Vie de parent

Jusqu’où faut-il raconter les horreurs de la guerre à nos petits-enfants ?

« Pourquoi la maman n’a pas sauté du train ? », questionne l’enfant, devant l’image du petit garçon qui saute d’un wagon à bestiaux où s’entassent des femmes et des hommes. Que lui dire ? Réponses avec Simon Gronowski, 88 ans aujourd’hui et rescapé d’un convoi de la mort.

La suite de l’article est réservée aux abonnés.

Sur le même sujet

« Le pardon m’a fait du bien »

La guerre finie, comment pardonner ? Et peut-on pardonner l'impardonnable ? Le philosophe Jankélévitch fait du pardon une vertu cardinale. À condition qu’il soit donné à titre gracieux. Qu’en pense Simon Gronowski ?