Vie de parent

Congé de Toussaint prolongé : recours possible au chômage temporaire confirmé

Cela semblait couler de source, mais c'est désormais acquis, les parents qui ne trouveraient personne pour garder leurs enfants suite à la prolongation des vacances de Toussaint jusqu’au 11 novembre pourront recourir au chômage temporaire pour cause de force majeure.

Congé de Toussaint prolongé : recours possible au chômage temporaire confirmé

Dans le cadre du prolongement du congé de Toussaint, la procédure de « chômage corona » est considérée comme quasi "automatique". L’école ne devra délivrer l’attestation de fermeture corona « que si le travailleur la lui demande expressément (car son employeur la lui demande).» L'attestation en question pour profiter de ce chômage se trouve ici.

Le recours à la disposition décidée fin septembre pour aider les parents sans solution de garde est somme toute assez logique. L’Onem stipule, en effet, que les attestations de fermeture de crèche qui ouvrent la voie à ce recours sont utilisables « en raison d’une mesure visant à limiter la propagation du coronavirus SRAS-COV-2 ». Ce qui est le cas dans le dispositif d'après vacances de Toussaint..

La procédure est donc presqu'identique à celle mise en place depuis le 1er octobre, procédure qui s’est substituée à celle du congé corona imaginé dans les premiers mois de l’épidémie. La mesure ne concerne, jusqu’ici, que les employés contractuels.

Tous les détails sur ce "chomâge corona" se trouvent ici.

Sur le même sujet

Topo des mesures Covid pour les parents (actualisé au 30 octobre)

Entre nos différents niveaux de pouvoirs et les mises à jour en fonction de la propagation du virus et des décisions politiques, on a un peu du mal à s’y retrouver. Voici donc un article qui reprend en bref les différentes mesures concernant les familles belges francophones.