scolaires : les moments d’apprentissage pourraient se dérouler aux heures où les enfants sont les plus réceptifs ; la pause de midi devrait être plus longue et la journée se clôturerait plus vers 17h. Les devoirs seraient dès lors réalisés au sein de l’école.
Elle dénonce aussi le manque de moyens consacrés à la politique de l’accueil qui fonctionne en enveloppe fermée : plus il y a d’opérateurs qui entrent dans le dispositif du décret accueil temps libre, plus la part attribuée à chaque acteur est réduite

Sur le même sujet
 

Fournitures, voyages, cantine, garderie, soutien scolaire… Ce que vous coûte une rentrée scolaire

Sans doute avez-vous déjà fait une grosse partie des achats pour cette rentrée scolaire. Avec quelques soupirs (c’est chaque année la même chose !), avec l’une ou l’autre crampe à l’estomac (aïe, le portefeuille !), mais avec beaucoup d’émotions aussi quand votre petit arbore fièrement son nouveau cartable ou que votre plus grande glisse sa calculette dans son sac à dos, prête à affronter sa première secondaire. Mais vos frais pour cette année d’école ne sont pas clôturés. À travers son enquête du coût de la rentrée scolaire, la Ligue des familles vous invite à partager l’expérience d’autres parents et, à cette occasion, vous indique quand il est possible de modérer vos dépenses et surtout si ces dépenses sont légales.

 

Ce que coûte une rentrée scolaire : le temps du midi

Impossible ici de calculer combien ce poste vous coûte sur l’année. Entre les enfants qui ne fréquentent pas la cantine, les enfants qui y mangent une, deux ou trois fois par semaine, il y a évidemment des différences. Nous avons donc plutôt privilégié, à partir des réponses des parents qui participaient à notre enquête, la comparaison du prix d’un repas, ce qui nous semble plus judicieux. Vous pourrez ainsi comparer avec votre situation.

 

Ce que coûte une rentrée scolaire : les voyages scolaires, activités culturelles ou sportives

Nous avons compilé les différents frais consacrés aux voyages scolaires (de plus d’un jour), aux excursions scolaires d’un jour et aux activités « en dehors de la classe » (visites, activités sportives). Nous y classons également les activités facultatives liées à la « vie de l’école », tels les fancy-fairs, spectacles des enfants ainsi que photos de classe.

 

Ce que coûte une rentrée scolaire : le soutien scolaire

Cette année, dans notre échantillon, 1 enfant sur 9 a recours à du soutien scolaire. Cela reste dans des proportions similaires à l’an dernier et à notre enquête publiée au mois de février 2013. Il existe différentes formules de soutien scolaire selon l’âge de l’enfant et du type d’accompagnement attendu.