Vie de parent

L’imagination comme seule limite

Ici, on pianote. On construit. On combine. On invente. Bref, on se sert de l’imagination comme du plus fabuleux des jeux.

L’imagination comme seule limite

Piano - Hape (3-4 ans)

Comme pour le microscope Bresser, voici l’autre recommandation qui suscite l’unanimité. Avec la même phrase : « Vous allez voir, c’est incroyable, c’est magique ». Les sons sont hyper réalistes, le côté interactif scotche les petit·e·s. De quoi en faire de vrai·e·s virtuoses.

► Les + Un pas de géant dans la motricité fine et la sensibilité musicale.

Building motor set - Brio (Dès 5 ans)

Ancien·ne·s fanatiques de Lego Technic, voilà de quoi amener vos petit·e·s vers ce genre de jeux. Un ensemble de pièces conçues pour vos dégourdi·e·s. Une fois la boîte ouverte, libres à eux/elles d’inventer l’engin de leur rêve.

► Les + L’ingéniosité. De drôles d’inventions vont voir le jour dans la chambre des enfants.

Zig & Go - Djeco (Dès 7 ans)

Djeco poursuit sur sa lancée de parcours à bille modulable. Comme les éditions précédentes, l’enfant peut créer le chemin qu’il veut. À cela, viennent s’ajouter des sons, des modules, soit encore plus de possibilités. Un vrai manège.

► Les + La dextérité et la capacité à construire. L’enfant est libre de composer toutes les combinaisons qui lui passent par la tête. On ne vous cache pas qu’encore une fois, le graphisme nous a tapé dans l’œil.

Coffret à diamanter - SentoSphère (Dès 8 ans)

On s’en remet aux spécialistes, on n’aurait jamais parié dessus. Pourtant, enfants et préados sont friands de toutes ces petites paillettes. Pourquoi ? Elles permettent de tout customiser. Boîte, coffret, cahier. Elles sont composées d’un millier de petits diamants que l’enfant (ou l’ado) assemble. Mettez un peu de brillance dans leur vie…

► Les + Le champ des possibles est assez vaste. L’enfant peut donc combiner comme il le sent. Dans un registre bling-bling, évidemment.

Suspend - Mélissa and Doug (Dès 8 ans)

Un carton, nous dit-on. Encore un. À tel point qu’il voit le jour cette année, en version junior, dès 4 ans. Le principe est vieux comme le monde. Une structure sur laquelle on appose des petites barres qui viennent se suspendre. Plus il y en a, plus l’équilibre est périlleux. De quoi frissonner et s’amuser en famille pendant de longues heures suspendues.

► Les + L’habileté et le sang-froid. Dans la mesure du possible.

Flexistick - Hape (4 ans)

Le retour des parents sur ces barres flexibles en silicone ? « On est envahi ». Les enfants n’arrêtent pas de construire, déconstruire. Les figures sont innombrables. Et là encore, ils peuvent combiner avec les doudous et autres petites figurines. Une fois de plus, ils risquent de vous épater.

► Les + L’imagination et la dextérité. Ne vous étonnez pas s’ils deviennent de brillant·e·s architectes plus tard.

Yves-Marie Vilain-Lepage

Sur le même sujet

À eux de jouer

Cette année, on fait une pirouette. Tiens, ça ferait un super nom de magasin de jouets « pirouette ». Ça tombe bien, de magasins de jouets, il en est justement question. Plus précisément de magasins indépendants. Nous leur laissons les manettes pour cette sélection thématique. Et vous vous en doutez, ce choix n’est pas anodin.