Vie de parent

« Il manque un parti de la pauvreté »

Rencontrer Marie-Claire Warnier, c’est vivre un moment hors du commun. Sa vie chahutée par des circonstances souvent dramatiques, les combats qu’elle a dû mener pour survivre, son engagement à la Ligue des familles, en particulier pour le respect du droit à un logement digne dans sa région, témoignent d’une personnalité qui marque ceux et celles qui l’ont croisée un jour.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.