Vie de parent

La magie… des mélanges

La magie… des mélanges

Ma famille est multiculturelle, métissée et polyglotte. Sur un plateau de télévision, elle remplirait à elle seule l’ensemble des sièges nécessaires pour animer un débat sur la diversité. D’abord, les origines : par alliance, adoption ou autre, presque tous les continents sont représentés. Ensuite, les configurations : séparation, divorce, remariage et recomposition, tout est illustré. Du coup, chez nous, on se prépare sérieusement pour affronter la période des fêtes. Par ici on se muscle, par là on s’astreint à un petit jeûne préventif, question de cultures.
On commence par Thanksgiving, le 4e jeudi de novembre, et c’est parti ! On poursuit avec Hanouka, Boxing day, Sainte-Lucie, Noël, le passage de la sorcière Befana, le jour des Rois Mages et même des fêtes inventées par les plus anticonformistes. Celle qui nous met (presque) tous d’accord : la Saint-Sylvestre. Et je dis presque, car vous vous en doutez, j’ai une belle-sœur chinoise, chez qui nous irons faire éclater des pétards le 5 février, pour le passage à l’année du Cochon de terre brun.
J’aime autant vous dire que ça voyage, sur base d’itinéraires plus improbables les uns que les autres. Les maisons sont rangées, les voitures révisées, les billets d’avions réservés, les gîtes encombrés et les ceintures des tenues traditionnelles desserrées. Un seul mot d’ordre : la trêve. Avec elle, la nourriture. Les cadeaux. Le temps passé ensemble. Et partout, les nouvelles rencontres.

Fêtes inventées : solidaires et au service des autres

Du temps aux autres, tu offriras. Car ils sont nombreux à se retrouver seuls durant cette période. Les plus grands accompagneront les services sociaux dans leurs tournées. Avec l’association les Samaritains, on aide à récolter les boîtes de l’opération Shoe-Box, qui rassemblent dix cadeaux (aliments et boissons) et une carte de vœux. Emballées, elles sont offertes pour le Nouvel An aux sans-abris et aux démunis par les Restos du Cœur ou le Samu social. Les plus petits iront grossir les rangs des bénévoles de l’Opération thermos, une asbl née en 1987 à l’initiative d’une équipe de scouts. Elle fournit des repas et organise chaque année une soirée de Noël. Renseignez-vous et faites-vous connaître auprès des associations de votre commune : vous serez accueillis les bras ouverts dans les hôpitaux, les homes et les plateformes d’aide aux migrants. Et on redonne du sens aux fêtes !

Voyager plus ou moins loin, partir vers d’autres cieux… 

Seul ou en groupe, tu voyageras. Il y a toujours des cousins auxquels rendre visite et chaque année apporte son lot de nouveaux venus édentés à rencontrer. Ou, tout simplement, s’extraire du quotidien, s’évader à la neige ou au soleil, à la mer ou tout simplement chez la tatie qui vit à la campagne. Partagez l’organisation : il y a toujours un spécialiste qui sait comment duper les moteurs de recherche, comparer les comparateurs et qui dégottera les prix les moins chers. Disséminés sur le globe, essayez d’arriver en même temps, pour bien profiter de ces réunions au loin. Mais peut-être que vous préférez justement vous échapper… sans personne : réservez un voyage découverte organisé, pourquoi pas en randonnée ou préférez un club all inclusive où vos seuls amis seront les livres apportés en piles ou stockés dans les liseuses électroniques. Quelle que soit la formule choisie, téléchargez les applis de vos compagnies aériennes et faites-en vos alliées : aucun retard, ni annulation ne viendront entamer votre belle humeur.

On range pour accueillir toute la tribu

Toutes les pièces, tu trieras. Ils arrivent en masse, ils vont s’étaler dans toute la maison. Des matelas seront posés à terre, même les paliers serviront de refuge. Le grenier se transforme en dortoir géant, paradis des enfants, où les ados iront jusqu’à déplier la tente de camping, question de se démarquer. Il est temps de mettre en application les conseils des bloggeuses et autres coachs en rangement : pour mieux désencombrer, trier et jeter. Faites confiance aux plus radicales, comme la Japonaise Marie Kondo. Appliquer 10 % de ses recommandations, c’est déjà changer de vie !

Faire réviser les véhicules

Pour de courtes ou de longues distances, mieux vaut être sûr de sa monture. Un petit tour chez ton garagiste tu feras. Pneus hiver, niveau d’huile, chaînes, câbles pour batteries, pharmacie remise à neuf, plaids et oreillers pour les plus jeunes à l’arrière... comme le dit le proverbe, mieux vaut prévenir…

Honneur aux hôtes : chacun arrive en tenue traditionnelle

Soirée fusion : dans ta plus belle tenue traditionnelle, tu brilleras. Même le Manneken Pis en possède ! Pagnes en wax, saris, kilts, sarongs, kimonos, boubous, robes brodées ou chemises « Mandela », foulards de tête impressionnants. Avec les petits, on s’amuse à deviner le nom des tenues et on révise sa géographie : dans un panier, chacun pioche des cartes sur lesquelles sont inscrits les pays ou régions. On se trompe, on délire, on rit. Et puis on mange : au cours de cette même soirée, chacun veillera à apporter son plat préféré. Le clou de la soirée : un blind test musical, au cours duquel le DJ d’un soir clôturera ce tour du monde en faisant deviner les langues chantées et les instruments utilisés.

Aya Kasasa