0/2 ans

Du biberon à la cuillère… une histoire d’amour

6 mois : premiers essais de panades aux carottes et pommes de terre. La génération des grands-parents s'en étonne (« Jadis, on commençait plus tôt ! »). Ce grand changement dans la vie de l'enfant et de ses parents amène son lot de questions, d'angoisses, mais aussi, heureusement, de joies.

 Du biberon à la cuillère… une histoire d’amour - Thinkstock

Le pédiatre conseille aujourd'hui de passer du liquide au solide quand le bébé atteint ses 6 mois suite à l'augmentation du risque d'allergies observée ces toutes dernières années. D’autre part, à cet âge, le tout-petit n’est plus si petit et devient de plus en plus actif et, pour garder la forme, ses besoins nutritifs, notamment en fer, augmentent.

Et s’il recrache ses épinards ?

Bébé grandit, abandonne petit à petit ses biberons au profit de la panade. Vous vous y habituez doucement, regrettant parfois l’heure du biberonnage et sa position moelleuse. Mais, comme vous l’a soufflé votre pédiatre, c’est entre 1 an et 3 ans que se forment les préférences en matière de goût : voilà pourquoi il est important d'introduire un maximum d'aliments nouveaux à cet âge-là. Cette étape, vous ne voulez pas la rater, malgré l’inquiétude qui vous taraude : « Va-t-il accepter des choux si riches en vitamines sans pleurs ni grimaces ? »
Les légumes, c’est vrai, sont généralement amers et l'amertume est, parmi toutes les saveurs ressenties par l'homme, celle qui provoque le plus de rejets. Mais le goût, ça s’éduque, et qui dit éducation dit patience. Vous voilà bien décidée à faire goûter une fois, deux fois, voire trois fois le même aliment à votre petit pour qu'il s'habitue enfin à ces précieux aliments que sont les légumes. Au risque parfois d’être frustrée de voir votre petit ange délaisser le plat que vous lui avez concocté avec tant d’amour. Mais tous les diététiciens vous le diront, un aliment nouveau doit être présenté à l’enfant une dizaine de fois avant de pouvoir admettre qu’il ne l’aime pas.

Confort, calme et volupté

Un tout-petit aussi doit pouvoir jouir d’un repas loin des disputes familiales, du brouhaha de la télé et de l’encombrement des jouets. Pour votre confort et celui de votre bébé, une chaise haute, des bavoirs, des bols faciles à saisir pour les petites mains sont les conditions de base pour que ce passage à la nourriture des «grands» se passe au mieux. Ne vous faites pas trop d’illusions, les premiers jours, la quantité ingurgitée par Bébé sera minime.
« Au début je préparais, sans le savoir, une quantité trop importante pour ma petite fille et je me sentais mal si elle ne mangeait pas tout, je me disais que j'avais mal préparé son repas, que je n'avais pas fait les choses comme il fallait », explique une jeune maman. Mais un bébé, tout comme un adulte n'a pas la même faim tous les jours et à la même heure.

Anne-Sophie Chevalier

En pratique

  • Pour les toutes premières cuillerées, mixez très finement les aliments. Les premiers morceaux peuvent être donnés à partir de 12 mois.
  • Pas de sucre, ni de sel et d'épices.
  • Essayez de cuire à l'étouffée, à l'eau ou à la vapeur, mais pas aux micro-ondes car la destruction des vitamines est d'autant plus importante que la cuisson est longue et la température élevée.
  • Faites découvrir un seul aliment à la fois. L'organisme du bébé peut ainsi s'adapter et vous pouvez mieux surveiller ses éventuelles réactions allergiques.

Recette

aux légumes…

Purée de betterave et carotte à la ciboulette (dès 8 mois)

70 g de betterave rouge cuite - 1 carotte moyenne - 1 noisette de beurre - 1  cuillère à café de yaourt de brebis - 2 brins de ciboulette.

Épluchez la carotte, coupez-la en rondelles et faites-la cuire une dizaine de minutes à la vapeur. Épluchez la betterave et mixez-la avec la carotte cuite. Faites réchauffer 2 minutes à feu doux. Incorporez la noisette de beurre, le yaourt de brebis et la ciboulette finement hachée. Servez.

… et au chocolat

Raisin au chocolat (dès 8 mois)

150 g de raisin blanc - 20 g de chocolat à dessert - 15 cl de lait de riz

Lavez les grains de raisin et coupez-les en deux pour retirer les pépins.       Faites fondre le chocolat au bain-marie dans le lait de riz pendant 5 minutes environ.  Mélangez intimement. Trempez les demi-grains de raisin dans le chocolat encore chaud. Disposez-les ensuite sur une assiette. Laissez refroidir à température ambiante, puis mettez l'assiette au réfrigérateur au moins deux heures pour que le chocolat se fige.

Sur le même sujet

Un dernier biberon ?

Question épineuse : le biberon, oui, mais jusqu’à quand ? On ne tourne pas autour du pot. Comment s’y prendre pour qu’il arrête ? Histoire de ne pas vous livrer un article caillé, on boit du petit lait avec Marie-Josée Mozin, diététicienne.