Vie de parent

D'autres propositions pour une rentrée douce

TROUBLES DE L'APPRENTISSAGE : VOUS AVEZ DROIT A UNE AIDE !

Plus aucun doute n’existe : la dyslexie, comme d’autres troubles de l’apprentissage, est due à un fonctionnement différent du cerveau. Vincent Goetry dans « Génération dyslecteurs », un gros ouvrage extrêmement fouillé aux Éditions Érasme/Fondation dyslexie le confirme : « Au cours du développement, ce ne sont pas les mêmes câbles qui se branchent dans le cerveau des personnes dyslexiques que dans celui des non dyslexiques »   

Les enfants concernés ne sont donc ni bêtes, ni paresseux, ni de mauvaises volontés et peuvent être, au contraire, en souffrance. Travaillant généralement beaucoup pour peu de résultats, ils se fatiguent davantage, peuvent se replier sur eux-mêmes, perdre l’estime de soi voire déprimer. Depuis 2009,  la Fédération Wallonie-Bruxelles a légiféré et reconnu le droit de tout élève en situation de handicap (tous les dys mais aussi les jeunes TDA/H, HP et autistes) à des aménagements raisonnables. Plus d'infos, en cliquant ici.

Et vous parents, que pouvez-vous faire ?

1. Informer l’école. Une des premières choses à faire est d’informer l’instituteur en primaire ou le titulaire en secondaire, voire chacun des professeurs de l’élève, et demander les aménagements prévus par la législation de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Ces aménagements sont un droit. Sur les sites Averbode.be ou Fondation-dyslexie.org, vous trouverez différents schémas mettant en évidence comment aménager la présentation des cours, la lecture, l’écriture, l’histoire, les langues, les devoirs à la maison… Voir aussi « Enseigner aux élèves avec troubles de l’apprentissage » sur le site www.enseignement.be

En 2013, un « Pass inclusion » a été mis au point par la Fondation-dyslexie en lien avec des représentants du ministère de l’enseignement. Quand un diagnostic de troubles de l’apprentissage a été posé par un spécialiste et donc qu’il est établi que tel élève a des besoins spécifiques, ce Pass inclusion pourraêtre mis en route à l’initiative de l’élève et ses parents, du conseil de classe, de la direction. Une procédure est prévue qui permet et organise la mise en place des aménagements nécessaires et leur suivi Initiative récente, à suivre.

2. Utiliser les aides existantes. Les fiches réalisées par l’UFAPEC, très concrètes, aideront votre enfant à apprendre les tables de multiplication (www.apeda.be). Certains logiciels peuvent aussi aider un jeune dyslexique. Par exemple, déchiffrer ce qu’il lit et en construire simultanément le sens est une tâche très difficile pour lui. La lecture orale des consignes va donc l’aider et certains logiciels permettent d’enregistrer la voix humaine à la manière d’un dictaphone (exemple : Audacity qui est  gratuit). Le recours à des correcteurs orthographiques (comme Antidote qui est payant) ou à des dictionnaires électroniques fonctionnant avec une orthographe phonologique s’avère tout aussi intéressant.

3. Utiliser l’aide de professionnels. L’aide d’un spécialiste du traitement de la dyslexie, le plus souvent un logopède, sera d’un grand secours. L’idéal étant bien sûr un travail en coordination avec l’école. Une aide psychologique peut, elle aussi, s’avérer nécessaire pour permettre au dyslexique de faire face à ses difficultés.

EXTRASCOLAIRE
Il est venu le temps de prévoir, programmer, organiser l’extrascolaire, de choisir ensemble des activités qui lui permettront de se relaxer, d’apprendre, de s’ouvrir sur le monde qui l’entoure. Sans stresser pour lui et sans courir dans tous les sens pour vous. Prévoir c’est aussi planifier des moments pour rêver, pour partager et souffler dans ce monde où il n’y a jamais assez de temps. Quelques pistes à explorer…

