D’alcool et de tabou

Coup de foudre de la presse aux Rencontres Théâtre Jeune Public, Un silence ordinaire de Didier Poiteaux évoque l’ami/ennemi de nos vies : l’alcool. Tant pour sa justesse que pour le bien qu’elle procure, puisse cette pièce rencontrer un grand nombre de spectatrices et spectateurs !

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

Alcool : le premier verre se consomme en famille

Un belge sur dix a une consommation excessive d'alcool, selon une étude de la KCE. Pas évident de parler d’alcool avec ses (grands) enfants, lorsqu'on en consomme soi-même. Pourtant, le dialogue semble nécessaire. Car les jeunes boivent de plus en plus jeunes et multiplient les conduites à risque.

 

Bitures express : les cerveaux trinquent

Les guindailles déchaînées et les soirées festives où coulent des alcools forts, avec pour objectif d'être vite ivre, ont des effets délétères sur l'activité cérébrale, sur ses fonctions cognitives et émotionnelles. Le binge drinking, de plus en plus en vogue chez les jeunes, est même plus néfaste qu'une consommation régulière d'alcool, surtout si elle est modérée.

 

Votre ado se drogue : quel est le problème ?

Autant vous le confier directement, ce sujet drogue nous a donné du fil à retordre. Côté parents, silence radio. Notre appel à témoignages sur les réseaux sociaux a fait chou blanc. Côté professionnel, il aura fallu plus d’une dizaine d’appels pour finalement entrer en contact avec deux acteurs de terrain, Antoine Boucher, formateur et chargé de communication à Infor-Drogues, et Thibault Jaminé, animateur à la maison de jeunes Le Cerceau à Genval.