Vie de parent

Coude à coude :
8 initiatives solidaires

Elles bourgeonnent partout comme il se doit en ce début de printemps. Les initiatives positives et solidaires pour aider chacun à mieux vivre le confinement sont nombreuses et belles. Elles se construisent dans l’urgence. Pleines d’énergie stimulante, elles tentent de contrer solitude et tristesse. Elles créent du lien et donnent du sens. En voici quelques-unes, épinglées par les membres de la rédaction.  

Coude à coude : 8 initiatives solidaires

► Histoires partagées 

Les grands-parents rivalisent d’imagination pour maintenir le lien avec leurs petits-enfants. C’est le cas de Pierre-Éric Leclercq. Pour Sam, Julie et Pablo, il s’est mis en tête de leur lire des histoires via des vidéos quotidiennes. La première, ce fut Babou a un talent fou. Depuis, ce n’est plus à trois petits-enfants qu’il s’adresse, mais bien à une quinzaine de marmots avides d’évasion. « Je me filme avec mon smartphone et ça ne fait l’objet d’aucun montage », affirme-t-il modestement. Cette histoire pour mettre en avant l’inventivité de tous ces grands-parents qui dépassent l’adversité grâce à leur créativité débridée.
Retrouvez une des histoires de Pierre-Éric Leclerq sur son compte YouTube.

► Give a day : le tinder du bénévolat

Donner un cours en ligne, appeler une personne ou, éventuellement, aller faire les courses pour quelqu’un. Voilà ce que je peux faire pour aider pendant la crise. Give a day vous met en contact avec l’association qui a besoin de ce service. Cette plateforme fait « matcher » les volontaires avec les associations où ils pourraient être le plus utiles. Car confinement ne rime pas avec repli sur soi. C’est Mathieu, un parent suivi dans notre journal de bord, qui nous en a parlé puisqu’il travaille, encore bénévolement, pour cette plateforme gratuite pendant la crise.

Théâtre familial en formule adaptée 

Chez Christine, les enfants préparent des saynètes théâtrales aux fêtes familiales. Et si les fêtes n’ont pas lieu, la famille met la formule au goût du jour. « J’ai ressorti nos deux mannes à déguisements, les enfants imaginent le scénario et répètent la scène, ce qui me permet de travailler dans mon coin. Notre aînée de 13 ans filme le spectacle et le monte elle-même avec des petits dessins rigolos. Puis on envoie le tout via WhatsApp à toute la famille ».    

► L’actu à hauteur d’enfant  

Le coronavirus, le confinement, le télétravail, etc., expliqués aux 8-12 ans. C’est le défi rondement relevé par Les Niouzz, le JT pour enfants de notre chaîne publique. À voir du lundi au vendredi, à 18h50, sur OUFtivi/La Trois. Et à revoir sur rtbf.be/auvio. Six minutes d’infos claires, livrées de façon cool. Les enfants peuvent poser leurs questions sur ouftivi@rtbf.be.  
Saluons aussi Le JDE (Journal des enfants) qui a réalisé tout un dossier sur les virus pour les 9-13 ans. Celui-ci est disponible gratuitement sur lejde.be. 

► Un numéro à la rescousse des parents épuisés  

À circonstance exceptionnelle, réponse exceptionnelle. En réaction au confinement forcé des familles, une équipe de psychologues de l’UCL a mis en place une ligne téléphonique à l’attention des parents épuisés. Le confinement augmente les facteurs de stress et diminue les ressources disponibles pour y faire face. La ligne d’appel se veut préventive. Au bout de celle-ci, une trentaine de professionnels du burn-out parental. Quel que soit votre niveau de tension, appelez le 0471/414 313. Vous y trouverez de l’écoute et des conseils sur mesure pour éviter de craquer dans cette situation inédite. 

Reconnecter les personnes isolées à leur famille 

Geoffroy Van Humbeeck est le créateur de la startup ASmartWorld, qui vise à reconditionner les smartphones. Depuis le lockdown, Geoffroy organise une distribution gratuite de smartphones pour les personnes aînées et isolées. Il souhaite leur offrir la possibilité de garder un lien avec leur famille. Il a donc configuré des smartphones pour les rendre accessibles au 3e et 4e âge, y a intégré des cartes SIM au frais de la startup, et en a livré dans plusieurs maisons de repos. Pour le moment, grâce à cette action, 700 personnes ont été reconnectées à leur famille. Si vous souhaitez faire don de votre smartphone, vous pouvez contacter la startup via le groupe Facebook dédié à cette action (Familles Connectées COVID-19). 

► Les cuistots solidaires  

Les migrants qui fuient la guerre n’en ont cure du coronavirus. Ils continuent à arriver en Belgique. Frigorifiés, apeurés et... affamés. L'équipe des cuistots solidaires, initiative citoyenne qui consiste à servir des repas au parc Maximilien à Bruxelles, s'est réorganisée pour assurer plusieurs services par jour. Sous l'œil pas toujours bienveillant des policiers. Coup de chapeau à ces chefs qui œuvrent dans le respect des règles sanitaires. Le mot d'ordre sur place ? « Keep one meter distance ! ». Toutes les infos sur leur page Facebook

► Confinés, mais actifs 

Rester à la maison, d’accord, mais pas question de se laisser aller niveau activités physiques. Entraînement poussé, simple entretien pour rester en bonne santé, yoga... parents et sportifs de haut niveau ont fait pulluler les vidéos sur les réseaux sociaux depuis le début du confinement. Notre coup de cœur : la YouTubeuse Lucille Woodward. Alors qu’elle propose habituellement des séances de fitness pour adultes, elle propose en ce moment des activités famille avec ses enfants. Sa super idée : utiliser plein d’objets de la maison pour agrémenter les exercices.

La rédaction

Sur le même sujet

Confinement : quatre outils sur le web pour aider les parents

Dans ce confinement qui s’incruste, il est bon d’avoir des outils d’information sous la main (outre le Ligueur, bien sûr) pour répondre à des questions et besoins immédiats. Nous avons isolé quatre initiatives qui couvrent l’éventail de votre vie de parents confinés. Quatre liens à mettre dans les favoris de votre moteur de recherche…

 

Nos aîné·e·s, entre Covid-19 et désespoir

On s’offusque, on verse des larmes, on a des idées noires, on se résigne… Autant d’émotions qui nous traversent en pensant à nos aînés cloîtrés depuis presque un mois dans leur chambre de leur maison de repos et de soins sans moyens de protection ! Retour sur une situation indigne que nous n’imaginions pas possible dans notre société.

 

Un journal familial gratuit pour les grands-parents isolés

L’opération a été lancée en début de ce mois et bénéficie déjà à 1 300 aînés isolés. Des Nouvelles de chez nous leur permet de recevoir un journal papier gratuit, chaque semaine, pour s’informer de ce qui se passe dans les branches de leur famille confinée.

 

Coude à coude : les initiatives solidaires - 5

Les initiatives positives et solidaires pour aider chacun à mieux vivre le confinement sont nombreuses et belles. Elles se construisent dans l’urgence. Pleines d’énergie stimulante, elles tentent de contrer solitude et tristesse. Elles créent du lien et donnent du sens. En voici quelques-unes, épinglées par les membres de la rédaction.