Vie de parent

Coup de pouce fédéral
pour les familles monoparentales ?
Trop « light » juge la Ligue des familles

Alors que Ligue des familles et Gezinsbond montraient hier toute leur déception face au gouvernement fédéral qui refusait de les entendre sur un congé « coronavirus » pour les parents. La ministre de l’Emploi semble désormais prête à faire un geste pour les familles monoparentales. Mais si la Ligue des familles se réjouit que les choses bougent, mais elle se veut critique par rapport au cadre de la mesure.

Coup de pouce fédéral pour les familles monoparentales ? Trop « light » juge la Ligue des familles

C’est De Morgen qui l’a annoncé ce matin. Le journal flamand affirme que Nathalie Muylle va soumettre un projet d’arrêté pour permettre l’accès à un congé parental supplémentaire pour les télétravailleurs isolés, comprenez les parents seuls ou séparés. Comme le demandaient les deux organisations cela permettrait à ces parents de s’occuper de leurs enfants pendant le confinement.

Les conditions pour l’obtenir ? Qu’un des enfants soit âgé de moins de 12 ans. Limite qui serait portée à 21 ans dans le cadre d’un enfant handicapé. Le demandeur devrait afficher au moins un mois de travail chez l’employeur. Il serait à utiliser dans le cadre de l’aménagement d’un temps partiel.

Bien, mais peut (vraiment) mieux faire

Ce matin, la Ligue des familles a pris connaissance du projet. Elle se réjouit de l’avancée, mais émet aussi, on s’en doute, plusieurs remarques. La proposition de la ministre étant plus restreinte que la proposition des organisations parentales.

Première remarque, le cercle réduit des bénéficiaires. « Le congé ne concernera que les parents solo, déclare Christophe Cocu, le directeur générale de la Ligue des familles. Ce sont eux, sans conteste, qui connaissent les difficultés les plus importantes. Il est vital de prévoir un soutien spécifique pour eux – pour elles surtout puisque ce sont majoritairement des femmes. Toutefois, de nombreux autres parents sont également dans une situation impossible, à tenter depuis des semaines de combiner télétravail et occupation d’enfants en bas âge. Ce sont deux activités à temps plein. Il est indispensable que le gouvernement prévoit également un congé pour ces autres parents, surtout si les écoles et crèches ne rouvrent pas avant plusieurs semaines ou mois ».

Une rémunération plus attractive ?

Épinglée aussi la façon dont le congé sera rémunéré. « C’est un élément crucial si l’on veut que les parents puissent le prendre. Or le congé parental est rémunéré pour un temps plein à raison de 765 € par mois et 1258 € pour les parents solo. Dans les deux cas, c’est trop peu et de nombreux parents ne peuvent pas se permettre de prendre ce congé. Il s'agit d'augmenter cette rémunération pour que ce congé soit une vraie solution pour les parents ».

Enfin du côté de la Ligue des familles, on s’interroge sur le fait que le congé pour parents solo ne pourra être pris qu’à mi-temps ou 1/5e temps.  « Il faut bien penser que pendant le reste du temps, les parents solo doivent donc toujours travailler tout en s’occupant de leurs enfants, relève Christophe Cocu. Cela reste un vrai problème. Le congé doit pouvoir être pris à temps plein ».

La Ligue des familles parle d’une formule « très light qui ne répondra pas aux besoins de l’écrasante majorité des parents ». En attendant, le projet de la ministre va être présenté aux partenaires du gouvernement fédéral. S’il y a un appui, elle le défendra devant les partis politiques qui soutiennent l’équipe fédérale dans l’exercice de ses pouvoirs spéciaux.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Déception à la Ligue des familles et au Gezinsbond : « Le gouvernement ignore des signaux inquiétants »

C’est un communiqué commun, mais surtout l’expression d’une grosse déception. Hier, la Ligue des familles et son pendant flamand, le Gezinsbond, se sont plaints, d’une seule voix, de l’absence de réponse du gouvernement sur leur demande d’un « congé coronavirus » pour permettre aux parents de s’occuper de leurs enfants en cette période de confinement.

 

Confinement : 64 % des parents pour un congé spécifique

Les parents réclament un congé spécifique, rémunéré, pour se consacrer à la garde de leurs enfants. C’est ce qui ressort d’une enquête menée par Ligue des familles auprès de centaines de familles. La situation est particulièrement critique chez les parents qui télétravaillent. Près de 80 % d’entre eux estiment qu’ils ne réussissent pas à bosser comme il le faudrait. Ce sont les plus nombreux à réclamer ce congé spécifique.

 

Confinement et congé spécifique pour les parents : pétition cherche signataires

Un congé spécifique pour les parents par temps de confinement ? Les choses frémissent. La pétition de la Ligue des familles n’attend plus qu’un peu plus de 3 000 signatures pour remplir son objectif. Et une partie du monde politique semble de plus en plus réceptif à la chose. Le sujet devrait être sur la table ce week-end.