Vie de parent

Comment protéger nos enfants ?

Là où nous posons les yeux, le danger apparaît. Pour le tout-petit, d’abord (la catastrophe peut surgir du moindre coin de la maison, de la rue, etc.). Pour les plus grands, d’autant plus, avec ce monde nouveau qu’est le numérique et dans lequel nous pataugeons encore. Comment protéger nos enfants de tous ces pièges ? Que mettre en place pour qu’ils puissent faire leurs premiers pas vers l’autonomie sans tout de suite se casser les dents ? Un dossier plus pratique que philosophique, accompagné de nos experts.

Comment protéger nos enfants ?

Sport

Protéger. On croise les doigts pour que notre gamin choisisse le basket plutôt que l’escalade, pour que notre fille opte pour un quelconque sport d’eau, oui, mais pas la plongée sous-marine… Tous ces sports dits extrêmes nous font perdre un peu les pédales. Que leur dire, à ces enfants qui ont un sérieux penchant pour le goût du risque ? Comment être sûr qu’ils s’inscrivent dans un club avec une activité suffisamment bien encadrée ? Viennent aussi, au fil du temps, les inquiétudes liées aux choix de l’enfant qui veut pousser plus loin, faire de la haute compétition et qui est prêt à avaler tout ce qui pourrait booster ses performances au mépris parfois de sa santé ? Comment leur parler de sécurité sans avoir juste l’air d’un parent apeuré ? 

Écrans

Protéger. Ici, le mot prend tout son sens car le web et les réseaux sociaux effrayent les parents. D’abord, parce qu’ils ont la désagréable impression d’en connaître moins que leurs enfants. Ensuite, parce que même geeks, les parents ne sont pas sûrs d’empêcher leurs mômes de poser le pied là où il ne faut pas. Pour mieux connaître ces territoires qui ne sont pas gardés et en parler avec ses enfants, la Ligue des familles et Child Focus ont mis sur pied Webetic. Et les experts rencontrés par le Ligueur qui vous livrent leurs meilleurs conseils.

Argent

Protéger. Contre la tentation, d’abord. Tout est question d’éducation, une éducation qui peut commencer tôt et se faire ensemble. Reste à tenir quand il a déjà tout dépensé ou qu’elle en veut plus et qu’ils viennent pleurnicher, espérant un rabiot. Tenir, surtout si, au préalable, vous avez établi ensemble les règles qui régissent l’argent de poche. Mais il ne suffit plus aujourd’hui de se méfier de soi-même. L’univers numérique a multiplié les dangers et le dernier en date s’appelle le « money mulling ». Un phénomène qui s’amplifie, à tel point que le ministère des Finances s’en mêle et lance une campagne de sensibilisation sur ce piège à jeunes. 

Mobilité

Protéger. Des accidents de la route, que ce soit en voiture, à pied ou à vélo. Pour la voiture, il suffit de se conformer à la législation. Les règles pour les sièges auto sont strictes mais, malgré cela, il semblerait que des enfants soient encore transportés dans de mauvaises conditions. Sûrement par méconnaissance des règles, peut-être aussi par manque de moyens financiers. Les bons sièges sont chers, hélas. Un conseil : fiez-vous à Test-achats qui s’applique à trouver le meilleur rapport qualité-prix. Reste l’apprentissage de la sécurité routière qui s’acquiert au fil de l’âge. Nos experts revisitent cette longue conquête de l’autonomie. N’oubliez pas : avant 10 ans, votre môme atteint à peine le mètre quarante. Quand vous l’initiez, pensez-y, tentez de voir la route et ses dangers à sa hauteur.

Quatre thématiques donc avec, à la clé, un passage en revue des assurances prioritaires et celles à ne pas négliger.

Myriam Katz