Vie de parent

Déconfinement : reprise des cours
et garderies, l'agenda

Les écoles ont reçu, ce samedi, la circulaire qui doit leur servir de base pour la reprise des cours envisagée dès le 18 mai en Fédération Wallonie-Bruxelles. L’occasion de faire le point sur l’agenda de la reprise et sur les garderies qui seront assurées dans les écoles.

Déconfinement : reprise des cours et garderies, l'agenda

7550. C’est le numéro de cette circulaire historique pour l’enseignement de la Fédération Wallonie-Bruxelles. Elle définit les contours du déconfinement dans les écoles francophones. Elle a été envoyée aujourd’hui. Dans ce texte, évidemment, de nombreuses informations qui intéressent au premier chef les parents.

Première préoccupation : qui rentre quand ? Ce matin, cette question nous a été posée par de nombreux parents, un peu perdus après la conférence du Conseil national de sécurité de vendredi soir. Jan Jambon a en effet présenté les mesures telles que digérées par la Flandre, avec notamment une rentrée effective des 1re et 2e primaires dès le 18 mai et une rentrée pilote le 15. Mais pour la Fédération Wallonie-Bruxelles, c’est différent.

Cette rentrée, soulignons-le, sera masquée pour tous les élèves dès la 6e année primaire. Pour eux et elles, le port du masque sera obligatoire toute la journée.

1. AGENDA

Voici donc l’agenda prévu, ou plutôt les phases prévues. Les dates pouvant être modifiées en fonction des évaluations des mesures de déconfinement entrées en vigueur précédemment.

► 18 mai (Phase 1)

Concernés | Les élèves de 6e primaire et les élèves de la dernière année du secondaire (6e ou 7e).

Modalités | Pour ces élèves, il y aura une reprise des leçons à concurrence de 2 jours par semaine maximum par groupe d’élèves.

Particularités | Pour l’enseignement qualifiant et en alternance, il s’agit de tous les élèves inscrits au sein d’une année au terme de laquelle un certificat de qualification (CQ) peut être délivré en ce compris pour les formes 3 et 4 de l’enseignement spécialisé.

► 25 mai (Phase 2)

Concernés | Les élèves de 1re primaire et si possible ceux de 2e. Mais également les élèves de 2e secondaire.

Modalités | Pour les primaires de 1re et 2e, le retour se ferait à concurrence d’un jour par semaine maximum par groupe. Pour les élèves de 2e secondaire, ce serait comme pour les élèves de 6e et 7e, c’est à dire une rentrée partielle à concurrence de deux jours.

Particularités | Cette phase dépendra d’une évaluation effectuée sur le terrain durant la semaine du 18 mai avec les fédérations des pouvoirs organisateurs, les organisations syndicales et les fédérations de parents. 

Pour ces deux phases, les mesures sanitaires seraient identiques. Chaque fois, les élèves sont subdivisés en petits groupes de 10 élèves maximum, sauf exception si la taille du local permet d’en accueillir plus, tout en respectant les distances de sécurité.

Parallèlement aux cours en classe, des travaux à domicile seront donnés pour tous les jours où les élèves ne sont pas présents à l’école. Ces travaux pourront être liés à de nouvelles matières apprises en classe. Pour les années de ceux qui ne rentrent pas, les consignes de travail à domicile restent identiques à celles qui sont de mises aujourd’hui : pas de nouvelles matières, pas d’évaluation des travaux.

Concernant cette reprise partielle des cours, quelques détails encore, mais qui sont vitaux pour de nombreux parents, en sachant qu’il reste de nombreux points à finaliser et à rendre compatibles avec la réalité de terrain. Un groupe de travail doit ainsi se réunir ce lundi pour aborder, par exemple, les enjeux propres à l’enseignement spécialisé.

Voici donc trois points précis de la circulaire concernant des catégories d'élèves spécifiques.

► Pour les maternelles

C’est clair et net. Les leçons restent suspendues jusqu’à nouvel ordre. Les experts estiment qu’il est impossible de démarrer une reprise avec des enfants de cet âge. Impossible de faire respecter les règles de distanciation sociale et les règles d’hygiène de circonstance.

