0/2 ans3/5 ans6/8 ans

Grand froid : eau glacée ou chocolat chaud au petit déjeuner ?

Faut-il nourrir davantage nos enfants par grand froid, particulièrement au petit matin ? Nous avons posé la question à Marie-Josée Mozin, diététicienne pédiatrique, qui nous invite à faire confiance à nos mômes plutôt que jouer avec les calories.

Grand froid : eau glacée ou chocolat chaud au petit déjeuner ?

« Il ne faut rien prévoir car, spontanément, il mangera un peu plus en fonction de ses besoins. Il va peut-être accepter davantage une soupe au retour de l’école, mais le froid n’est pas en soi un problème », nous rappelle Marie-Josée Mozin. Marcher dans le grand froid n’est pas comparable à une compétition sportive. Arrêtons donc de calculer le nombre de calories de chaque aliment pour compenser ce que nous croyons que notre enfant va dépenser en énergie pourvu qu’on diversifie son assiette.

Et même le sport

Lors d’une étude sur l’alimentation spontanée, les chercheurs ont observé que les enfants en bonne santé adaptent leurs besoins énergétiques à leurs dépenses physiques non pas au jour le jour, mais dans les 48 heures qui suivent. Inutile, donc, de proposer à l’enfant une double assiette avant ou après son match de foot ou tout autre rencontre sportive. Il faut juste faire confiance… à son appétit et à sa faculté de récupérer dans les jours qui suivent.
Autrement dit, en un mot comme en cent, déstressons-nous. Nos enfants sont en bonne santé ? Ils restent dans leur courbe de taille et de poids ? Laissons-leur la liberté d’adapter leurs portions à leurs besoins qu’ils sont pour finir les seuls à connaître. Filles ou garçon, il y a des périodes où ils grandissent, des périodes où ils ne bougent pas, mais quand la croissance est en effervescence, ne craignons rien, ils nous montreront bien qu’ils ont faim.

4 repas dont un vrai petit déj’

Par contre, sauter allègrement le petit déj’ ou le prendre sur le coin d’une table est une mauvaise idée par temps froid comme par temps doux ! Ce premier repas apporte aux enfants de tous âges les réserves suffisantes pour attaquer la journée et surtout bien faire marcher leur cerveau durant la matinée.
Une tartine beurrée (les enfants, et particulièrement les moins de 6 ans, ont besoin de graisse pour construire leurs cellules qui ont besoin de lipides !) avec de la confiture ou une tranche de fromage, un jus de fruit qui ouvre l’appétit (et que vous pouvez préparer la veille et mettre au frigo sans peur qu’il ne perde ses vitamines) ou un fruit... et du temps, un tout petit peu de temps pour que l’enfant puisse manger à l’aise.
Enfin, outre le dîner et le souper, essayons de ne pas escamoter le goûter. Ce quatrième repas est essentiel car des études ont démontré que l’enfant ou l’ado a, autour de 16h, un vrai besoin d’apport énergétique. Une tartine accompagnée d’un morceau de chocolat (c’est meilleur que la pâte à tartiner) ou d'un yaourt et le tour est joué !

 

Myriam Katz

Sur le même sujet

Comment bien protéger son enfant du froid ?

Dégringolade des températures: le vent du nord-est est bien au rendez-vous. Comment le vêtir chaudement, mais pas trop ? À quoi faut-il faire attention ? Voici nos 5 conseils pour bien protéger son jeune enfant du froid.