Vie de parent

Humeur : coronavirus, la solidarité avant tout

Ce lundi matin, les rues sont franchement désertes. Les transports en commun sont boudés. Les entrées d’école sont étrangement calmes. Les décisions prises par le Conseil de sécurité national sont bien suivies. La solidarité et la sérénité semblent s’être imposées. Il le faut. Cette crise ne peut que s’accompagner d’un élan citoyen.

Humeur : coronavirus, la solidarité avant tout

Alors que j’écris ces lignes, j’entends une enseignante expliquer comment elle entend conserver un contact avec ses élèves. En utilisant la technologie qui est à sa disposition. Pas de nouvelles matières. Mais de l’entretien de connaissance. Juste de l’entretien. « Pour éviter un sentiment d’abandon ». Elle développe, s’enthousiasme. Cela fait du bien à entendre. C’est une de ces héroïnes de ce début de confinement. Comme le personnel soignant qui se démène. Comme ces professeurs qui s’organisent pour poursuivre leur mission. Ou ses jeunes qui offrent leurs services.

Chacun, à son niveau, doit rentrer dans ce mouvement. De façon un peu ironique, on pourrait même avancer que si le politique est parvenu à mettre ses querelles en sourdine pour renforcer le gouvernement de Sophie Wilmès, c’est que c’est possible à tous les niveaux. Non ?

Organisations bienveillantes

Ce matin donc, c’est la corde citoyenne de chacun qui doit vibrer. Les cyniques de tous poils tenteront bien de tempérer les ardeurs, d’investir les réseaux sociaux avec leurs remises en question nihilistes et leurs fanfaronnades individualistes. Bon, on dira que c’est qu’une carapace en papier mâché ? Pour cacher leur propre inquiétude ? Optons pour cela… Et soyons imperméables à la remise en cause de la solidarité.

Être citoyen, donc, et solidaire, jusqu’au bout des ongles. Et aussi trouver les arguments pour convaincre, mettre en place des organisations bienveillantes et néanmojns solides. Du côté des parents, il s’agit notamment de discuter avec son employeur, de dégager des pistes de solutions pour aménager le temps de travail, de privilégier le boulot à distance. En espérant, que l’employeur, parent lui aussi, affiche respect et écoute. Pour que tout fonctionne, il faut aussi une bonne part de créativité, d’inventivité. C’est important.

Communauté de parents

Aujourd’hui, il reste des questions en suspens. Quid de l’accompagnement pédagogique des enfants ? Comment l’aménager ? Comment le mettre en place ? Interrogations aussi autour d’une éventuelle indemnité, souhaitée par les parents, pour consacrer du temps à la garde de leurs enfants, lorsqu’ils doivent faire une croix sur leurs salaires. Ces questions n’auront pas de réponses immédiates. Des réunions sont prévues à ce sujet aux différents niveaux de pouvoir concernés.

Nous suivrons l’actualité liée au Coronavirus pour vous, parents. Au jour le jour. Exceptionnellement, tout ce contenu rédactionnel sera ouvert à tous, même aux non-abonnés. Et lorsque vous vous posez des questions, n’hésitez pas à nous les communiquer à redaction@leligueur.be. C’est dans des moments comme ceux-là que la communauté de parents du Ligueur prend tout son sens.      

Thierry Dupièreux

Sur le même sujet

Humeur : coronavirus, la solidarité avant tout

Ce lundi matin, les rues sont franchement désertes. Les transports en commun sont boudés. Les entrées d’école sont étrangement calmes. Les décisions prises par le Conseil de sécurité national sont bien suivies. La solidarité et la sérénité semblent s’être imposées. Il le faut. Cette crise ne peut que s’accompagner d’un élan citoyen.

 

Coronavirus : des congés payés spécifiques pour les parents ?

En France et en Italie, des mesures pour lutter contre la propagation du Covid-19 ont entraîné la fermeture d’établissements scolaires. Au niveau belge, pas encore de mot d’ordre à ce sujet, le Conseil national de sécurité estime même, à ce stade, « qu’il n’est pas conseillé de fermer les écoles ». Mais certaines d’entre elles commencent à se voir dans l’obligation de le faire. D’où des problèmes de gestion, en perspective, au sein des familles. Faut-il prévoir des congés payés spécifiques ?

 

Coronavirus : cours suspendus dès demain, des parents témoignent

Nous avons sondé les parents à la veille de ce premier jour de suspension des cours à l’école. Qu’est-ce qui les préoccupe ? Comment vont-ils s’organiser ? Comment poursuivre malgré tout l’accompagnement scolaire des enfants ? Le débat lancé sur notre page Facebook a été large, riche, propice aux échanges et conseils.

 

Coronavirus, attention au virus de la peur

Au moment où vous lirez ces lignes, les articles sur les risques - ou pas - d’une épidémie en Belgique vous auront déjà bien contaminés. Et par effet de ricochets, vos enfants. « Il n'y a pas de raison de paniquer », lisez-vous depuis quelques jours. Très bien. Mais après ? Comment faire le tri ? Comment apaiser la marmaille et, accessoirement, rationaliser quand les rumeurs vont plus vite que la réalité ? On en parle avec un virologue et une infectiologue.

 

Coronavirus : comment répondre aux questions de vos enfants ?

On l’a dit. Re-dit. Vous l’avez vu. Commenté. Partagé. Coronavirus oblige : tout « ferme ». Même si des garderies s’improvisent, pour une majorité d’enfants, c’est la quille au moins jusqu’aux vacances de Pâques. Vos enfants - petits et grands - en ont parlé toute la journée, comment répondre à leurs questions ?

 

Coronavirus : comment le Ligueur s’organise pour vous informer

Pour continuer à informer les parents, le Ligueur a adapté son mode de fonctionnement depuis le week-end dernier. L’organisation a été chamboulée pour répondre aux impératifs de la crise sanitaire, mais surtout aux besoins des parents. Voici l’envers du décor.