Vie de parent

Des jeux qui dopent le cerveau

Très tendance aussi, les jeux qui développent tout particulièrement les neurones et les connaissances de vos enfants. Une manière pour eux d’apprendre à s’occuper tout en s’amusant… tout seuls, pour le plus grand plaisir des parents !

Des jeux qui dopent le cerveau

Dès 4 ans, il exerce ses neurones

Le Petit Chaperon rouge

Un jeu qui développe notamment l’orientation dans l’espace avec 48 défis de plus en plus difficiles à résoudre. Après avoir disposé le Chaperon rouge et la maison de Mère-grand sur le plateau de jeu, votre enfant devra ensuite placer les bonnes pièces pour construire le chemin qui mènera la gamine vers la porte de l’habitation. Avec un tout beau matériel et un petit livre pour se remémorer le conte de Perrault. Jusqu’à 8 ans. Autour de 30 euros.
(Smart Games)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Cette marque made in Belgium est passée maître dans la création de ce type de casse-tête qui se joue seul. Il y en a pour tous les âges. À offrir sans hésiter si votre enfant a du mal à s’occuper sans vous ou s’il n’a pas de compagnon de jeu à la maison. Et qui sait, votre aîné ou vous-même, vous prendrez-vous au jeu !

Dès 6 ans, il goûte à l’abstraction

Puzzle Rainforest

Quoi de plus classique qu’un puzzle, un jeu hors du temps qui exerce la concentration, l’observation et l’abstraction. Votre enfant apprend à associer la forme de la pièce avec l’emplacement qui pourrait le recevoir. Une belle idée pour cette gamme de puzzle : 100 pièces phosphorescentes et divers thèmes. Une fois le puzzle assemblé, on éteint la lumière et le travail réalisé brille dans le noir. Jusqu’à 8 ans. Autour de 15 euros. Le choix de Catherine
(Mudpuppy)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Son artifice phosphorescent est un atout pour séduire votre gamin qui ne se dirigerait pas naturellement vers ce type de jouet. Pas de panique s’il ne mord pas à l’hameçon. Certains sont accros aux puzzles, d’autres y sont allergiques et cela ne doit en rien inquiéter les parents quant au développement de leur enfant. Si votre môme aime emboîter les pièces, tant mieux, car c’est le jeu idéal pour partager du temps avec lui !

Dès 6 ans, il découvre la logique

Kinoptik Ville

Un jeu étonnant qui se joue en deux temps. Première étape : un peu à la manière d’un puzzle, votre enfant assemblera les pièces cartonnées sur un plateau pour créer sa ville imaginaire. Dans un second temps, la magie opère : en passant la feuille quadrillée sur les pièces - dont certaines sont magnétiques - une illusion d’optique se produit, comme si la ville créée se mettait en mouvement. Dans la même gamme de ce produit qui développe l’imagination et la logique, on trouve d’autres boîtes sur le thème des monstres, des véhicules ou encore des robots. Jusqu’à 10 ans. Autour de 30 €.
(Djeco)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Une nouveauté qui revisite joyeusement le principe de l’hologramme tout en lui donnant une dimension supplémentaire puisqu’ici, votre enfant peut créer à sa guise ses propres modèles. Son effet magique et totalement mécanique devrait le bluffer, lui qui grandit au milieu des écrans.

À lire : Saint-Nicolas 2016 : des jeux pour les artistes en herbe

Dès 8 ans, les sciences, même pas peur !

Lab Chimie 200 expériences

Une boîte avec tout le matériel de qualité, mais adapté aux enfants (entonnoir, goutte à goutte, éprouvettes) pour réaliser des expériences scientifiques uniquement avec des produits du quotidien (sel, vinaigre, farine), donc sans substances potentiellement nocives. De quoi comprendre, en s’amusant, des notions comme l’acidité, le pH, la densité… Jusqu’à 12 ans. Autour de 40 euros.
(Buki)

► Ce qu’en pense notre journaliste
Un matériel adapté, un livret et des explications claires et pédagogiques sont les deux atouts de cette marque spécialisée notamment dans les jeux scientifiques. Pour les petits budgets, il existe aussi des petites boîtes (Mini Lab, toujours chez Buki).

