Vie de parent

Extrascolaire et crise sanitaire : l’arrêté est sorti, le voici résumé
en 5 points

L’arrêté ministériel fixant les mesures extrascolaires a été publié au Moniteur. La réduction des bulles y est clairement indiquée. Par contre, pour l’obligation de se limiter à une seule activité par enfant, c’est moins cadré.

Extrascolaire et crise sanitaire : l’arrêté est sorti, le voici résumé en 5 points

Le débat a été vif autour de cette thématique la semaine dernière. Pour ouvrir l’extrascolaire aux plus de 13 ans tout en gardant en vue les préoccupations sanitaires, il a été décidé de limiter le nombre d'enfants par bulle dans l’extrascolaire. On passe de 50 à 10. Point de crispation pour les parents, le nombre d’activités par enfant. Il était question d’un choix à opérer. Une seule activité par enfant. Au final, l’arrêté est moins strict, mais…

1. La bulle

Dans le texte, l’arrêté est clair et bétonne la mesure évoquée dès mardi soir. Les activités extrascolaires, ce sera par groupe de 10 personnes. Pas une de plus. Les groupes devront toujours être les mêmes. Les différents groupes ne peuvent pas être réunis. Les encadrant·e·s ne sont pas compris·e·s dans les 10.

Sur l’organisation générale, les modes opératoires restent : « Les encadrants respectent, dans la mesure du possible, les règles de distanciation sociale, en particulier le maintien d'une distance de 1,5 mètre entre chaque personne et sont obligés de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu ».

2. L’exception

C’était également prévu. Il y aura une exception carnavalesque. Les activités qui se dérouleront du 13 au 21 février pourront accueillir 25 participants.

3. Le choix

Sur le choix limité d’activités, l’arrêté ne fixe rien. Dans le texte, il n’est pas interdit pour l’enfant de participer à plusieurs activités scolaires. Mais les autorités mettent en avant que se limiter à une seule activité est « vivement conseillé ».

4. L’âge

Les mesures sont donc valables pour toutes les tranches d’âges jusqu’à 18 ans. Une différence toutefois. Pour les 13 ans et plus, les activités sont obligatoirement organisées à l'extérieur. Pour les enfants jusqu'à l'âge de 12 ans accomplis « ces activités sont, dans la mesure du possible, organisées à l'extérieur ». La possibilité d'activités en intérieur reste donc ouverte.

5. La mise en application

Cet arrêté, pris au niveau fédéral, entrera en vigueur dès lundi. Pour l’instant, la « date de péremption » de cet arrêté est fixée au 1er mars.

T. D.

Sur le même sujet

Mesures sanitaires et extrascolaire : lettre ouverte d'une maman interloquée

Marianne Gratia est maman de trois enfants âgés de 6 à 12 ans. Dans une lettre ouverte envoyée à plusieurs ministres, elle expose son désarroi face aux mesures prises concernant l'extrascolaire.

 

L’accord sur l’extrascolaire en passe d’être appliqué : l’incompréhension des parents

Les nouvelles mesures sanitaires concernant les activités extrascolaires font pester de nombreux parents. Prises à la hussarde cette semaine, elles ouvrent (un peu) l’extrascolaire au plus de 13 ans, mais limitent (sérieusement) ce même extrascolaire pour les plus jeunes. Les familles sont nombreuses à dénoncer un manque de cohérence et de clarté.

 

Humeur | Les jeunes méritent bien plus de considération

Les mesures prises dans le cadre de l’extrascolaire ont secoué les familles. Petite bulle d’air pour les 13-18 ans, peut-être. Mais restrictions notables de libertés pour les moins de 13 ans. L’incompréhension des parents, est là, forte et exprimée. Une réaction à replacer dans un cadre général où un sursaut de démocratie participative et de transparence s’avère nécessaire dans la gestion de cette crise.

 

Mesures dans l’extrascolaire : de la débrouille au zéro choix

C’est un casse-tête pour les organisateurs d’activités extrascolaires. Depuis l’annonce des nouvelles mesures sanitaires prises la semaine dernière, l’obligation des bulles de 10 leur donne des cheveux blancs. Certains se voient même parfois contraints de stopper, momentanément, leurs activités. Avec des répercussions immédiates sur l’occupation des enfants, l’organisation des familles.