Vie de parent

Coronavirus : congés spécifiques
pour les parents forcés de se mettre
en congé, la Ligue insiste

La Ligue des familles revient à la charge sur la situation des parents qui sont confrontés à des problèmes de garde et sont obligés de se mettre en congé. À l’origine de sa réaction, la position du groupe des 10 qui rassemble patrons et syndicats. Une position où les parents, selon la Ligue des familles, sont oubliés.

Coronavirus : congés spécifiques pour les parents forcés de se mettre en congé, la Ligue insiste

Ce fameux groupe des 10, où siègent des représentants des syndicats, des classes moyennes et des fédérations patronales, estime que les travailleurs non contaminés doivent rester au travail, les employeurs étant appelés à « prévoir en concertation et dans la mesure du possible, des formes de travail adaptés. » Il est question, ici, de télétravail, d’horaires adaptés.

Un congé spécifique

Face à cette attitude, la Ligue des familles demande de ne pas oublier les parents. Elle attend que l’idée de congés spéciaux ou d’indemnisations, à mettre en place dans le cadre de la crise sanitaire, soit prise en considération pour le monde politique. Cette idée pourrait faire l’objet d’une proposition en commission des Affaires sociales. Celle-là même qui a voté, ce matin, un assouplissement du revenu de remplacement pour les indépendants dans le cadre de la crise.

La Ligue des familles ne remet pas en cause le fait de continuer à faire tourner les secteurs-clés. C’est une « nécessité », affirme-t-elle. Mais pour elle, « il est toutefois nécessaire de ne pas perdre de vue la situation des parents qui n’ont pas de solution pour s’occuper de leurs enfants pendant cinq semaines : pas suffisamment de jours de congé, pas de possibilité de télétravail ou de grandes difficultés à télétravailler avec des jeunes enfants. La Ligue des familles appelle à un congé payé spécifiquement dédié à cette situation ».

L’exemple français

Lorsque cette idée est avancée, la crainte d’un abus vient souvent s’opposer à la requête. La Ligue des familles réfute l’argument. En prenant l’exemple français. Chez nos voisins, une possibilité d’arrêt de travail indemnisé par l’assurance maladie pour les parents salariés et les indépendants a été mise en place. Et cela suite aux fermetures des écoles. Un seul parent à la fois peut activer ce levier, pour s’occuper d’un enfant de moins de 16 ans. Selon Christophe Cocu, le directeur général de La Ligue, « les parents sont des gens responsables et l’exemple français montre que ce dispositif n’est utilisé qu’en cas de réelle nécessité ».

Hormis la France, la Ligue des familes rappelle que d’autres pays ont mis en place des systèmes d’aides pour les parents forcés de quitter leur boulot pour s’occuper de leurs enfants. « Il est urgent de proposer aux parents une solution spécifique », martèle Christophe Cocu.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Besoin urgent de congés : quelles sont les possibilités ?

École fermée à cause du coronavirus, les enfants sont à la maison. Il faut donc s'en occuper. Certains recourent au télétravail pour garder un œil sur eux. Mais tous les métiers ne s'y prêtent pas... et tous les enfants non plus ! Le télétravail, ça reste compliqué avec une progéniture en bas âge dans les jambes. 

 

Coronavirus : des congés payés spécifiques pour les parents ?

En France et en Italie, des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont entraîné la fermeture d’établissements scolaires. Au niveau belge, pas encore de mot d’ordre à ce sujet, le Conseil national de sécurité estime même, à ce stade, « qu’il n’est pas conseillé de fermer les écoles ». Mais certaines d’entre elles commencent à se voir dans l’obligation de le faire. D’où des problèmes de gestion, en perspective, au sein des familles. Faut-il prévoir des congés payés spécifiques ?

 

Coronavirus : congés spécifiques pour les parents forcés de se mettre en congé, la Ligue insiste

La Ligue des familles revient à la charge sur la situation des parents qui sont confrontés à des problèmes de garde et sont obligés de se mettre en congé. À l’origine de sa réaction, la position du groupe des 10 qui rassemble patrons et syndicats. Une position où les parents, selon la Ligue des familles, sont oubliés.

 

Coronavirus : un revenu de remplacement assoupli pour les indépendants

Un peu d'oxygène pour les parents qui sont indépendants et sont frappés de plein fouet par la crise sanitaire. Ce mardi, en commission des Affaires sociales à la chambre, un assouplissement du revenu de remplacement les concernant a été voté. Ceux qui sont forcés d’arrêter leur activité pendant sept jours consécutifs pourront bénéficier de ce revenu. Normalement, il faut attendre un mois avant de profiter de celui-ci.

 

Coronavirus : les crèches désormais au même régime que les écoles

L’accès aux crèches va être restreint. La décision est tombée ce jeudi au gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Comme pour les écoles, seuls les parents qui exercent une fonction « cruciale » pourront déposer leurs enfants.

 

Donner le change au magasin comme à la maison

Laurette et Olivier endossent chaque jour la tenue d’une enseigne de la grande distribution. Décharger les camions, réapprovisionner les rayons, scanner les produits, satisfaire les besoins des clients, voilà leur quotidien. Mais pas seulement. De retour à la maison, ils doivent aussi donner le change avec leurs enfants. Témoignages.

 

Coronavirus : l’idée d’une indemnité parentale défendue aussi en Flandre

Le combat pour obtenir une indemnité parentale pour les parents qui sont dans l’impossibilité de concilier télétravail et garde d’enfants a désormais un relais de poids côté flamand. Le Gezinsbond, pendant flamand de la Ligue des Familles, a décidé de supporter la revendication que celle-ci porte depuis bientôt deux semaines. Les deux associations viennent de lancer un communiqué commun.

 

Tension entre télétravail et garde d'enfant, une maman témoigne

Parmi les nombreux messages reçus de parents qui sont coincés entre le télétravail et la garde de leurs enfants, pour cause de coronavirus, nous avons eu l’attention attirée par celui de Mariem. Elle explique de façon claire, précise, sans pathos, les choix et les dilemmes auxquels sont confrontés certains papas, certaines mamans qui attendent une position du fédéral quant à l'instauration d'une indemnité parentale. Celle-ci leur permettrait de s’écarter temporairement de leur boulot, afin de s’occuper de leurs enfants, sans stress financier.

 

Confinement et congé spécifique des parents : une pétition est lancée

La Ligue des familles et le Gezinsbond passent la vitesse supérieure dans leur demande d’un congé spécifique pour les parents qui ne s'en sortent plus entre travail et garde des enfants pour cause de confinement. Les deux associations lancent une pétition.