Dès 12 ans, prêt à se casser la tête

Escape the room

Un jeu qui surfe sur la vague des Escape Games, ces lieux que l’on trouve dans toutes nos grandes villes où vous êtes physiquement enfermés dans un bâtiment et où, pour en sortir, il faut résoudre des énigmes. Ce concept a été repris dans ce jeu de société dont le maître du jeu vous invite à percer le mystère du Manoir de l’astronome. Tout se passe autour d’une table avec des enveloppes à ouvrir au fur et à mesure que les casse-têtes sont résolus. Un jeu d’ambiance qui fait en même temps travailler les méninges. Jusqu’à… 99 ans ! Autour de 20 euros.
(Thinkfun)

► Ce qu’en pense notre journaliste
À offrir à des ados déjà un peu aguerris en la matière ou qui auront la patience d’éplucher le mode d’emploi. Petit bémol : ce jeu, qui dure plusieurs heures tout de même, est à usage unique. Une fois l’énigme découverte, offrez la boîte à un copain !

Anouck Thibaut

Les observations d’Ambre

« Rien à faire, pour Mathys, 2 ans et demi, jouer seul, c’est compliqué. À la crèche, il a l’habitude de toujours avoir ses petits copains autour de lui et on le sent bien. À la maison, il nous sollicite sans cesse pour jouer avec lui. Comme il n’a ni frère, ni sœur, on s’y colle souvent, avec plaisir : on joue avec lui avec ses voitures et ses petits animaux. Ensemble, on invente des histoires, car il adore cela. Mais voilà, on n’est pas toujours disponibles. Ce qui marche bien, c’est de déplacer ses jouets pour qu’il soit à côté de moi, par exemple, dans la cuisine. Ce qui est important pour lui, en fait, c’est de ne pas être tout seul dans la pièce. »
Nombreux sont les enfants qui, comme Mathys, ont du mal à s’occuper tout seuls. Et pourtant, se retrouver face à ses jouets, quitte à s’ennuyer, aide à grandir. En effet, à ce moment-là, votre enfant est maître à bord : libre à lui de décider de sortir de son ennui ou pas et de choisir seul son occupation. Rien de tel pour mettre en branle son imagination et sa créativité. Votre gamin(e) se posera même peut-être des questions qu’il n’aurait jamais eues à l’esprit dans d’autres circonstances. Pas de panique : jouer seul, cela s’apprend, lentement. Un conseil : au début, laissez votre enfant seul durant quelques instants seulement (quitte au début à lui suggérer une idée pour s’amuser sans vous), avant d’augmenter progressivement ce temps.

Sur le même sujet

Des jouets tout doux

Des doudous tendres à offrir à votre tout-petit pour l’apaiser au moment du coucher. Des poupées ou des peluches pour qu’il se sente accompagné. Autant de jouets qui sont de véritables boules de tendresse et auxquels votre enfant s’attachera pour de nombreuses années.

 

Des robots et cie

En 2016, l’électronique et la technologie virtuelle s’introduisent toujours davantage dans l’univers du jouet en apportant un vrai plus du côté des apprentissages et des plaisirs de jeu.

 

Pour être bien dans son corps…

Du hochet au diabolo, ils sont nombreux ces jouets qui aident votre enfant à explorer ses cinq sens avant d’affiner son adresse et sa dextérité. Bref, des jeux qui aident tout simplement à être bien dans son corps et dans sa tête, puisque certains explorent aussi les émotions.

 

Pour faire comme papa et maman

Les jeux d’imitation et ceux appelés « petits univers » sont une grande famille de jouets, fondamentaux pour grandir. Avec eux, l’enfant apprend à singer notre monde, celui des adultes, pour mieux s’y projeter. Parents, attention, nos enfants nous regardent !

 

Jeux de société

Activité rassembleuse par excellence, le jeu de société est un secteur toujours aussi foisonnant tant l’imagination des créateurs, aussi bien du côté du matériel que des mécanismes, semble sans limite. Nos élus, parmi les quelque mille sorties en 2016, conjuguent plaisir du jeu, qualité des apprentissages et simplicité de la règle.

 

Du côté des artistes en herbe

Ringards, les bricolages ? Les enfants du numérique y trouvent toujours autant de plaisir que leur prédécesseurs et sont tout aussi fiers d’exposer leurs œuvres. Cette année, cette catégorie de jeux est pourtant maigrichonne tant les marques ont été peu inspirées par ce type d’activité. Dommage pour les enfants. Tant mieux pour ceux qui ont produit des boîtes de bricolage les années précédentes : pour les retrouver, rendez-vous dans nos coups de cœur.

 

Notre sélection jeux-jouets 2016. Le choix de 5 mamans et leurs enfants

Un rendez-vous qui sent bon les rires et les cris de joie. Enfin ! Après les jeux olympiques de la rentrée qui nous replongent dans une course effrénée après le temps, sans compter les premiers bobos de l’automne qui bouleversent notre calendrier, la venue de saint Nicolas est une vraie pause-plaisir. Pour les enfants, bien sûr, mais aussi pour nous, les parents.