► Pour les élèves en difficulté scolaire

Les équipes éducatives sont invitées à identifier les élèves qui pourraient faire l’objet d’un suivi spécifique. Ces élèves-là pourraient, quelle que soit leur année d’étude, être invités à se rendre à l’école pour renouer le contact avec leurs professeur·e·s. Cela se ferait en phase 2, celle prévue le 25 mai.

► Pour les élèves de l’enseignement artistique à horaire réduit

Les académies sont fermées jusqu’au 30 juin 2020. Là aussi un groupe de travail sera mis en place pour évaluer la situation et préparer la rentrée de septembre.

2. GARDERIES

Parmi les questions, les plus posées, celles concernant la garderie.

► Garderie : quels parents sont concernés ?

Il y avait des publics prioritaires (services de secours, grande distribution, sécurité…). Maintenant, s’ajoutent tous les secteurs qui sont concernés par la reprise. L’accueil des garderies va donc monter en puissance dès le 4 mai. D’autant que la Fédération Wallonie-Bruxelles élargit aussi ces garderies aux « enfants vivant dans des conditions sociales compliquées ».

► Garderie : quelles mesures sanitaires ?

Les consignes sont les mêmes que pour la reprise des cours. Ne pas dépasser dix élèves par groupe et un élève pour 4 m². La fréquentation des garderies sera monitorée en permanence pour réévaluer leur organisation.

► Garderie : le dernier recours ?

La Fédération Wallonie-Bruxelles fait appel à « la responsabilité collective des parents » pour que ceux-ci envisagent toutes les alternatives de garde possibles « n’impliquant pas de personne à risque ».

► Garderie : et en dehors des heures scolaires ?

Les garderies des élèves le matin et le soir seront assurées durant les tranches horaires prévues en temps normal par les écoles concernées.    

Dans tous les cas de figure, l'établissement scolaire de votre enfant se chargera de vous expliquer exactement comment il compte mettre en place cette circulaire de la Fédération Wallonie-Bruxelles.

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Ecole, transport, garderie... le déconfinement pour les parents

Parce qu'il était tard quand les mesures du Conseil national de sécurité ont été annoncées, voici un petit topo confectionné pendant la nuit. Le Ligueur y était et les familles étaient l'une des principales préoccupations de cette conférence de presse.

 

Le désarroi d'une maman solo : « Un épuisement silencieux sans urgence apparente »

Le texte que vous allez lire ici est arrivé à la Maison des parents solos à Forest. Un texte fort, rédigé par une maman seule en plein désarroi. Elle parle du présent, mais aussi du futur avec pas mal d'angoisse. Elle raconte avec des mots simples cet « épuisement silencieux sans urgence apparente » et cette sensation d'être invisible, parce que victime d'une « mise en boîte sans image exploitable ».

Ce texte n'est pas signé, son auteure préférant préserver son anonymat. Les exergues sont de la rédaction.

 

Déconfinement : reprise des cours, vos questions, les réponses

La reprise des cours partielle pour le 18 mai pose beaucoup de questions aux parents. Nous avons relevé les plus fréquentes et apportons des réponses en fonction des circulaires et informations reçues. Si votre question ne figure pas sur cette liste, vous pouvez nous la partager à l’adresse redaction@leligueur.be.

 

Enseignement supérieur : les modalités des examens sont coulées dans le bronze

Alors que la fin de l’année dans le primaire et le secondaire était figée dans une circulaire, ce samedi, la clôture de l’année académique dans le supérieur faisait, elle aussi, l’objet d’une attention particulière. Le gouvernement de la Fédération Wallonie-Bruxelles en a entériné les mesures d’organisation.

 

Accueil de la petite enfance en déconfinement : craintes et zones d’ombre

L’accueil de la petite enfance est un secteur complexe. Les structures sont très différentes les unes des autres. Il y a les subventionnées et les non subventionnées, le public et le privé. Les gardiennes, les crèches, les maisons d’accueil pour enfants…  Tout ce petit monde s’est retrouvé hier autour de la ministre de la Petite Enfance et de l’ONE. Pour baliser l’accompagnement du déconfinement.

