Entretien de la chaudière : obligatoire

Trois bonnes raisons vous incitent à faire entretenir votre chaudière : c’est obligatoire dans les trois Régions, c’est avantageux pour votre portefeuille car le rendement de l’appareil reste élevé et, enfin, c’est bénéfique pour l’environnement, car une chaudière entretenue pollue moins.

Entretien de la chaudière : obligatoire

« Cela ne concerne que les chaudières à mazout », pensez-vous peut-être. Détrompez-vous ! Même si vous vous chauffez au gaz, vous n’échappez pas à l’obligation de maintenance. Mais la réglementation concernant l’énergie dans le bâtiment est régionalisée, ce qui implique des obligations différentes selon le lieu où est située l’habitation concernée.
Le bâtiment est sur le territoire de la Région de Bruxelles-Capitale : depuis 2011, l’entretien de votre chaudière au gaz doit avoir lieu au moins tous les trois ans. Pour une chaudière à mazout, il est obligatoire chaque année.
Spécificité bruxelloise, le propriétaire de la chaudière doit également faire réaliser un diagnostic par un professionnel agréé par Bruxelles Environnement si sa chaudière a plus de 15 ans (voir l’année de fabrication sur la plaque d'identification).
Le bâtiment est sur le territoire de la Région wallonne : depuis 2009, l’entretien de votre chaudière au gaz doit avoir lieu au moins tous les trois ans. Pour une chaudière à mazout, il est obligatoire chaque année.
Le bâtiment est sur le territoire de la Région flamande : depuis 2007, l’entretien est obligatoire tous les deux ans pour les chaudières au gaz au-delà de 20 kW et annuellement pour les chaudières à mazout.

Les avantages d'une chaudière bien entretenue

C’est d’abord la sécurité : vous limitez le risque d’intoxication au CO. Ensuite, vous augmentez la durée de vie de la chaudière et son rendement. Une chaudière bien entretenue consomme moins, une bonne chose pour votre portefeuille et pour l'environnement

Qui peut faire l'entretien de votre chaudière ?

L'entretien de votre chaudière au gaz doit être réalisé par un technicien agréé Cerga. Pour le mazout, par un technicien agréé par les Régions pour les combustibles liquides. Notez que les fournisseurs de gaz et d’électricité se diversifient : certains vous proposent des travaux d’isolation, d’autres peuvent s’occuper de la maintenance de votre chaudière. Voyez sur le site web de votre fournisseur actuel si ce service est disponible chez lui. L’avantage : le paiement est mensualisé et vous n’avez plus à penser vous-même à prendre rendez-vous. Certains fournisseurs d’énergie proposent un contrat annuel qui comprend aussi les réparations, même urgentes.
Un entretien dure de 1h30 à 2h30 selon l’état de la chaudière. Pour le gaz, il coûte de 110 à 125 € TVAC, plus éventuellement le déplacement. Le technicien doit contrôler et régler le brûleur, contrôler la cheminée et son tirage (mais pas la ramoner), vérifier la pression, etc.
Pour le mazout, c’est un peu plus cher, parfois plus long. Et il faut compter avec un ramonage de la cheminée et un remplacement de gicleur. Le technicien doit aussi contrôler et régler le brûleur et nettoyer la chaudière. Le fait de bien régler le brûleur au mazout pourra augmenter son rendement de plus de 8 %. Pour la chaudière au mazout, un prix de 150 à 185 € TVAC est normal.
Au-delà de ces fourchettes de prix, votre technicien doit pouvoir le justifier, par exemple si une pièce est à remplacer. Les frais d’entretien sont à charge du locataire sauf si le bail en dispose autrement. Un conseil : faites faire l’entretien pendant l'été car les professionnels sont beaucoup plus disponibles et votre chauffage est à l’arrêt.

Et si vous ne faites pas réaliser l’entretien ?

Vous risquez une amende en cas de contrôle, une perte de rendement de 5 à 12 %, donc davantage de consommation, une usure plus rapide de certaines pièces et, enfin, en cas d’incendie, l’assurance ne manquera pas d’exploiter cette négligence pour diminuer son intervention… Pensez d’ailleurs à réclamer une attestation d’entretien si le technicien ne vous la remet pas spontanément. Vous devrez la conserver pendant deux ans.

Patrick Bartholomé

Actu

Du changement en septembre 2015 pour les nouvelles chaudières

À partir du 26 septembre 2015, dans tous les pays de l’Union européenne, les chaudières au mazout et au gaz qui n’atteignent pas un rendement minimal ne pourront plus être commercialisées. En pratique, seules les chaudières à condensation satisfont désormais aux exigences élevées de rendement définies par la directive et ce seront donc les seules mises en vente.
Attention, cette disposition ne concerne que les nouvelles chaudières. Vous n’êtes en aucun cas obligé de remplacer votre chaudière. Mais ce serait une bonne idée si elle a plus de 15 ans.

En pratique

Liste des techniciens agréés mazout :

Liste des techniciens agréés gaz.

Sur le même sujet

Budget, isolation, chauffage, rénovation, location, achat. Préparez votre maison pour l’hiver

20h30 : il fait déjà noir. Sans doute l’été radieux nous a-t-il fait oublier que, tôt ou tard, les jours raccourcissent et que le ciel peut être bas et noir. Premiers frissons d’automne. C’est dans ces moments-là, pas très poétiques certes, que vous pensez chauffage, courants d’air et autres problèmes d’étanchéité. Il est temps d’aménager votre « coquille » pour l’hiver.

 

Préparez votre maison pour l’hiver : isoler

Depuis dix ans, nous sommes propriétaires d’un appartement des années 1930 et nous avons de grands ados de 16 et 18 ans. Nous avons isolé les fenêtres. Y a-t-il d’autres travaux obligatoires ?