Vie de parent

Covid 19 : les mesures décidées
ce vendredi en dix points

Face à la reprise de vigueur de la pandémie, 10 mesures ont été annoncées hier par le Comité de concertation. Elles vont complètement chambouler nos vies de familles dans les semaines qui viennent.

Covid 19 : les mesures décidées ce vendredi en dix points

Le gouvernement avait annoncé des mesures fortes pour contrer la reprise de vigueur du coronavirus. Il s’est exécuté. Hier soir, les Belges ont découvert de quoi leur vie allait être faite dans les prochaines semaines. Dès lundi, 10 mesures vont venir contingenter vie privée et vie professionnelle. Les voici donc dans le détail.

1.  Les contacts rapprochés sont limités à 1 personne maximum. 

2.  Les rassemblements privés sont limités à 4 personnes pendant deux semaines, toujours les mêmes. 

3.  Les rassemblements sur la voie publique sont limités à 4 personnes maximum.

4.  Le télétravail devient la règle, pour les fonctions qui s’y prêtent et dans le respect de la continuité de la gestion des entreprises et organisations, services et activités. 

5.  Les marchés et foires de petite envergure restent ouverts, mais la consommation de boissons et de denrées alimentaires est interdite. Les marchés aux puces, les brocantes et les petits marchés de Noël sont interdits.

6.  Les cafés et restaurants seront fermés. Cette mesure vaut pour une période de quatre semaines et fera l’objet d’une évaluation après deux semaines. Le retrait sur place de plats à emporter reste possible jusqu’à 22h. Les réceptions et banquets organisés par un service traiteur ou de catering professionnels sont interdits, sauf dans les hôtels pour les clients qui y séjournent et les réceptions dans le cadre de funérailles (maximum 40 personnes).

7.   Les night shops doivent fermer à 22h. La vente d’alcool est interdite à partir de 20h.

8.   Interdiction de se trouver sur la voie publique entre 24h et 5h, sauf pour les déplacements essentiels et non reportables, tels que les déplacements pour des raisons médicales urgentes, des déplacements professionnels et le trajet entre le domicile et le lieu de travail.

9.  Les activités à l’intérieur continuent de relever des protocoles en vigueur jusqu’à leur évaluation au 23/10. La vente de boissons et de nourriture est interdite.

10.   Les compétitions sportives: réduction de moitié des compartiments réservés aux spectateurs qui passeront de 400 à 200 (professionnels) ou composés uniquement des membres d’un même foyer (amateurs). Les cafétarias et débits de boissons sont fermés.

Toutes les mesures entrent donc en vigueur ce lundi et seront d’application pendant un mois, avant d’être soumises à une évaluation.

La justification des mesures donnée par le comité de concertation

« Suite à la situation épidémiologique préoccupante, de nouvelles mesures plus strictes entrent en vigueur à partir de ce lundi 19 octobre. Cette situation place depuis aujourd’hui l’ensemble du pays au niveau d’alerte 4 du baromètre Covid-19 (niveau d’alerte très élevé).  
La pression sur les hôpitaux et sur la continuité des soins non liés au Covid-19 augmente. Certains hôpitaux sont confrontés à de nombreuses absences au sein de leur personnel. Les soins de première ligne, notamment la médecine générale, font eux aussi face à une pression croissante. 
Le nombre de patient·e·s Covid en soins intensifs est, aujourd’hui, 2,5 fois plus élevé que fin mars. Pour éviter que les hôpitaux se retrouvent dans une situation encore plus problématique, que les écoles doivent fermer, que l’économie soit à l’arrêt et que de trop nombreuses personnes se retrouvent isolées en raison d’un confinement généralisé, le Comité de concertation a décidé d’une série de mesures. »

Sur le même sujet

Congé d'automne prolongé ? Pas d’urgence pour les parents

Les plus rapides d’entre vous le savent, les autres vont tomber des nues : les vacances d'automne - autrement dit de la Toussaint - devraient être étirés. Motif ? Faire face à la multiplication des cas Covid au sein des écoles et aux nombreuses absences chez le personnel enseignant. Oui, mais les parents dans tout ça ? Pas de panique, on a de bonnes nouvelles.