 

Déconfinement et télétravail : le diable se niche dans les détails

Alors que les écoles sont en train de se creuser les méninges pour organiser les reprises de cours partielles prévues les 18 et 25 mai, des précisions sont amenées concernant la fameuse circulaire 7550 qui pose le cadre pour organiser cette phase scolaire du déconfinement. Parmi les précisions, celle-ci : les parents qui télétravaillent doivent (continuer à) garder leurs enfants à la maison.

 

Commentaire : garderie, la réponse politique trop facile

Les parents sont-ils les dindons de la farce dans ce déconfinement ? La reprise partielle des cours dans les écoles est un véritable casse-tête. Entre années qui reprennent ou pas, incertitudes autour des phases suivantes, capacité d’accueil des établissements, respect des mesures de sécurité, cette « rentrée » nourrit de nombreuses questions. Aux parents, le politique apporte des réponses qui ne sont pas toujours convaincantes. Exemple : les garderies dans les écoles.

 

Accueil petite enfance : quelles sont les mesures sanitaires prises?

On l’attendait impatiemment cette note de l’ONE. Avec la reprise partielle de la vie économique dès lundi, les crèches et maisons d’accueil d’enfants doivent s’attendre à recevoir plus de bambins. Il s’agissait d’établir un cadre sanitaire. Pour le bien des enfants, du personnel et des parents. Le voici.

 

Reprise partielle des cours dans le spécialisé : l’agenda

La cirulaire concernant la reprise des cours dans le spécialisé est sortie hier. Elle donne le cadre "déconfinement" dans lequel devront évoluer élèves et membres du personnel de ces écoles. Grosso modo, ce cadre, est fort semblable à celui déjà fixé pour le fondamental et le secondaire. En voici les grandes lignes. Une des mesures prend en compte le « répit des parents ».

 

Examens dans le supérieur : 70% des étudiants dans le flou ?

Les mesures dans l’enseignement supérieur semblaient pourtant claires. « Les modalités relatives aux examens, adoptées dans le respect des dispositions de concertation interne à chaque établissement d’enseignement supérieur, doivent être communiquées aux étudiants au plus tard le lundi 27 avril ». La FEF a mené son enquête. On serait loin du compte.

 

Le congé parental corona sur les rails : la Ligue des familles se réjouit, mais....

Comme prévu, le congé parental spécial corona a été avalisé, ce samedi, au sein du gouvernement fédéral. Ce congé était notamment réclamé par la Ligue des familles. Il devrait permettre aux parents de mettre entre parenthèses leur boulot pour s’occuper de leurs enfants. On attend encore le texte pour les détails. Texte qui doit encore être validé par le conseil d’État.

 

Pour ou contre la reprise des cours ? Deux parents exposent leurs points de vue

Alors que le Conseil national de sécurité (CNS) vient de confirmer par la voix de Sophie Wilmès que la reprise partielle des cours était maintenue lundi prochain, cette étape scolaire du déconfinement ne fait pas l’unanimité. Au sein du corps enseignant, mais aussi au sein des parents. Chacun vient avec ses arguments. Parfois de façon dispersée. Nous avons offert à deux parents la possibilité d’exposer leurs points de vue divergents en répondant aux mêmes questions. Un constat : les positions, diamétralement opposées, partagent parfois des critiques communes.

 

Confinement, phase 2 : petit mémo en mode familial

Ce mercredi, la Première ministre Sophie Wilmès a présenté les mesures qui seront d’application ce lundi 18 mai pour la deuxième phase du confinement. Pas de grosses surprises. L’école sera le gros morceau. Pour les stages d'été, c'est toujours la bouteille à encre.

 

Retour à l'école avec la Croix-Rouge : des tutos futés

Demain, ce sera peut-être le retour à l’école pour votre enfant. Pour que celui s’effectue en toute sécurité sanitaire, la Croix-Rouge vient de concocter des petits tutos de derrière les fagots pour rappeler toutes les mesures essentielles et donner quelques conseils utiles.