Vie de parent

Confinement renforcé : voici les mesures

Voici les mesures officielles décidées ce midi par le Comité de concertation. Mesure essentielle : les écoles à partir du niveau primaire sont fermées dès lundi.

Confinement renforcé : voici les mesures

Le Comité de concertation, après avoir constaté une nouvelle augmentation forte des cas de Covid confirmés, des hospitalisations et du taux de positivité, a décidé d’un ensemble de mesures « de temporisation ». Objectif : inverser cette tendance haussière. Voilà donc le résumé officiel des mesures.

1. École

Les cours de tous les niveaux d’enseignement (enseignement primaire et secondaire, enseignement artistique à temps partiel, enseignement supérieur et promotion sociale) sont suspendus du 29 mars au 2 avril inclus. Les écoles maternelles restent ouvertes. Des examens peuvent en revanche avoir lieu durant la semaine précédant les vacances de printemps.

2. Garderie

Entre le 29 mars et le 2 avril, une garderie est prévue pour les enfants dont les parents exercent des fonctions où le télétravail est impossible et pour les personnes qui sont dans l’impossibilité de garder les enfants. Les cours reprendront après les vacances de printemps, le lundi 19 avril, si possible entièrement en présentiel pour le niveau secondaire.

3. Stages et camps

Les camps de jeunes et activités parascolaires restent autorisés, mais uniquement pendant les vacances de printemps et en petits groupes de 10 jeunes maximum, sans nuitée.

4. Bulles extérieures

Les groupes de personnes (enfants jusqu’à 12 ans compris non inclus) peuvent se rencontrer à l’extérieur à quatre maximum. Les ménages de plus de quatre personnes peuvent bien entendu se déplacer en plus grand nombre.

5. Magasins « non essentiels »

Les magasins non essentiels peuvent uniquement accueillir des client·e·s sur rendez-vous, et le nombre maximum de client·e·s pouvant se trouver simultanément sur place dépend de la taille du magasin, mais le maximum absolu est de 50 personnes. Deux personnes du même ménage peuvent se trouver simultanément dans le magasin.

Les livraisons à domicile et le « click and collect » restent possibles, à condition qu’il n’y ait aucun contact physique et que le client n’entre pas dans le magasin.

Les magasins essentiels (entre autres les magasins d’alimentation, les pharmacies, mais aussi les magasins de produits d’hygiène, les magasins de tissus, les fleuristes et pépinières, les magasins de télécoms et les librairies) peuvent continuer à accueillir des clients sans rendez-vous.

6. Fermeture des métiers de contact non médicaux

Les métiers de contact non médicaux doivent fermer. Cela concerne entre autres :

  les salons de beauté ;
  les salons de pédicure non médicale ;
  les salons de manucure ;
  les salons de massage ;
  les coiffeurs et barbiers ;
  les salons de tatouage et de piercing.

7. Contrôles du télétravail plus stricts

Les contrôles du respect de l’obligation de télétravail seront renforcés.

Les employeurs doivent tenir un registre précisant les personnes présentes sur le lieu de travail et à quel moment. Les administrations publiques sont également tenues de respecter les obligations de télétravail.

8. Les voyages non essentiels restent interdits

Les voyages non essentiels restent interdits pendant les vacances de printemps. Les contrôles aux frontières seront sensiblement renforcés.

9.  Manifestations

Le nombre maximal de participants pour les manifestations statiques sur la voie publique est limité à 50.

10. Importance des règles de base

Le Comité de concertation a aussi rappelé l’importance des éléments suivants :

  le respect par la population des mesures sanitaires en vigueur ;
le contrôle strict du respect de ces règles par les services de police et d’inspection ;
  le télétravail obligatoire ainsi que le contrôle strict de son application par les services d’inspection ;
  les mesures prises par les autorités locales pour éviter la foule dans les endroits très fréquentés.

Sur le même sujet

Le chômage temporaire corona pour les parents est prolongé jusqu’au 30 juin

Bonne nouvelle pour les parents : si la classe de votre enfant, la crèche ou le centre d’accueil doit fermer car un cas de coronavirus y a été détecté, vous pouvez continuer à bénéficier du chômage temporaire corona pour les parents. Initialement prévu jusqu’au 31 mars, la mesure va être prolongée jusqu’au 30 juin.

 

Le chômage temporaire corona aussi pour les annulations de stages

Les informations se bousculent autour du chômage temporaire « Corona ». On savait déjà qu’il était prolongé jusqu'au 30 juin, voilà qu’à présent les parents pourront utiliser ce dispositif si le stage de leur enfant est annulé pour cause de mesures sanitaires durant les vacances de printemps. C’était une demande de la Ligue des familles.

 

Yves Coppieters : « D’un point de vue purement épidémiologique, laisser les maternelles ouvertes, ce n’est pas cohérent »

Suite aux mesures prises ce mercredi par le Comité de concertation, plusieurs questions nous ont été posées par les parents. Notamment sur les raisons qui ont poussé à telle ou telle décision. Notamment d’un point de vue épidémiologique. Les réponses, nous avons été les chercher du côté d’Yves Coppieters, épidémiologiste.