Vie de parent

Jouer… pour être ensemble

Ils ont la forme de pions ou de cartes et, sous la houlette d’un dé, s’étalent le plus souvent sur un plateau : les jeux de société transportent les enfants dans un univers plus ou moins familier. Des jeux qui développent observation, rapidité, dextérité, mémoire et stratégie. Leur maître-atout : rassembler parent(s) et enfant(s) autour d’une même activité.

Jouer… pour être ensemble

Coccimemo (Janod)

Bel objet que ce jeu de société en bois dont le plateau représente une coccinelle. Une nouveauté qui n’est autre qu’un memory : les points noirs de la bête à bon dieu cachent des figurines dont il faut retrouver les paires. Idéal pour exercer sa mémoire dès la maternelle. Un exercice dans lequel votre petit vous surprendra : dans ce type de jeu, les enfants nous battent souvent à plate couture... question de concentration ! Dès 3 ans

Chouette idée récoltée auprès de certains parents : personnaliser les fiches sur lesquelles les symboles et dessins apparaissent en y collant, à la place, les photos des membres de la famille. Un objet qui prend alors une autre dimension qu’un jeu de société classique, activité qui, rappelons-le, n’a d’intérêt qu’à partir de 6 ans.

Flora Color (Djeco)

Un jeu de société avec un matériel magnifique (en bois et en carton) dont l’objectif est d’aider le lapin-jardinier à confectionner des bouquets de fleurs. Pour cela, l’animal doit se déplacer sur une prairie et partir à la cueillette des roses et autres marguerites. Une nouveauté pas fleur bleue pour un sou, où votre enfant révisera les couleurs (et même les notions de couleurs primaires et secondaires !) tout en apprenant à être stratège : à chaque tour, il faut choisir entre plusieurs types d’actions, ce qui nécessite d’anticiper ses propres coups et ceux de l’adversaire. Dès 6 ans

La marque française nous a habitués à faire de jolis produits avec des dessins imaginés par divers artistes : de quoi donner à nos enfants le goût du beau. Pari réussi cette fois encore avec ce jeu qui, en plus d’être joli, est bien pensé. Résultat - et c’est un de nos critères de choix pour les jeux de société que nous sélectionnons : vous y prendrez autant de plaisir que votre enfant.

Monster propre (Haba)

Accrocher le plus rapidement possible des monstres à une corde à linge avec des « vraies » pinces : voilà un jeu de société qui sort de l’ordinaire. Une nouveauté franchement rigolote qui développera en même temps l’observation, la dextérité et la rapidité de votre gamin(e): les monstres ayant des formes et des couleurs différentes, il faut les attraper (ou les piquer à son voisin) dans un certain ordre. Un jeu pour rassembler toute la famille. Même vos ados devraient y prendre du plaisir. Sympa aussi pour les fêtes d’anniversaire. Dès 7 ans

De quoi vous réconcilier avec les jeux de société si vous pensez à tort que ceux-ci sont forcément sérieux et statiques avec de longues règles à potasser en guise de préliminaires. Tout comme avec La Danse des œufs, la marque allemande excelle une nouvelle fois en proposant un jeu d’ambiance que les participants vivent « physiquement ».

Miniville (Asmodée)

Signe que le jeu de société ne cesse de s’internationaliser, un vent asiatique souffle sur cet univers. La preuve avec ce jeu de cartes qui nous vient du Japon et dont les dessins épurés devraient plaire à votre (pré)ado. Même simplicité en ce qui concerne les règles. Le but du jeu est de développer sa propre ville en construisant une série de monuments que l’on achète. Ici, place à la stratégie et à l’anticipation. Attention à l’addiction, cependant : la partie (30 min. environ) est à peine achevée qu’on a déjà envie de s’y remettre. Dès 7 ans

Un jeu qui fait l’unanimité en 2014, moult fois primé à l’étranger comme chez nous (il fait d’ailleurs partie des six nominés du Label Ludo auquel vous pouvez participer, jusque fin novembre. Une nouveauté qui est aussi un bel exemple de jeux accessibles à tous dès 7 ans comme mentionné sur la boîte et ce, que votre enfant soit ou non un habitué de ce type d’activité.
Un conseil : les boîtes n’indiquent pas, en plus de l’âge, le niveau que requiert ce jeu (joueur novice, occasionnel ou habitué). Conséquence : en vous fiant seulement à l’âge, vous pouvez vous retrouver avec un jeu bien trop complexe pour votre gamin(e). La parade ? Pensez aux petites boutiques où le vendeur pourra vous renseigner sur ce point.

Subbuteo (Megableu)

Dégagez la table du salon : ce soir, c’est foot à la maison ! Un grand tapis vert (122 cm sur 88) représentant le terrain, 22 joueurs montés sur un socle… et un ballon. Le match Belgique-Brésil peut débuter. Le but ? Faire évoluer le ballon en avançant ses joueurs à l’aide d’une pichenette. Le tout, avec les vraies règles du foot (hors jeu, coup de coin, penalty…) et la même tactique, pour les connaisseurs. Pas mal pour occuper les doigts et l’attention de votre gamin(e) qui ne lâche pas son ballon d’une semelle. Dès 8 ans

Vous avez été enfant dans les années 1980 ? Alors vous vous souvenez peut-être encore de vos parties de Subbuteo entre copains. Raison pour laquelle nous avons glissé cette nouveauté - ou plutôt ce retour sur le marché puisque ce jeu avait disparu des magasins - dans cette catégorie pour vous inciter à le (re)découvrir avec votre gamin(e).
Bon à savoir, pour les mordus : des clubs proposent entraînements et matchs.

