Vie de parent

Comment se prémunir
des allergies aux pollens ?

Avec le retour des beaux jours, celui des pollens de saison dans les yeux et les narines. Comment se prémunir des réactions allergiques ?

Comment se prémunir des allergies aux pollens ?

Les températures vont remonter, promettent les Messieurs Météo sur toutes les ondes. Tout le monde s’en réjouit, sauf peut-être les grands allergiques. Car le retour de beau temps annonce aussi la profusion des pollens dans les yeux et les narines.
Après les pollens de noisetier, d’aulne, d’if et de bouleau déjà présents dans l’air depuis le mois de mars, les différentes graminées (plantes herbacées) devraient faire leur sortie ces mois d’été. Les pics de concentration de pollens dans l’air devraient arriver ces prochains jours.

25 % des Belges concernés

En Belgique, plus d’une personne sur quatre souffre de rhinites allergiques. Une allergie saisonnière peut se déclencher à tout âge, chez l’enfant comme chez l’adulte. Même si la plupart des patients les développent avant 40 ans.
Il n’existe pas de groupes à risque particuliers. Mais il existe une prédisposition génétique et de nombreux facteurs peuvent influencer la perception des patients. Si un climat doux favorisera les allergies, la pollution est aussi un facteur très important.
« De nombreuses études montrent que les particules de diesel participent activement à l’aggravation des symptômes de rhinite des patients allergiques », explique Charles Pilette, responsable du centre des allergies des Cliniques Saint-Luc. On n’est donc pas plus à l’abri en ville qu’à la campagne.

Quels symptômes ?

Les personnes hypersensibles au pollen des graminées, des herbacées ou des arbres peuvent souffrir de ce qu’on appelle le « rhume des foins ». Il s’agit d’une rhinite allergique présentant un ou plusieurs des symptômes suivants :

► éternuements ;
► picotements, démangeaisons, rougeurs aux yeux ;
► larmoiements ;
► nez bouché, perte d’odorat et de goût, sinus encombrés, écoulements nasaux  et, dans certains cas, démangeaisons à l’arrière de la bouche et dans la gorge.

Comment se prémunir ?

Le pollen se propage dans l’air. Il n’existe donc aucune solution miracle pour éviter complètement les symptômes désagréables liés aux allergies, rappelle le WIV-ISP. Voici quelques conseils pour réduire les désagréments liés aux rhinites allergiques :

► évitez les efforts et les activités en plein air et privilégiez les activités en intérieur ;
► n’aérez que brièvement pendant la saison des pollens et gardez les fenêtres fermées lors de vos déplacements en voiture ;
► lorsque le temps est ensoleillé et venteux, et que la concentration de pollens est plus élevée, portez des lunettes de soleil afin de diminuer le contact des yeux avec l’allergène ;
► évitez de sécher votre linge à l’extérieur ;
► utilisez des mouchoirs en papier et jetez-les systématiquement après utilisation ;
► douchez-vous et lavez vos cheveux avant de vous coucher afin de vous débarrasser des allergènes ;
► suivez les recommandations et les traitements - comme des antihistaminiques ou des corticoïdes, voire la désensibilisation - prescrits par votre médecin.

Comment se soigner ?

« Dès que les premiers symptômes apparaissent, il faut consulter, recommande le médecin. Aujourd’hui, les traitements existent et sont assez efficaces. Avec un traitement adéquat, les symptômes peuvent presque se faire oublier. »
Malheureusement, en Belgique, une consultation chez un spécialiste n’est pas remboursée. « L’allergologie n’est pas inscrite dans les cours généraux des facultés de médecine. La Belgique ne déploie pas suffisamment de moyens, regrette Charles Pilette. Au vu du nombre de personnes concernées, ou qui vont l’être, il s’agit pourtant d’un enjeu de santé majeur pour les années à venir. »
La tendance est effectivement à la hausse. L’Organisation mondiale de la santé (OMS) prévoit qu’en 2050, plus de 50 % de la population souffrira de rhinite allergique chronique.

Stéphanie Grofils

En savoir +

Retrouvez ici le calendrier pollinique actualisé sur le site www.airallergy.be.

Sur le même sujet

Allergies : trop propres, nos maisons ?

Comment éviter rhinites ou toux asthmatiques chez les tout-petits ? « Laissez-les manger de la poussière, ça boostera leur immunité ! », répond un microbiologiste canadien qui fait le buzz. Pratique, se disent certains parents, même plus besoin de faire le ménage ! Mais avant de laisser nos loupiots goûter à tout, on écoute les conseils d’Alfred Bernard, toxicologue et directeur de recherche au FNRS.