Vie de parent

Coup de pouce aux jeunes parents indépendants ?

À l’arrivée d’un enfant, les travailleuses et travailleurs indépendants éprouvent des difficultés à concilier vie professionnelle et vie de famille. Voici peut-être une solution…

Coup de pouce aux jeunes parents indépendants ?

Les jours où ils ne bossent pas, ils ne gagnent rien. Les indépendants pâtissent parfois de leur statut social moins favorable. Les femmes ont pourtant besoin de s’arrêter pour donner naissance à leur enfant et s’occuper de leur bébé durant ses premières semaines de vie. Quant à ces messieurs, ils aimeraient pouvoir accompagner un minimum leur compagne qui met leur enfant au monde.
Pour aider les femmes à se lancer ou rester actives comme travailleuses indépendantes - elles sont tout de même quelque 352 000 en Belgique -, le député Ecolo Gilles Vanden Burre met deux solutions sur la table. Il propose d’allonger le congé de maternité des indépendantes de 8 à 10 semaines et d’accorder 10 jours de congé de paternité aux indépendants.
L’idée est que, durant ces congés, les indépendants puissent « assurer un suivi minimum de leur activité », alors que le système actuel leur interdit de travailler et d’exonérer cette période de congé du paiement des cotisations sociales.

Casser les clichés

Autre proposition : rémunérer les remplaçants à hauteur du Revenu d’intégration pour les isolés via un nouveau fonds de solidarité alimenté par une légère hausse des cotisations sociales trimestrielles (+ 1,1 %). Les indépendants pourraient ainsi se faire remplacer plus facilement en cas de besoin (dans les cas impérieux comme l’incapacité de travail, le congé de maternité, soins palliatifs à un enfant ou un proche, etc.), tout en gardant un lien avec leur activité.
Ces coups de pouce permettraient de soutenir l’activité des femmes indépendantes. Les Verts espèrent ainsi « casser une série de clichés » qui minent l’image de la femme en tant que dirigeante d’entreprise et d’enlever un frein à l’activité de ces femmes qui représentaient 34 % des indépendants en 2015.

Le ministre Willy Borsus vient justement de présenter son plan pour soutenir l'entrepreneuriat féminin ce lundi :

- Le congé de maternité des indépendantes passerait de 8 a 12 semaines.

- Les femmes indépendantes seront  exemptées du paiement des cotisations sociales pendant le trimestre qui suit l'accouchement.

- Le congé de maternité des indépendantes comprendra toujours 3 semaines fixes et dorénavant 9 semaines facultatives. Celles-ci pourront être prises a temps plein ou à mi-temps.

Ces bonnes idées permettraient effectivement d’aider les jeunes parents indépendants à mieux concilier vie professionnelle et vie familiale durant les premiers mois de vie de leurs enfants.

Reste à voir si elles aboutiront et comment les financer. L'extension du congé de maternité ainsi que son caractère flexible seront déposés sur la table du gouvernement fédéral vendredi, tout comme l'exemption du paiement des cotisations sociales.

Stéphanie Grofils

Sur le même sujet

Les papas aussi aiment pouponner

Concilier vie familiale et vie professionnelle, un challenge réservé aux mères ? Point du tout. Aujourd’hui, de plus en plus de pères éprouvent l’envie de passer du temps avec leur(s) enfant(s). Pas toujours simple quand on a un job prenant. À moins de prendre un congé parental…

 

Le congé parental, côté père, côté mère…

Le congé parental offre la possibilité à chaque parent de s’occuper davantage de son ou ses enfants tout en conservant son emploi. Si jusqu'ici, la formule était surtout largement répandue chez les mamans, les papas sont de plus en plus nombreux à y adhérer. Assouplissement de la loi ou volonté de se consacrer aux siens, peu importe les causes: ils représentent aujourd’hui un quart des personnes en crédit-temps. Comment cela se passe-t-il au quotidien ? Comment s'organise cette nouvelle vie ? Plein feux sur le quotidien d'un homme et d'une femme qui ont permis à leur famille de s'aménager cette parenthèse.

 

Les papas veulent passer plus de temps en famille

Pourquoi ne pas laisser plus de place aux papas dans la famille ? Selon l’enquête de la Ligue des familles, les pères aimeraient pouvoir renforcer leur présence auprès de leur famille. Mais se heurtent à des difficultés.

 

Elle & Lui toujours d’accord ? Le congé parental

Prendre le temps de… prendre le temps avec ses enfants. Beaucoup en rêvent, mais le congé parental reste surtout valable pour les mères. Un choix qui n’en est pas toujours un et des mentalités à faire encore évoluer.

 

Vos droits. Le congé de maternité… avant et après la naissance

Le congé de maternité dure 15 semaines. Vous allez le prendre en petite partie avant l’accouchement et en grande partie après. Le planifier est intéressant pour organiser la suite : vos vacances annuelles ou vos éventuels congés parentaux, par exemple. Alors comment se répartit et est indemnisé ce congé de maternité ?

 

Vos droits. Quels congés pour le futur papa ?

Vous, futur papa, avez aussi droit à un congé… de paternité à la naissance de votre bébé. Trop court, sans doute, mais à savourer au maximum ! Explications.