Vie de parent

Des cadeaux qui boostent la créativité

Point commun de nos deux tribus : la créativité ! À bien y réfléchir, c’est sans doute ça qui a été le ciment de ces six enfants lorsqu’ils ont été contraints et forcés de vivre sous le même toit. Cartons, marrons, bouchons… chez eux, tout est prétexte à faire travailler ses dix doigts pour créer et s’inventer des histoires. Le hic : une maison qui croule littéralement sous le poids des œuvres qui s’affichent partout. Qu’importe, on préfère ça plutôt que d’ouvrir la porte à ces jouets à piles qui brident l’imagination des mômes.

Des cadeaux qui boostent la créativité

Pour Liang, 3 ans : « Des monstres, plein de monstres »

Depuis qu’il a rejoint la grande école, notre petit dernier rentre à la maison avec les émotions en pagaille. Difficile pour nous de savoir ce qui se passe derrière ses pleurs et ses colères de fin de journée : fatigue, peur, tristesse… ou tout simplement un trop-plein d’émotions. Prévoyant, saint Nicolas lui a apporté un joli livre qui l’a déjà beaucoup aidé (et nous aussi) à démêler tout cela : La couleur des émotions (12 € - Quatre Fleuves) où un gentil monstre nous fait voyager avec poésie de la peur à la colère. Dans la foulée, papa Noël vient de dénicher le jeu de société coopératif Le monstre des couleurs (30 € - Purple Brain) qui met en scène ce même personnage. Ici, les joueurs doivent faire appel à leur imagination et leur créativité pour évoquer des situations qui les rendent joyeux, calmes ou tristes.

Pour Mina, 4 ans : « Je veux faire du bricolage »

Depuis des mois, la gamine n’a que ces mots à la bouche. Et si on l’accompagne dans ses créations sur la table du salon, c’est encore mieux. Sauf que, malgré son imagination débordante (et la nôtre), on est un peu à court d’idées. D’où ce cadeau qui arrivera chaque mois dans la boîte aux lettres : dans une grande enveloppe brune, le matériel pour faire un bricolage malin autour d’une thématique, du corps humain au volcan en passant par les Inuits. Un cadeau (80 €/an, promo de Noël sur pandacraft.fr) qu’on lui offrira de la part de Mamou qui vit dans le Périgord. Promis, chaque mois, on lui enverra un selfie de Mina posant derrière sa dernière création.

Pour Thao, 5 ans : « À fond de balle »

Dans son lit, son bain ou à l’école, il les trimbale partout, ses petites autos. Inlassablement, il les range et les classe par taille ou par couleur. Il les propulse l’une contre l’autre aussi, pour « faire des accidents ». Des bolides qui lui servent surtout de support pour s’inventer les histoires les plus farfelues. Pour stimuler son imagination débordante et sa créativité, papa Noël offrira à Thao ce magnifique circuit Way to play (Dès 30 € en boutique de jeux et jouets) composé de grandes pièces en caoutchouc épais mais flexible qui s’emboîtent comme des pièces de puzzle. De quoi construire librement des routes dans le salon mais aussi - car les pièces sont robustes et lavables ! - dans le gazon, la neige ou le sable et… même sur les parois de la baignoire.

Pour Juliette, 11 ans : « De quoi créer encore et encore, mais durable »

La dernière lubie de Juliette ? Rien de moins que de sauver la planète en donnant une seconde vie aux cartons, briques de lait et autres emballages. À son tableau de chasse, déjà : maison de poupées, cadre photo, porte-bics, boîte à bijoux et même, tout récemment, une petite chaise. Avant de descendre dans la cheminée, maman Noël ira donc magasiner dans les rayons de sa boutique de loisirs créatifs préférée. Elle craquera pour un pistolet à colle (divers prix, dès 10 €) dont rêve Juliette pour optimiser sa production d’objets en carton. Et aussi, parce qu’elle a le goût du beau, pour une série de petits éléments à coller sur ces derniers : paillettes, étoiles, perles, mosaïques, rubans et autres stickers. Dans son paquet cadeau - en carton ! -, elle glissera aussi Le grand livre des créations en carton (Gallimard Jeunesse).

Pour Wendy, 12 ans : « Passer des licornes aux bijoux »

À 4 ans, la gamine a délaissé sa plasticine pour de la pâte Fimo et ne l’a plus jamais quittée. C’est son truc, son univers à elle : courbée sur sa petite table dans un coin du salon, entourée de ses petits outils et de ses pâtes multicolores, elle façonne du bout de ses doigts de fée un monde lilliputien.
Après une interminable phase licorne, la voilà plongée dans l’alimentation en pâte polymère : ses donuts plus vrais que nature sont stupéfiants ! Sa tablette n’est jamais loin de ses mains : sur YouTube, elle épluche les tutos et voilà, adolescence naissante oblige, qu’elle lorgne sur la fabrication de bijoux, toujours en pâte Fimo.
Pour franchir ce nouveau palier, il lui faut absolument cet outil haut de gamme : une extrudeuse à pâte (30 € - Fimo Professionnal) qui lui permettra de réaliser des canes - c’est elle qui nous a sorti de notre ignorance en nous apprenant ce terme -, soit ce petit tube de pâte avec un même motif sur toute sa longueur. Un cadeau pour (se) faire des cadeaux en somme.

Pour Gaby, 15 ans : « Faire prendre forme à mes dessins »

Pour l’aînée de la tribu, ses feutres sont le prolongement de ses doigts : il y en a toujours un qui traîne dans sa poche, pour griffonner des mangas. Et si ses personnages s’affichaient aussi en 3D avec ce drôle de stylo (30 € - Polaroid Play 3D) qui distille des filaments colorés ? De quoi donner une nouvelle dimension à sa passion pour le dessin. De mettre un pied dans le futur aussi, en faisant rentrer cette invention dans la maison. Allez, on l’avoue, on est curieux : avec ce cadeau, comme avec tous les autres d’ailleurs, on se fera aussi un peu plaisir...

Anouck Thibaut