Vie de parent

Jouets à construire

Des jouets qui n’ont pas leur pareil pour exercer la dextérité des enfants, mais aussi et surtout pour les aider à développer leur imagination et leur inventivité. Cette année, les jouets de construction foisonnent. Profitez-en si votre enfant a un goût prononcé pour l’architecture ou un tempérament d’ingénieur en herbe.

Jouets à construire

Flip Zoo Blocks Magnetic (Crocodile Creeks) - Dès 2 ans

Tout se réinvente, même ce grand classique qu’est le jeu de cubes. Un jouet qui développe dextérité et observation. Votre petit tentera d’abord de superposer les blocs et prendra plaisir à les faire s’écrouler avant d’apprendre à reconstituer les quatre animaux représenté sur chaque face. Son imagination se mettra ensuite en mouvement pour créer une drôle de bête à tête d’éléphant, avec un corps de singe (et sa banane, important !) et des pattes de zèbre. Certaines faces des cubes sont aimantées, ce qui est commode pour les maintenir ensemble.

► Vive les jeux sobres et à petit budget (ici, moins de 10 €). L’occasion de rappeler que le jouet qui fait mouche et procurera du plaisir à votre enfant (et à vous aussi, au passage), n’est pas nécessairement celui qui est le plus douloureux pour votre portefeuille.

Big Building Blocks (Gigi) - Dès 4 ans

Un jouet tout en carton composé de 100 grandes briques (10 et 20 cm de côté) à monter lui-même (avec votre aide évidemment) avant de pouvoir en faire des constructions géantes (là, votre môme se débrouillera très bien tout seul) : une tour, une cabane, un bateau, un château, une table et des chaises... Un édifice qui servira ensuite de décor de jeu : on peut s’y glisser pour s’inventer des histoires et se projeter pirate, princesse, chevalier ou simplement jouer à la poupée, imaginer être papa ou maman. Ces briques qui s’emboîtent et se déboîtent à l’infini sont en carton brun et peuvent être décorées avec des crayons ou de la peinture.  

► Vous vous demandez si un enfant du XXIe siècle peut prendre plaisir avec un jeu si minimaliste alors que l’univers numérique lui fait sans cesse de l’œil ? Eh bien, oui ! Mieux encore que les briques Lego, cette nouveauté décuplera son imagination et nous parions que son ingéniosité vous surprendra. Ce qui ravira aussi votre enfant, c’est la taille des briques qui permettent de faire des constructions de plus de 2 mètres… si vous avez un espace de jeu suffisamment vaste !

Cars (Laser Pegs) - Dès 5 ans

Des briques à emboîter pour construire, librement ou suivant un modèle, différents véhicules. L’innovation : certaines d’entre elles contiennent une petite lampe led et sont donc lumineuses. Les briques étant de couleurs acidulées et transparentes, ces lumières sont du plus bel effet lorsque le véhicule est assemblé. Comme tous les jeux de construction, celui-ci stimulera la dextérité, l’observation et la créativité de votre enfant, mais développera aussi et surtout ses notions spatiales (devant, derrière, dessous…), indispensables pour apprendre à lire et à écrire.

► Un jouet qui a de furieuses ressemblances avec les briques Lego et qui - bonne nouvelle ! - est parfaitement compatible avec ces dernières. À offrir donc pour compléter le stock de briques danoises de votre gamin(e) et ainsi donner un coup d’éclat à son imagination et à sa créativité.

Zoob - Dès 7 ans

Un jeu de construction d’un genre nouveau avec cinq types de pièces colorées, clipsables entre elles selon le principe de la rotule, ce qui leur permet de bouger dans tous les sens. De quoi faire des constructions sur base des modèles fournis dans les boîtes ou en se fiant à son imagination. Idéal aussi pour donner naissance à des monstres avec des grands bras, comme en raffolent bien des mômes. Mais aussi pour se laisser entraîner par son imaginaire : un robot avec de grands bras pouvant comme par magie se transformer en chien avec tentacule sur le dos.

► Ne vous fiez pas à l’apparence austère de cette nouveauté et à son aspect noueux et froid. Une fois qu’il est entre vos mains, vous saisissez que l’ingénieux système de rotules apporte un vrai plus à l’univers des jeux de construction : à mettre entre les mains de votre marmot qui se lasse (un peu) de ses briques Lego.

Modarri - Dès 8 ans

Une petite auto pour les grands. À construire d’abord, en assemblant les pièces métalliques et en les vissant avec un petit tournevis. À manipuler ensuite, non pas en la poussant devant soi, mais en la « conduisant » d’un doigt, en glissant ce dernier dans l’habitacle.

► À 8 ans, fini (ou presque) de s’inventer des histoires avec ses bolides : place à la mécanique et au mouvement. Avec ce jouet muni de suspensions et d’une direction, votre jeune pilote s’amusera à le faire avancer en lui faisant faire manœuvres et trajectoires. De quoi découvrir des sensations, presque comme s’il était au volant.

Mon robot (Clementoni) - Dès 9 ans

Un robot à construire en assemblant diverses pièces en plastique et des éléments électroniques que l’enfant pourra ensuite programmer. Au total, ce petit engin rigolo est capable d’effectuer cinquante tâches : écrire au feutre sur une feuille, faire un slalom entre des objets, ramasser des pièces métalliques… Un jouet aussi amusant que malin, puisqu’il est fournit avec un livret pour s’initier aux grands principes de l’électronique et de la robotique.

► Depuis toujours (rappelez-vous votre enfance), les mômes sont fascinés par les robots. Si c’est le cas de votre rejeton, ruez-vous sans hésiter sur ce produit. D’abord parce qu’avec ce jouet 2 en 1 (à construire, puis à programmer), votre ingénieur en herbe sera acteur de ses jeux, ce qui n’est pas le cas avec le robot déjà construit dont il suffit d’actionner le bouton on-off pour qu’il se mette en branle et dont on se lasse vite. Autre avantage de ce robot d’origine italienne : il est particulièrement bon marché pour ce type de jouet (moins de 25 €) tout en étant solide.

Papertrack - Dès 10 ans

Un tout nouveau concept que ce circuit en papier à construire avec colle et ciseaux avant d’y glisser des billes pour une descente endiablée à travers le dédale de la structure. Un produit qui, malgré sa ressemblance avec ce grand classique qu’est la descente de billes (en bois ou en plastique) pour les plus jeunes, est destiné aux (pré-)ados minutieux et habiles de leurs doigts. Il faut plusieurs heures de patience avant de venir à bout de cette maquette-jouet, en suivant le plan de montage ou en exploitant ses talents d’architecte, voire de petit ingénieur.

► Plus fun qu’un puzzle de 3 000 pièces, ce produit occupera toute la famille durant les longues soirées d’hiver. À poser sur une table dans le coin d’une pièce, chacun venant ajouter ses bandelettes de papier à l’édifice. En combinant les boîtes, il est possible de réaliser des structures spectaculaires de plusieurs mètres.

Anouck Thibaut

Dans nos coulisses

À genoux dans le stand de Plantoys, au Salon Maison et Objet à Paris, je teste une petite auto en bois. Pour m’amuser, retomber pour quelques minutes en enfance (une condition sine qua non pour pouvoir vous livrer un maximum de conseils !), et tester la maniabilité du jouet, la manière dont il file sur le sol. Son concepteur m’interpelle. Il me glisse que cette création est sa fierté de l’année. Geste à l’appui, il m’explique que l’habitacle de la voiture pivote, ce qui permet à l’enfant de faire corps avec son engin, donc de la diriger plus facilement. J’aime écouter cet homme décrire son jouet avec passion. Je prends alors toute la mesure de son ingéniosité. Dans l’univers du jouet, l’inventivité des créateurs vous laisse souvent pantois.

La question

Puis-je me fier à l’âge inscrit sur la boîte ?

Certaines marques manquent volontairement de précision pour d’évidentes raisons commerciales. D’autres encore s’en tiennent aux normes de sécurité et se contentent d’indiquer qu’un jouet ne convient pas aux moins de 3 ans, les normes étant très strictes avant cet âge, sans plus de précisions.
Comment s’y retrouver ? En se fiant aux âges renseignés dans ce dossier que nous avons parfois volontairement adaptés. En demandant aussi conseils aux vendeurs dans les boutiques spécialisées. Enfin, en vous faisant confiance : un enfant n’étant pas l’autre, c’est vous qui connaissez le mieux les goûts et les aptitudes de votre fillette ou de votre gamin.
Attention : le logo CE n’est pas un gage absolu de sécurité ! Même si la loi oblige les fabricants à l’apposer sur leur boîte, les contrôles ne sont pas systématiques. Pas d’inquiétudes inutiles, cependant. Le secteur du jouet est soumis à des normes extrêmement strictes et les marques qui ont pignon sur rue, notamment celles que le Ligueur sélectionne, les respectent largement.

Help

Une question ? Écrivez-nous !

  • Toutes les nouveautés présentées dans ce dossier sont en vente dans les boutiques de jeux et de jouets ou en grandes surfaces, spécialisées ou non dans ce secteur. Vous cherchez en vain un jouet ? Écrivez nous à redaction@leligueur.be, nous vous aiderons volontiers.
  • Via notre page Facebook, n’hésitez pas à partager vos choix et vos coups de cœur pour cette fin d’année : vos avis nous intéressent !
Sur le même sujet

Jouets à câliner…

Premier plongeon au royaume de saint Nicolas, les jouets tendresse d’une extrême douceur qui vont rassurer votre petit. Avant qu’il ne les adopte comme confident, puis comme compagnon de jeu pour imiter le monde des adultes, ce qui l’aide à grandir.  

 

Jouets à explorer

Des jouets qui invitent le petit à explorer d’abord son propre corps et ses cinq sens pour aller ensuite vers le monde qui l’entoure. Mais ces jouets dont le contenu est plutôt pédagogique peuvent aller jusqu’à propulser votre enfant devenu grand dans les siècles passés ou dans l’espace. À mettre entre les mains des gamins curieux de tout et qui aiment faire travailler leurs méninges.

 

Jouets à partager

À quatre pattes dans le salon ou autour d’une table, des jouets à partager. Un cadeau précieux, puisque c’est le temps que vous passez avec vos enfants qui vaut bien plus que le jeu lui-même.

 

Jouets à créer

Modeler, peindre, faire de la musique : les jouets pour stimuler la créativité et la fine motricité de votre artiste en herbe foisonnent cette année. Une tendance qui surfe sur la vague des loisirs créatifs en vogue chez les adultes, mais aussi du do it yourself. Des jeux qui offrent aussi l’occasion de passer du temps à vous amuser avec vos marmots.

 

Jouets à imiter

Pour se projeter dans le monde des adultes en s’inventant des histoires, rien ne vaut les petits personnages et les véhicules. À compléter plus tard, à l’âge de la maternelle, par d’autres jouets tels les dînettes, les établis, les poussettes et autres valisettes de docteur… Une catégorie de jouets qui, curieusement, ne propose pas de nouveautés cette année.