Vie de parent

Gare au train

La proximité des enfants et des voies de chemin de fer ne se fait pas sans certaines consignes de sécurité. À l’occasion de la mise à disposition des nouveaux kits de sensibilisation Infrabel pour les écoles, on vous rappelle quelques petites règles à inculquer et à respecter.

Gare au train

Aussi surprenant que ça puisse paraître, beaucoup trop de jeunes ont une connaissance approximative des dangers et se promènent ou traversent les voies ferrées sans faire attention. Les conséquences peuvent être tragiques.
Arnaud Reymann, porte-parole d’Infrabel, nous apprend que l’an dernier, 11 personnes ont perdu la vie en ne respectant pas les consignes de sécurité, que ce soit aux passages à niveau ou en traversant les voies. Pour quelles raisons ?

Les trains ont changé

Les risques sont nombreux. Arnaud Reymann explique que les enfants ne se rendent pas compte du danger. Auraient-ils de mauvais exemple sous les yeux ? « C’est vrai qu’on nous rapporte des situations absurdes où des parents traversent les rails avec une poussette, des gens y promènent le chien. Résultat : les enfants y jouent en toute innocence… ».
De l’inconscience ? « Tous se disent qu’un train s’entend, se voit, qu’il peut freiner et s’arrêter à temps. Évidemment non. Les trains ont changé, ils sont beaucoup plus silencieux qu’avant. Et puis, il est impossible d’anticiper sa vitesse. Un train peut rouler par exemple à 160 km/h en pleine campagne ».

Que faut-il dire aux enfants ?

Selon le spécialiste, il y a deux cas de figure. Les dangers ne sont pas les mêmes selon l’endroit où l’on vit. Prenons un petit Bruxellois, par exemple. « Dans la capitale, il y a une méconnaissance totale des dangers. Les enfants sont moins habitués aux voies ferrées et, le plus souvent, les parents ne les mettent pas en garde des risques. Il est donc très important de leur rappeler que traverser une voie de chemin de fer, c’est aussi dangereux que traverser une autoroute. Il faut donc agir avec prudence ».
Et dans le reste du pays où les gamins sont peut-être plus habitués, même combat ? « Bien sûr. Il faut leur rappeler encore et encore qu’aussi attrayants que puissent paraître les trains, ils sont mortels. Il faut rabâcher encore et encore qu’une voie ferrée, ce n’est pas un terrain de jeu ».

3 heures de retard par jour

Et faut-il le rappeler à tout âge ? Arnaud Reymann explique qu’il mène des actions dans des écoles et qu’il constate qu’autant dans le primaire que dans le secondaire, les gamins restent persuadés qu’un train ça s'arrête facilement.
« On ne mène pas les mêmes campagnes, mais l’objectif reste le même. Éviter le danger. On les responsabilise aussi. On explique par exemple que lorsqu’un conducteur a peur à cause d’une présence le long des voies, il freine et actionne une alarme d’urgence. Ce qui provoque des retards en cascade. Nous avons le réseau ferroviaire le plus dense du monde. On compte par exemple 3 heures de retard par jour sur le réseau ferroviaire belge à cause de ce phénomène. »

Des actions dans les écoles

Le personnel ferroviaire constate qu’il y a certains moments charnières durant lesquels les parents doivent être encore plus vigilants : les mercredis, les vacances scolaires et la sortie des écoles. C’est d’ailleurs forts de ce constat que beaucoup d’établissements ont fait appel à Infrabel et son attirail pédagogique. Soit 100 000 calendriers distribués gratuitement chaque année qui rappellent les bons usages à adopter.
« En plus des écoles, nous avons aussi une forte demande de nos propres collaborateurs, qui souhaitent aller faire des présentations dans les écoles de leurs enfants, un peu secoués par les évènements tragiques », confie le porte-parole. C’est donc fort de tout cela qu’est née l’initiative des « Shoolkit ». Soit, un kit de sensibilisation à la sécurité ferroviaire à destination des plus jeunes (Voir encadré).
Il s’agit d’un outil à disposition gratuitement de tous les enseignants de Belgique. Ce kit évolutif est composé de cinq modules ludiques et visuels, par exemple, un jeu de l’oie géant, des questions-réponses sur la sécurité… autant d’appui pour animer un cours avec un canevas précis. N’hésitez pas à en parler autour de vous, cela peut sauver des vies. Et accessoirement permettre aux trains d’arriver à l’heure…

Yves-Marie Vilain-Lepage

En savoir +

Si vous êtes intéressés par ces kits flambants neufs, n’hésitez pas à le faire savoir à votre établissement et à vous renseigner sur le site d'infrabel.

Une vidéo de ninja pour l’occasion

Pas besoin d'être bilingue pour comprendre le message wink

Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus