Vie de parent

Confinement : comment encadrer l’utilisation du web chez les enfants

Confinées, mais connectées, nos familles communiquent via les médias numériques. Mails, messageries, vidéo-conférences nous permettent de discuter avec les parents, les ami·e·s. Sites, blogs, réseaux sociaux nous aident, petits et grands, à nous informer. Et si c’était l’occasion de faire une petite piqûre de rappel avec les enfants sur les bonnes attitudes à avoir vis-à-vis de ce que nous offre internet ?

Confinement : comment encadrer l’utilisation du web chez les enfants

Profiter de ces temps de confinement pour revenir sur l’éducation au web est de bon aloi. En ce moment où les connexions numériques se révèlent être des maillons importants de notre vie sociale et, donc, de notre équilibre en général, il est opportun d’attirer l’attention des enfants sur les bienfaits. Mais aussi les points sensibles de ce mode de communication et de recherche d’information.

La désinformation

Il est utile de déminer, avec les enfants, les rumeurs qui circulent sur le web. Et Dieu sait si elles sont nombreuses en ces temps de crise sanitaire. Le but de ce déminage est double : rassurer en ayant une communication transparente et objective. Leur donner les outils afin de mieux analyser les contenus auxquels ils sont confrontés. Dans ce contexte, n’hésitez pas à leur demander de vous remonter toute information qui les questionne. C’est l’occasion d’en débattre et de démêler le vrai du faux.

Pour vous aider, rien de tel qu’un petit tour sur le site de Webetic où les réflexes de base à inculquer à vos petits ou vos grands sont inscrits comme des règles d’or :

► Recouper les sources, comparer les infos.
► Identifier clairement l’auteur de l’info.
► Vérifier la date de publication.
► Garder l’esprit critique.

Le conseil de Webetic pour éveiller le sens critique des enfants : faites des liens avec la « vie réelle ». Lorsque vous discutez de l’utilisation d’Internet, établissez des liens avec la vie réelle. Quelles sont les probabilités que quelqu’un t’aborde en rue pour te dire que tu as gagné un iPhone ? Elles sont nulles, effectivement. C’est donc pareil pour Internet. Tu ne dois pas croire que tout ce qui se trouve sur Internet est vrai.

Les réseaux sociaux

Pour les ados, le fait de ne plus voir leurs ami·e·s en vrai a conféré un rôle encore plus grand aux réseaux sociaux. Ceux-ci deviennent le seul moyen d’entretenir un lien social en dehors de la famille. Là aussi, il est bon de rappeler quelques principes de base.

Ainsi, par rapport à ce que l’on vient de dire ci-dessus, rappeler l’importance de de ne pas diffuser ou de relayer n’importe quoi sur ses comptes. Sur les réseaux, il faut être vigilant, ne pas se faire submerger par l’émotion face une info. La raison doit nous faire réfléchir avant d’appuyer sur la fonction « partager ». Se donner un temps d’attente, c’est toujours bénéfique.

En ce qui concerne les réseaux sociaux, Webetic suggère de :

► Discuter avec les enfants des réseaux qu’ils utilisent. Pour vous informer, pour les conseiller.
► De partager sur les genres d’infos qu’ils mettent en ligne.
► D’aborder le sujet par un prisme plus large : C’est quoi un ami ? Doit-on tout dire à tout le monde ? C'est quoi l'intimité ?
► De discuter des comportements « méchants » sur le web : les dénoncer, ne pas s’y adonner.

Le conseil de Webetic : informez-vous sur les réseaux sociaux pour être un interlocuteur actif avec votre enfant. L’association a mis en ligne un petit memo pour vous y retrouver.

Les jeux en ligne

Aïe, gros stress. Depuis le confinement, pas mal de parents nous remontent que, pour cause de télétravail, ils ne peuvent plus surveiller le temps d’écran de leurs enfants. Et que leur dire lorsqu’ils vous rétorquent que vous, vous êtes bien devant l’ordi toute la journée ? À situation exceptionnelle, règlement intérieur exceptionnel. On peut être un peu plus large. Mais il faut néanmoins garder des balises. Notamment en ce qui concerne les jeux vidéos en ligne.

Aidez-les à remplir leur journée en organisant un programme. Devoirs de telle à telle heure, coup de main pour ranger la maison de telle à telle heure, période de jeux vidéo, moments partagés en soirée. Il s’agit de mettre des repères temporels qui permettront de mieux cadrer le (trop) vif engouement pour les jeux en ligne.

Cela dit, c’est l’occasion aussi de rappeler aux enfants les bons usages :

► Ne pas dévoiler d’infos personnelles à des personnes rencontrées sur des jeux en ligne.
► Alerter les parents dès qu’il est question d’argent.
► Avertir aussi les parents lorsqu’un jeu en ligne dérape (insulte, harcèlement…)

Le conseil de Webetic : Les jeux peuvent aussi avoir un caractère social important. Jouer régulièrement avec ou contre les autres permet d’exercer un grand nombre d’habilités sociales et de stimuler un esprit d’équipe. Pour éviter les situations à risques, il vaut mieux préciser à votre enfant les sujets qu’il peut aborder avec les autres en ligne. Ces discussions porteront principalement sur le contenu du jeu. Souvent les participants aux jeux sont des internautes qui ne se connaissent pas mutuellement dans la vie réelle. Dès lors, les échanges intimes sont à éviter dans ce contexte.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Internet, Snapchat, Instagram, Facebook… des territoires non protégés

Retour à la maison. Ils ont envoyé valdinguer leurs chaussures et abandonné les cartables dans le couloir de l’entrée. À peine arrivés, ils négocient pour assouvir une furieuse envie… d’écrans et d’éclairs au chocolat ! La culture numérique est partout. Et elle est là pour rester. Les spécialistes insistent pour que nous la considérions comme une opportunité. Pour qu’elle le demeure, aidons nos enfants à devenir des internautes responsables !

 

Web et Désinformation

« L’internet », comme disent nos ados, est un vivier inépuisable en termes de contenu. On le sait. Chacun s’y exprime et pour les plus jeunes (mais pas seulement) l’info de Dédé09 et celle du chercheur qui a consacré sa vie à un sujet ont la même valeur. Comment éduquer ses enfants à démêler le vrai du faux ? On s’y colle. Promis, on a bien vérifié nos sources avant.

 

Comment prévenir l’infoxication ?

Le web est un nid à virus malveillants, on le sait. Il est aussi touché par une pathologie profonde qui s’appelle « fake news ». Comment aider ses ados à se protéger de cette maladie numérique ? En les vaccinant ! Reportage au cœur d’une animation ludique qui devient, au final, piqûre de rappel pour tous.

 

Fortnite, un jeu vidéo aux allures de drogue dure

Sur console ou sur smartphone, c’est le jeu vidéo du moment. Fortnite est un petit raz de marée dans l’univers du gaming avec plus de 150 millions de joueurs dans le monde entier. Évidemment, son succès entraîne dans son sillage un lot de polémiques et d’inquiétudes.