Vie de parent

Coronavirus: l'accueil des élèves à l'école tel qu'il est prévu ce lundi

Au vu des nombreuses réactions et interrogations que nous recevons dans le cadre de l’accueil prévu au sein des écoles ce lundi, voici un résumé de ce qui doit se mettre en place dans les établissements scolaires à la lumière de la circulaire diffusée vendredi.

Coronavirus: l'accueil des élèves à l'école tel qu'il est prévu ce lundi

Nous nous sommes (re)plongés dans la circulaire, recoupant ces informations avec d’autres documents officiels en notre possession. Nous en avons tiré cinq points autour desquels s’articule l’accueil des enfants en établissement scolaire qui sera de mise dès ce lundi en Fédération Wallonie Bruxelles. Nous ne parlerons pas ici de la Flandre où l’approche semble légèrement différente de celle privilégiée côté francophone. Pour vous rassurer ou dissiper tout doute, n'hésitez pas à contacter l'école de vos enfants.

► Suspension

Il n’est pas question de fermeture des écoles, mais bien de suspension des cours. Bref, les écoles restent ouvertes et organisent des garderies pour les enfants qui répondent à certaines conditions. D’où ces courriers reçus par certains parents qui stipulent que leurs enfants ne « doivent » plus aller à l’école. L’obligation scolaire est mise entre parenthèses.

►Conditions

Voici les deux cas de figure qui impliquent un accueil d’office.

Chaque établissement doit accueillir les élèves régulièrement inscrits :

  • dont les parents travaillent dans des domaines tels que les soins de santé, la sécurité publique, l’accueil de la petite enfance, l’accueil des personnes âgées ou l’enseignement (toutes catégories de personnel confondus).
  • dont les parents ne peuvent faire autrement que de les confier à leurs grands-parents, catégorie à risque du Covid-19.

► Exception

Le deuxième cas de figure, ci dessus, peut être avancé par de nombreux parents et est difficilement vérifiable.

D’où ce point dans la circulaire:

« Au regard des recommandations des autorités sanitaires, j’en appelle toutefois à la responsabilité de chacun ; j’invite les parents à essayer de trouver toute alternative de garde permettant d’éviter la présence des enfants à l’école, à l’exception des solutions impliquant des personnes à risque. »

Cette volonté de tendre vers l’exception a été répétée par la ministre Caroline Désir dans la presse de ce weekend.

► Accueil

Normalement, il n’est pas question que des élèves restent sur le carreau.

Vendredi, plusieurs intervenants ont répété qu’il n’y aurait pas de tri à l’entrée des écoles.

Dans la circulaire, même s’il est demandé aux parents de se signaler pour prévoir l’encadrement nécessaire, il est précisément expliqué que « les élèves pour lesquels les parents n’auraient pas expressément déclaré leur présence à l’école, seront néanmoins accueillis. »

C’est ce qui ressort aussi de principes communiqués vendredi par Wallonie Bruxelles Enseignement, le réseau d’enseignement organisé par la Communauté Française.

Ces principes, les voici :

  • Tout élève non malade qui se présente doit être pris en charge. Pour faciliter la gestion de l’accueil, les chefs d’établissement peuvent demander aux parents de signaler si leur enfant vient ou non.
  • Pour la rentrée de lundi, tous les sites/implantations doivent pouvoir accueillir les élèves. Une évaluation aura lieu la semaine prochaine pour voir si des adaptations ou regroupements sont nécessaires et pertinents. D’autres informations sur ce sujet suivront la semaine prochaine.

►Organisation

Pour permettre l’accueil efficace et adapté des enfants.

  • La direction de l’établissement demandera/a demandé aux parents de se signaler en vue de prévoir l’encadrement nécessaire à partir de ce lundi.
  • Des listes journalières de présence seront établies.
  • Il sera alors demandé aux parents de confirmer la présence de leur enfant par la suite.
  • Au niveau des écoles, il est recommandé d’assurer une dissémination des élèves et de former des petits groupes.

Tout ceci ressort de la circulaire diffusée vendredi dont vous parlions déjà ici. Reste à voir comment elle s’appliquera concrètement dans les écoles, ce lundi matin. Au vu de certains courriers envoyés aux parents, des écoles ont communiqué des procédures sans s'en référer au document final de la Fédération Wallonie Bruxelles. D’où une certaine confusion chez plusieurs parents.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Coronavirus : cours suspendus dès demain, des parents témoignent

Nous avons sondé les parents à la veille de ce premier jour de suspension des cours à l’école. Qu’est-ce qui les préoccupe ? Comment vont-ils s’organiser ? Comment poursuivre malgré tout l’accompagnement scolaire des enfants ? Le débat lancé sur notre page Facebook a été large, riche, propice aux échanges et conseils.

 

Confinement : l’année scolaire prolongée dans le supérieur ?

C’est une des grosses questions en suspens concernant la scolarité des élèves du supérieur. Comment va s’organiser la fin de l’année ? Du côté des universités, on affirmait ces derniers jours vouloir rester fidèle au calendrier de l’année académique. Dans les hautes écoles, c’est moins clair, tant la façon de fonctionner diffère d’un établissement à l’autre. Hier, l’idée d’un allongement de l’année scolaire est revenue sur la table. On fait le point.