Scotland Yard (Ravensburger)

Encore un grand classique - jeu de l’année en Allemagne en 1983 - qui nous revient sans avoir pris une ride. Et même mieux, puisqu’il se double désormais d’une appli. Ici, les joueurs qui incarnent les détectives qui doivent pister dans les rues de Londres celui qui endosse le rôle de Mister X. Tous se déplacent en métro, taxi ou bus sur un « vrai » plan de la ville. Difficulté pour les enquêteurs : les allées et venues de l’espion sont invisibles. Un jeu de stratégie, de déduction, d’anticipation… et de communication puisque les détectives doivent collaborer pour l’emporter. On vous prévient : se mettre dans la peau de Mister X est une expérience palpitante, voire angoissante pour certains. Dès 8 ans

Depuis quelques années, certains jeux de société ont leur clone numérique : la partie se passe alors uniquement dans le monde virtuel, sans pions ni dés. Les concepteurs de Scotland Yard ont pris une autre option, intéressante car elle mêle monde réel et virtuel : l’appli vient en support et non en remplacement du plateau de jeu classique, offrant ainsi des options de jeux supplémentaires.

« Dans les premiers temps de sa vie, le tout-petit joue sans règles, puis, au fur et à mesure qu’il grandit, il commence à apprécier qu’il y en ait. Il ne s’agit pas pour lui de jouer sur le champ à des jeux très complexes, mais seulement d’agir dans un cadre de référence. Par exemple : ‘On dirait qu’on construit une tour avec des gros cubes’, la règle pouvant être de la faire avec dix cubes. Par la suite, si l’enfant participe de plus en plus volontiers à des jeux avec des règles, les jeux entièrement libres demeurent pour lui importants. En revanche, à partir de 6 ans, alors qu’il entre dans la période de latence, où il tente de contenir ses pulsions, l’enfant marque un net penchant pour les règles. Donald Winnicott soulignait que cette ouverture sur l’imaginaire, cette potentialité infinie qu’offre le jeu sans règles peut être vertigineuse pour les enfants qui, à cet âge de la vie, ont tout particulièrement besoin d’être cadrés, limités, au risque d’un débordement, d’une excitation qui ne pourraient plus être canalisés. »
Patrice Huerre dans Place au jeu ! Jouer pour apprendre à vivre (Nathan).

Anouck Thibaut

Jeux : actus 2014

Sur le même sujet

Jouer pour apprendre à vivre

(Bonne) tradition oblige ! Voici notre sélection des nouveautés en jeux et jouets, attendue de pied ferme par les magasins qui s’organisent déjà en prévision du rush des parents à l’occasion de la Saint-Nicolas. Comme chaque année, la rédaction s’est transformée en véritable salle de jeux et nos journalistes se sont essayés, sous la férule d’Anouck Thibaut, notre experte en la matière, au nouveau Simon, aux moulages Mako (ô, doux rappel de l’enfance !) ou n’ont pas résisté au charme fou de l’hippo rigolo. À votre tour de partager leurs jeux.

 

Jouer… pour bien grandir

Ils couinent, basculent, se déplacent, flottent… ou renvoient à bébé son image. Les hochets, tapis d’activités et autres petits objets mobiles sont les premiers jouets pour attirer le regard et mettre en mouvement les doigts du tout-petit. Des objets qui vont mettre ses cinq sens en éveil puis stimuler sa motricité dès qu’il se mettra à explorer le monde à quatre pattes avant de se mettre debout sur ses deux pieds.

 

Jouer… pour faire comme papa/maman

Ils sont la copie conforme, en miniature, des objets de notre quotidien : dînette, garage, maison et autres poussettes. Incontournables à l’âge de la maternelle, les jouets d’imitation permettent à l’enfant de faire des bonds de géant : en s’inventant des histoires et en endossant un rôle, il va se projeter dans le monde des adultes.

 

Jouer… pour se rassurer

Ils sont d’une extrême douceur pour les doigts et… le cœur de l’enfant : les doudous, peluches et autres poupées le rassurent avant qu’il en adopte un comme confident à qui raconter ses chagrins et ses peurs. Des jouets tendresse à offrir à tout âge, même quand on commence à être grand.

 

Jouer… pour occuper ses mains

Ils se font malaxer, découper, peinturlurer… ou encore retourner dans toutes les positions, avant de déboucher sur l’œuvre du jour ! Les jouets de bricolage et les jeux abstraits exercent tantôt l’habileté des mains, tantôt directement les neurones. Des cadeaux à offrir avec parcimonie : certains enfants en raffolent, d’autres y sont allergiques.

 

Jouer… pour comprendre le monde

Ils contiennent panneaux solaires, miroirs, éprouvettes et petits moteurs : de quoi découvrir et comprendre le monde tout en s’amusant. Des jouets à mettre entre les mains des enfants curieux de tout. Et pas seulement des scientifiques en herbe.

 
Le Ligueur utilise des cookies pour faciliter la navigation sur ce site web et permettre l’utilisation de ses fonctionnalités. Si vous continuez à utiliser ce dernier, nous considérerons que vous acceptez l'utilisation des cookies. J'accepte l'utilisation des cookies
En savoir plus