Vie de parent

ICIOCI - Ils sont chez eux grâce à nous

ICIOCI, une campagne de la Ligue des familles qui nous encourage à accueillir encore mieux les nouvelles familles qui emménagent tout près de chez nous.

ICIOCI - Ils sont chez eux grâce à nous

Ici, ça peut être notre rue, notre quartier, notre village, notre ville. Ici, ce sont des lieux où quotidiennement de nouvelles familles emménagent… et sont accueillies parce que, c’est décidé, malgré nos journées overbookées, nos soucis, nous allons davantage faire attention à ces parents fraîchement arrivés près de chez nous. Qu’ils viennent de très loin, de la région ou du bourg d’à côté.
Souhaiter la bienvenue à ces nouveaux arrivants peut se faire de mille manières : par un sourire et une poignée de mains, par un verre partagé, par une information aussi sur les services et coups de pouce que notre commune propose aux familles fraîchement installées. Ce dernier geste demande que nous en connaissions un bout sur les initiatives de cette commune. L’occasion pour nous de nous y rendre, de faire un état des lieux de ce qu’elle fait pour les familles… et de découvrir, du même coup, des soutiens que nous ignorions jusqu’ici mais dont nous avons grandement besoin nous aussi.
Un site pour nous aider à faire cet état de lieux : liguedesfamilles.be/icioci où nous pouvons trouver également toutes les nouvelles concernant cette campagne de bienvenue prévue jusque fin juin.
Vous avez 10 minutes devant vous ? Participez dès à présent à notre enquête !

Rencontre

Durant toute cette campagne, le Ligueur donne la parole à des familles qui ont déménagé depuis peu et qui nous racontent l’accueil qu’elles ont reçu dans leur commune. De quoi nous donner des idées pour, à notre tour, accueillir aussi bien ou mieux encore les parents devenus nos nouveaux voisins.
Troisième famille, troisième rencontre: direction Boitsfort, avec Luc et Charlotte...

Sur le même sujet

Rendez-vous place des amis avec Ayhan et Stéphanie

Courcelles, tout près de Charleroi. Nous rejoignons Ayhan Tuzkan, sa femme Stéphanie et leurs deux enfants, Mae, 9 ans, et Léonie, 5 ans. C’est la première famille qui nous ouvre ses portes pour nous raconter son emménagement dans le quartier de Souvret après avoir quitté Marchienne. S’installer à sept kilomètres de son ancien chez soi, ce n’est pas le dépaysement du siècle, mais ça reste quand même une aventure. Nouvelles habitudes, nouveaux visages, comment la famille Tuzkan s’est-elle sentie accueillie ?

 

Éric et Katia, reçus 7 sur 7 à Sombreffe

Direction Sombreffe, entre Namur et Nivelles, pour rencontrer notre deuxième famille disposée à nous raconter son déménagement et l’accueil reçu dans sa nouvelle commune dans le cadre de notre campagne ICIOCI. Surprise ! Pour arriver chez Éric et Katia, nous quittons la chaussée qui traverse le village de Sombreffe. Nous nous retrouvons au milieu des champs avant d’atteindre un hameau isolé de quelques habitations. Au téléphone, ils nous avaient parlé d’un lieu-dit : Vieille-Maison. Tout un programme !

 

Sonia, Shana et Thaïs disent merci à l’école communale

Selon une enquête récente, un déménagement est vécu comme la troisième source de stress dans la vie parentale. Qu’en est-il lorsque celui-ci est la conséquence d’une séparation et que vous êtes une mère seule avec enfants à devoir l’assumer ? Telle est l’histoire récente vécue par Sonia et ses deux filles, Shana et Thaïs, que nous avons rencontrées à Baudour (Saint-Ghislain).