Vie de parent

La garderie : 21 % seulement des parents sont satisfaits des activités proposées pour l’après-4 heures

Mais ils sont :

► 73 % à être satisfaits des horaires et jours d’ouverture,
► 56 % à apprécier l’amabilité et la politesse du personnel,
► 48 % à saluer les compétences du personnel.

(Les parents interrogés ont au moins un enfant scolarisé en maternelle ou en primaire)

La garderie : 21 % seulement des parents sont satisfaits des activités proposées pour l’après-4 heures

Les parents témoignent

Vanessa, deux enfants de 3 et 7 ans
« Je ne comprends pas du tout ce chiffre, je le trouve sévère. Quand je vois la vie que mènent certaines gardiennes qui arrivent tôt le matin et repartent tard le soir, je trouve que c’est injuste. Évidemment, elles sont moins créatives que les enseignants. Pourquoi ? Elles se heurtent à des tas de mômes surexcités, des cadres qui les méprisent et des parents qui leur adressent à peine la parole. Que la majorité des personnes qui les critiquent passent une semaine avec elles, on verra s’ils se plaindront toujours des activités proposées par la garderie. »

Baudouin, une fille de 4 ans
« Ma fille est dans une toute petite école. Les maternelles sont dans une classe. Et le soir, à la garderie, il n’y a vraiment pas beaucoup d’enfants. Pareil le matin. Pourtant, les gardiennes forment une équipe de six ou huit personnes. Ce qui fait très vite plus d’un adulte par enfant. Ça va. Eh bien, malgré ça, elles restent assises à boire des sodas. Elles regardent les enfants jouer et, parfois, elles leur font même regarder des dessins animés ou des films crétins. Faut pas se moquer du monde, quand même ! »

Amida, deux enfants de 4 et 9 ans
« C’est bien que vous ayez le pourcentage des parents qui utilisent la garderie parce que je me posais la question. Je n’arrivais pas à savoir entre les parents qui déposent leurs enfants tôt, ceux qui vont les chercher le soir, qui a l’usage de quoi. Dans la classe de ma fille, il y a un petit garçon qui arrive le premier et qui reste le dernier jusque tard à l’école. Ça me fait mal au cœur. Devinez ce que fait sa mère, comme métier ? Gardienne en maternelle… »

Nadine, deux enfants de 3 et 5 ans
« C’est bien de demander aux parents ce qui les satisfait. C’est encore mieux qu’ils répondent unanimement. Pour moi, la garderie nous sauve la vie. Vraiment. Les enfants tissent des liens étroits avec les gardiennes. Il y a une vraie relation de confiance. C’est là où les histoires d’amour se fabriquent. C’est là où ils se défoulent. Où ils se dépensent. Où ils s’épuisent. Et si vous voulez mesurer le niveau de contentement des parents : comptez le nombre de cadeaux que les gardiennes reçoivent à la Saint-Nicolas et à la fin de l’année scolaire. Ça en dit long. »

Luis, trois enfants de 4, 8 et 12 ans

« Je trouve ça très chouette, toute cette organisation pour les enfants et les parents. Le seul petit bémol, juste pour râler, c’est que je suis malheureux que les enfants passent autant de temps sans leurs parents. Au final, certains ne voient leurs petits qu’une heure par jour. Il y a un truc qui déconne, non ? »

Ce qu’en pense la Ligue des familles…

73 % - 56 %, autant de pourcentages annoncés ci-dessus qui montrent que les parents sont globalement satisfaits de la garderie qui répond prioritairement à leur préoccupation : garder l’enfant. Seuls bémols : les activités pas très appréciées et le nombre d’accueillants pas suffisant (26 %). Bon à savoir : en Fédération Wallonie-Bruxelles, tout accueil des 0-12 ans doit respecter un code de qualité de l’ONE et une série de bonnes pratiques.

La Ligue demande que l’accueil extrascolaire soit reconnu d’utilité publique et considéré comme une vraie politique éducative. Pour cela, il faut des moyens supplémentaires pour améliorer :

► améliorer la qualité de l’accueil,
► optimiser la formation du personnel encadrant,
► garantir l’accès en termes financiers à tous les enfants,
► généraliser l’accueil du mercredi après-midi encore déficitaire dans certaines régions.

Myriam Katz et Yves-Marie Vilain-Lepage