Comprendre l’enfant « dys »
pour mieux l’aider

Regroupés sous l’appellation « dys », les troubles neurodéveloppementaux tel·le·s que la dyslexie, la dyscalculie, la dysorthographie, la dyspraxie, mais aussi le déficit de l’attention avec ou sans hyperactivité, affectent la vie quotidienne et pèsent sur la scolarité. Laura Alaria, logopède-formatrice française et doctorante en psycholinguistique, nous aide à comprendre les mécanismes en jeu et évoque les pistes de remédiation et de traitement.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.