Vie de parent

Fugues.be aide les ados et parents
en rupture

Ado fugueur, ado exclu de chez lui, parent ou entourage inquiet pour son jeune… Ne restez pas seuls. Des relais, des oreilles et des aides existent. Pour les trouver, filez sur le site fugues.be. Lancé par SOS Jeunes, ce site se présente comme la référence en matière de ruptures adolescentes en Wallonie et à Bruxelles. 

Fugues.be aide les ados et parents en rupture

« Toutes les familles sont concernées par une fugue, déclare Hugo Lantair, coordinateur chez SOS Jeunes. Il n’y a pas un type de famille épargné par ce problème. 40 % des fugueurs sont issus de familles dites ‘traditionnelles’ avec un père et une mère en couple. Les familles monoparentales ne sont pas plus touchées que les autres. Le seul point commun qu’on retrouve à de nombreuses fugues, c’est l’incompréhension et le manque de dialogue entre le jeune et ses parents. Près de 90 % des jeunes (fugueurs) que nous rencontrons sont en rupture avec leur famille. En tant qu’association d’aide à la jeunesse, on veut aider ces jeunes mais aussi leurs familles et les professionnels qui les entourent. On présente donc un nouveau site internet adapté à la réalité de chacun qui propose des informations ciblées selon la personne connectée. »

Rester en contact et chercher de l’aide

En cas de fugue, ou même avant, en cas de rupture avec son ado, le premier réflexe à avoir, c’est de maintenir le dialogue. Et pour garder cette communication, la famille peut faire appel à des ressources extérieures.
Où trouver de l’aide ? Le plus près de chez soi, bien sûr. L’onglet « trouver de l’aide » du site fugues.be, présente les associations partenaires dans un périmètre proche de la personne connectée. Et c’est accessible aux smartphones, parce qu’en fugue, on n’a pas toujours un ordi sous le bras. 

Localisation et interactivité

Autre avantage du site, il permet d’échanger sur le sujet : de partager un témoignage ou de poser une question. Et pour toute question posée via le site, SOS Jeunes s’engage à y répondre dans les 72 heures. Si la situation est urgente, un numéro de téléphone à contacter : le 02/512 90 20. Une permanence téléphonique est assurée tous les jours de 9 heures à 22 heures. Au bout du fil, des éducateurs, psychologues, criminologues… prêts à écouter et à informer.
Car le plus important dans une situation de rupture ou de fugue, c’est de se sentir écouté. « L’écoute et le dialogue avec la famille, des proches ou une institution sont les meilleurs outils en cas de fugue », ajoute encore le coordinateur de SOS Jeunes. 

Estelle Watterman

Sur le même sujet

Il en a marre, il prend ses cliques et ses claques

Il en a marre, de tout, de rien, des parents, de l'école. Il prend ses cliques et ses claques : il fait une fugue. Qu'est-ce qui lui passe par la tête. La faute à qui ? Que faire et comment réagir ? On fait le tour de la question.

 
Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus