Vie de parent

Journée pyjama à l’école : solidarité avec les enfants malades

Nouvelle Journée nationale du pyjama dans les écoles, ce vendredi 15 mars. Un troisième acte lancé par l’asbl Take Off, au bénéfice des enfants atteints d'un cancer ou gravement malades, pour qu'ils restent connectés à leur école et à leurs copains.

Journée pyjama à l’école : solidarité avec les enfants malades   - © Take-Off

« Le défi, c’est que le nombre d’écoles participantes augmente encore », lance Marie-France Deligne, responsable de la communication chez Take Off. Dans les locaux, à l’autre bout du fil, on s’agite, ça bourdonne comme dans une ruche. « En 2017, lors de la première édition, 150 écoles ont posté des photos. Elles étaient 300 l’année dernière, et nous espérons tripler le score avec plus de participants encore. »

Cette pyjama party géante a du sens : l’association permet à des enfants gravement malades de rester connectés à leur classe et de suivre les cours à distance le temps de leur hospitalisation. Si les hôpitaux connaissent cette initiative, ce n’est pas encore le cas de toutes les écoles. « La Journée nationale du pyjama permet de toucher tous les enfants qui auraient besoin de nos services », précise Marie-France Deligne.

Garder le lien avec sa classe

Pour chaque enfant gravement malade, l’asbl fournit un ordinateur portable avec un casque qui lui permet d’être dans sa bulle quand il suit les cours à distance. Et dans sa classe, grâce à un ordinateur fixe équipé d’une caméra et d’un haut-parleur, l’enfant peut interagir, lever le doigt, zoomer sur le tableau. Garder le lien avec sa classe, c’est aussi garder le moral : l’enfant continue à communiquer avec ses copains, ce qui lui permettra de réintégrer plus facilement sa classe.

Des outils pour en discuter

JNP2019

Beaucoup de jeunes enseignants se retrouvent démunis face à certaines questions d’élèves : Pourquoi ma copine perd ses cheveux ? Pourquoi mon copain est absent si longtemps ? Aborder les choses de façon un peu ludique est parfois plus simple. Et pour les discussions plus sérieuses, Vanin propose des « leçons » pour enfants de primaire à télécharger gratuitement. La Fondation contre le cancer a également créé une brochure pour parents et enseignants.

Jamais trop tard pour participer : les classes ou les écoles qui souhaitent participer à la Journée nationale du pyjama ce 15 mars peuvent encore faire circuler le message. Et surtout, poster une photo originale sur le site de OUFtivi, partenaire de l’événement.

E. W. et A. K.

La chaîne pour enfants Ouftivi a suivi le retour de Lara, une ado malade qui a pu se connecter à sa classe grâce à Take Off. Visionnez son reportage ici.

En savoir +

► Tous en pyj' ! Toutes les classes du royaume sont invitées à participer au concours photo sur le thème de la Journée nationale du pyjama". Take Off, créée en 2006, a déjà connecté plus de 700 enfants gravement malades à leur classe, parfois pendant plusieurs mois ou même quelques années.
► EHD, l’association École à l’hôpital ou à domicile associations de bénévoles existe depuis trente ans et vient en aide aux familles confrontées à la maladie grave d’un enfant entraînant sa déscolarisation. Infos : ehd.be.

Sur le même sujet

Journée pyjama à l’école : solidarité avec les enfants malades

Nouvelle Journée nationale du pyjama dans les écoles, ce vendredi 15 mars. Un troisième acte lancé par l’asbl Take Off, au bénéfice des enfants atteints d'un cancer ou gravement malades, pour qu'ils restent connectés à leur école et à leurs copains.

 

Cancer : « Occupez-vous aussi de son petit frère »

« S’il vous plaît, guérissez mon enfant, mais occupez-vous aussi de son petit frère ! ». Cette demande de parents d’un enfant atteint d’un cancer a été plusieurs fois adressée au docteur Chantrain et au service d’oncologie pédiatrique de l’Espérance à Montegnée. Pour répondre à l’angoisse de ces pères et mères, un projet intitulé « Tu es de ma famille » a été mis sur pied.