Vie de parent

De 1 jour à 36 mois, 13 snifs de plaisir... et de déplaisir

Il y a des hommes (et des femmes aussi !) qui vous font du bien. C’est le cas de Samuel Greenspan, professeur de psychiatrie et de psychologie du comportement aux États-Unis qui, s’adressant aux parents, a écrit dans un de ses nombreux ouvrages : « Ce n’est pas de votre faute, mais la solution est entre vos mains ».

De 1 jour à 36 mois, 13 snifs de plaisir... et de déplaisir

Cette phrase résume notre dossier d’aujourd’hui qui pointe quelques petits soucis, mais aussi quelques grands plaisirs, que tout parent de petit enfant vit, au jour le jour. Sur un mode ludique - l’onomatopée du snif est là pour rappeler que ces pages se veulent d’abord être un grand clin d’œil - même si l’information et les témoignages des parents sont à prendre au sérieux.
Bien sûr, nous n’avons fait qu’un tout petit tour des snifs qui jalonnent les 36 premiers mois de votre vie partagée avec votre petit ou petite. On compte sur vous pour nous en envoyer bien d’autres qui étofferont leligueur.be sur lequel, en cliquant sur la rubrique 0-2 ans, vous pouvez trouver encore bien d’autres thèmes. Sans compter le Ligueur et mon bébé, notre magazine fait sur mesure pour les jeunes parents (et les grands-parents qui re-mettent la main à la pâte !) : toutes les infos pour l’obtenir en page 17.

Regarde, je grandis !

Mais au-delà de tous les conseils et infos pratiques, le Ligueur vous invite à vous émerveiller et à continuer à vous émerveiller face à votre enfant qui grandit. Parce que c’est l’époque où ses progrès sont les plus retentissants (vous êtes-vous rendu compte de la performance de votre petit, la première fois où il a réussi à grimper sur la chaise pour s’asseoir tout seul ?), parce que vos yeux plein d’étoiles le rendent toujours plus confiant et vous permettront d’autant mieux de le contrarier - eh oui, l’éducation, c’est ça aussi, poser des limites, lui dire non - sans qu’il ait toujours l’impression de vous décevoir.
Un bébé câliné qui vit au contact d’adultes chaleureux et attentionnés est, c’est prouvé, en meilleure santé physique, affective et intellectuelle. Pourvu qu’à certains moments, vous le laissiez respirer en lui faisant comprendre qu’il est capable de se débrouiller tout seul. Ce qui ne vous interdit pas de lui répéter de temps en temps : « Quelle chance j’ai d’être ton papa, ta maman ! »

Myriam Katz

Sur le même sujet

Snifs... de 1 jour à 6 mois

C’est la période un peu dure où les nuits sont entrecoupées par les tétées ou les biberons. C’est la période des pleurs inexplicables, ou du moins ceux que vous ne parvenez pas à décrypter. C’est pas mal de petits tourments, mais vite oubliés, tant Bébé est craquant et vous épate, jour après jour, par ses nouvelles découvertes !

 

Snifs... de 6 à 12 mois

Le bébé se nourrit de lait, mais aussi d’amour, d’émotions et est fait pour établir des liens. Mais plus il grandit, plus le monde qui l’entoure l’intéresse. D’autant plus qu’il devient de plus en plus habile de ses mains, qu’il commence à bien s’asseoir et que d’ici quelques semaines, il filera - à quatre pattes ou en glissant - à l’assaut du monde.

 

Snifs... de 12 à 18 mois

Comme votre petit a de plus en plus d’assurance, il se risque à de nouvelles expériences physiques dont la marche, ce qui n’est pas rien. Il s’intéresse aussi à la musique, aux albums illustrés, aux poissons qui nagent dans un aquarium. Et surtout, surtout, il vous donne plein de câlins et de bisous…

 

Snifs... de 18 à 36 mois

C’est l’âge des records visibles à l’œil nu. Les premières marches, la première course, les premières phrases… Ce n’est plus un bébé, et il nous le fait sentir. Encore un tout petit peu grandir - particulièrement entre 2 ans et demi et 3 ans - et il s’en ira à l’école.