Vie de parent

Fournitures scolaires :
ensemble, c’est mieux

La liste des fournitures scolaires, l’angoisse. Grandes surfaces - papeterie - web. Et quoi, on opte pour du recyclable, du jetable, du consommable ? On s’y prend dès maintenant. Ou Demain. Voire la veille de la rentrée. Et même après. Allez, il existe une alternative enthousiasmante : les achats collectifs. À l’heure qu’il est, il vous est possible de vous organiser entre parents. Gardez en tête cette bonne vieille maxime du Ligueur : c’est toujours moins cher quand on est plusieurs. On vous donne la recette d’un GAC inratable.

Fournitures scolaires : ensemble, c’est mieux

Quoi, le Ligueur vient déjà vous enquiquiner avec la rentrée ? Non. On vient, au contraire, vous débarrasser de son incontournable : les fournitures. Comme si ce n’était pas suffisamment pénible comme ça, vient s’y ajouter cette petite prise de conscience en sourdine qui veut que ses achats, on les fait également avec une petite pensée pour notre petite planète toute chamboulée. On y reviendra dans le Ligueur magazine du 28 août, une rentrée scolaire durable, écologique et équitable, c’est possible. Pour viser cela, rien de mieux que la jouer collectif. Vous l’avez senti venir, on vous encourage vivement à monter un groupe d'achat collectif (GAC). Oui, un peu comme pour les paniers de fruits et légumes bio.

Pourquoi s'embêter à monter un GAC ?

Avec un coup d’avance - comme c’est le cas maintenant -, l’idée du GAC ne présente que des avantages. Meilleurs prix, traçabilité des produits, vous posez toutes les questions au fournisseur sur l’origine du produit. Plus concrètement :

► pour le portefeuille : la commande groupée se fait « au prix coûtant », ni l’école, ni le comité des parents ne prélèvent de marge bénéficiaire sur les ventes.
► pour la facilité : plus de longues recherches dans les rayons des magasins car les produits ont été présélectionnés en fonction des listes pour chaque année scolaire.
► pour les enfants : ils sont sensibilisés dès leur plus jeune âge à l’utilisation de produits sains et écologiques. Les colles sont sans solvants, les crayons sans métaux lourds, les blocs de cours et les classeurs sont en matériaux 100 % recyclés…
► pour l’école : le fournisseur s’engage à accorder une ristourne supplémentaire à la condition explicite qu’elle soit affectée à un projet éducatif lié au développement durable.

Mettre sur pied mon groupe en 4 étapes

Vous souhaitez vous lancer dans la création d’un groupe d’achat collectif (GAC), mais vous ne savez pas par où commencer.

1. Prenez la température. Première chose, prendre contact avec l’association des parents de l’école. S’il y en une bien sûr. Même en été, on sait bien que les boîtes mails et autres groupes WhatsApp ne sont pas au point mort. Voyez qui est intéressé par l’achat groupé des fournitures scolaires pour l’école, voire pour une classe en particulier. Qui souhaite participer ? Qui souhaite s’engager dans l’organisation pratique du GAC ? Serez-vous soutenus ? Vous allez vite vous rendre compte que plein de parents attendent qu’on prenne l’inititative.
2. Répartissez les forces. Chacun sa fonction précise : un responsable pour l’envoi et la réception des commandes. Un autre pour la comptabilité. Un troisième pour la répartition. Une équipe pour le conditionnement et la réception des marchandises…
3. Renseignez-vous. Certains sites comme Ecoconso ou Barricade pullulent d’informations sur les « groupes d’achats pour débutants » et de manière plus générale sur l’éco-consommation à l’école. Pour les achats durables, le site achats verts donne des adresses de fournisseurs de matériel écologique. Pour les fournitures écologiques, les brochures « Cartable vert », éditées par la Région Wallonne, renseignent sur les fournitures scolaires écologiques (numéro d'appel gratuit 0800/11.901).
4. Mettez-vous d’accord sur le fournisseur. Cette étape exige un petit débat où les participants se mettent d’accord sur le choix de ce dernier (qui peuvent être plusieurs, bien évidemment). Le fournisseur choisi, mettez-vous en contact avec lui afin d’établir d’emblée la question des prix, des droits et devoirs de chacun et les attentes réciproques. Ce partenariat établi, il sera temps d’envoyer votre commande.

Y.-M. V.-L.

Le plus écolo ? Le tri

Le matériel flambant neuf, d’accord. Mais il y a encore plus écolo. Avant de vous précipiter au magasin, faites le tri avec l’enfant pour choisir ce qui peut être encore utilisé sans « qu’il se tape la honte ».
Expliquez-lui pourquoi vous essayez de n’acheter que le nécessaire afin de ne pas succomber aux stratégies d’un marketing qui peuvent être extrêmement tentantes pour le môme comme pour vous. Si le tri s’avère nul et non avenu (le grand frère a tout usé !), tournez-vous vers la seconde main.
Premières recherches chez les copains, la famille, dans les bourses de la Ligue des familles, auprès des magasins d’économie sociale comme la Croix-Rouge, Oxfam, Les Petits Riens, sur les sites comme ebay.be, secondemain.be…