Yoga (Bruxelles)
Faire du yoga, c’est apprendre à se détendre. Les séances alternent des moments ludiques et des moments imprégnés de calme. Les enfants gagnent en souplesse et en agilité, prennent conscience de leur corps et de leurs déplacements dans l’espace et se rendent compte, petit-à-petit, que vivre intensément n’est pas synonyme de vitesse et de précipitation.
Pour les
 5-12 ans: Yoga avec Laurence Lhermitte  Où : rue des Bégonias, 55 à Watermael-Boitsfort. Tarifs : 12€ la séance ou 10€/séance pour l’abonnement semestriel.
Pour les 6-18 ans: Kokyudo ou appelez le 0474/49 61 17  Où : Avenue de la chasse 198 à Etterbeek.Tarifs : 12€/séance. Dates : du 10/09/2014 au 26/06/2015 les mercredis de 16h à 18h.
Bon à savoir : Certaines écoles proposent des cours de yoga à l’école. Celle de votre enfant en fait peut-être partie…

Musique (Mons)
La musique ouvre tous les horizons et donne aux enfants un moyen extraordinaire d’expression et de créativité. A consommer sans modération dès le plus jeune âge…
Dès 3 ans : Jeunesses Musicales de Mons-Borinage  : accordéon diatonique (dès 14 ans) – Batterie et percussions (dès 8 ans)-Ateliers d’ensemble de percussions (dès 10 ans) Clavier électronique (dès 8 ans)- Eveil musical (dès 3 ans)- Flûte à bec (dès 6 ans)-Guitare classique (dès 8 ans) - Guitare d’accompagnement (à partir de 14 ans)-Guitare électrique et basse (dès 14 ans)– Initiation chorale (de 6-12 ans)- Initiation musicale (dès 6 ans) – Piano (dès 6 ans) – Psychomotricité (de 2-4 et de 4-7 ans)- Lecture de partitions (de 16-98 ans)- « Matinées enchantées » avec les tout-petits de 6 mois à 3 ans accompagnés d’un adulte découvrez des comptines, des chansons, jeux de nourrice adaptés aux « bouts de choux » et retrouvez le plaisir du chant partagé. ». www.jeunessesmusicales.be, (consultez les sites des jeunesses musicales de votre région, il y en a un peu partout et les programmes varient d’une région à l’autre). Où : Chaussée de Maubeuge 430 à 7022 Hyon, pour un nombre de 30 séances durant la saison. Tarifs : 170 € pour tous les ateliers hormis les Matinées Enchantées  et le Spécial Week-end.   

Pour enfants HP (Liège)
L’asbl Avance Toi aide les enfants, les ados et les parents d’enfants HP à avancer avec leurs différences en leurs proposant des activités spécifiques pendant l’année : visites, activités découvertes, initiation au théâtre, escalade, des ateliers cuisines…mais aussi des stages pendant les vacances scolaires et des ateliers pour les parents. Où : Rue Nicolas Spiroux 80 à 4030 Grivegnée

Théâtre (Bruxelles)
De 12-14 ans à Bruxelles : Le Perd.Son.Age
asbl organise un atelier de théâtre pour les préados. « Proposer le meilleur chemin pour que chacun trouve le plaisir du jeu. Se laisser aller, ne pas penser, reproduire le geste, répéter le mot, imiter le mouvement et la mimique d'un autre... Cela ne veut pas dire que tout le monde fait n'importe quoi. Et pourtant, chacun fait ce qu'il veut, mais en tenant compte des autres et dans les limites fixées ensemble dès le départ. » Où : Centre Culturel Cité Culture à Laeken – Allée du Rubis 1020 Bruxelles - 0475.35 61 34 - Réservation obligatoire. Tarifs : 150€  Dates : du 16/09/2014 au 17/05/2015 Horaires : Les mardis de 16h30’ à 18h30’.

Capoeira (Braine-L'alleud)
De 6-12 ans : Les Ateliers de Colipain
organisent des cours de capoeira qui est un art martial brésilien qui se distingue des autres arts martiaux par son coté ludique et acrobatique. La capoeira se caractérise par l'esprit d'improvisation, les feintes et le sens du rythme, bien souvent les participants sont accompagnés par des instruments de musique, des chants ou des frappements de mains. Où : Rue Jean le Meunier, 24 – 1420 Braine-L’alleud Quand : du 17/09/2014 au 3/06/2015 les mercredis de 17h à 18h. 02 366 23 55 - Réservation préférable Tarifs : à partir de 130€ le semestre.

N’hésitez pas à explorer déjà, sur notre site, les stages pour les prochains jours de congés qui ne sont plus très loin