Vie de parent

Le cadeau qui émoustille les papilles

Sur la table. Sous le sapin. Dans le moindre recoin. Ici, on est au royaume de la gourmandise. De Mamy, pas loin d’être centenaire, au petit dernier, en passant par les tontons, les tatas, les cousin·e·s et même les pièces rapportées, on sait qu’en visant l’estomac, on touche en plein cœur. Alors on n’hésite pas sur les saveurs, les textures, les mélanges, pourvu que la gourmandise soit de mise. Mais comme tout bon chef·fe coq du cadeau, on sait aussi ajouter l’ingrédient qui fait toute la différence. Une dose de pédagogie par-ci, une pincée d’ouverture au monde par-là, un zeste de rêverie comme touche finale, et voilà qu’entre deux bouchées de cette sublime bûche aux saveurs tropicales, c’est toute la famille qui se délecte de ces trouvailles gourmandes. Ne tardons plus : à table !

Le cadeau qui émoustille les papilles

Pour Isidore, 2 ans et demi : « Moi, ze veux tout comme les grands »

Le petit dernier de la famille n’échappe pas à la génétique familiale : celui qui réussit l’exploit de lécher les plats en préparation en cuisine et d’être le premier à table, c’est lui. À chaque fois. Pour combler ses envies de passer derrière les fourneaux, c’est un grand classique qui l’emporte : une jolie cuisine en bois (79,90 € chez Ikea) et les accessoires qui vont avec (on mise là aussi sur le bois, mais aussi sur le tissu ou encore la seconde main). De quoi préparer avec le plus grand sérieux de succulents dîners pour Gaspard et Croco, ses inséparables doudous.

Pour Anita, 6 ans : « Le meilleur repas : les bonbons »

Si elle le pouvait, notre petite blondinette mangerait matin, midi et soir un bol de crasses en tous genres. Et pour le goûter ? La même chose, en double ration. Alors, pour la remettre gentiment dans le droit chemin (en vrai, pour limiter sa consommation !), elle recevra un chouette coffret Ma fabrique à bonbons (25 € - Sentosphère). Elle pourra alors fabriquer ses propres chiques aux arômes naturels, bien moins sucrées que celles du commerce et qui, évidemment, deviendront les seules à entrer dans sa bouche.

Pour Stan, 10 ans : « Derrière les fourneaux, sinon rien ! »

Toque sur la tête, tablier bien noué à la taille, Stan passe son temps à bricoler des repas avec tout ce qui lui passe sous la main… avec un résultat gustatif plus ou moins réussi. Pour lui - et pour la sauvegarde de nos papilles -, on mise sur une belle progression après un cours de cuisine et un autre de pâtisserie. Pour trouver le bon endroit, pas de recette miracle : en fonction du lieu de son domicile, on suit le bouche-à-oreille ou on mise sur son moteur de recherche préféré.
Et puis, comme Stan est aussi fan de sa console, on lui glisse Overcooked 2 (30 € en version Switch), un jeu que nous vous recommandions dans notre numéro spécial jeux/jouets.

Pour Victoria, 13 ans : « Viser les 3 étoiles »

Depuis ses 10 ans, au moins une fois par semaine et souvent le week-end, Vic’ prend en charge le repas familial. Pas par contrainte, juste pour le plaisir. Et il faut bien avouer qu’elle est particulièrement douée. Assaisonnement, textures, produits de saison, elle gère tout. Pour le plus grand plaisir de la tribu. Pour elle, ce sera aussi un cadeau hyper classique : un livre de recettes. Par contre, le contenu, lui, sort des sentiers battus. Avec l’appétissant et succulent San - le tour du monde en 75 recettes (30 € - Racine), le chef Sang Hoon Degeimbre propulsera Victoria vers de nouvelles saveurs… servies dans des bols ! Alors, qui va encore plus se régaler dans les semaines à venir ?

Pour Léon, 17 ans : « Une explosion de parfums… les pieds sous la table »

Qui a dit que les grands ados ne se nourrissaient que de dürüms, de pizzas et de sodas ? Malgré son jeune âge, Léon est déjà un fin gourmet. Les légumes en boîte et les plats surgelés, vous ne lui en ferez jamais manger. Sous le sapin, il trouvera donc une jolie invitation pour un repas d’exception. En fonction de vos moyens, vous pouvez opter pour un restaurant étoilé - certains proposent des formules du midi à des prix encore abordables - ou, moins cher mais souvent surprenant de gourmandise, pour un établissement tenu par un·e jeune chef·ffe d’avenir (à voir du côté des Bibs gourmands du Guide Michelin ou des Jeunes Chefs de l’année du Gault et Millau).
Vous cherchez quelque chose de plus engagé, qui mette en valeur des jeunes et des adultes en réinsertion ? Invitez votre grand dans un restaurant d’application, aussi appelé restaurant pédagogique. Ici, le personnel en cuisine et en salle encore en pleine formation vient mettre en pratique tout ce qui a été vu en cours. Supervisés par des professionnels aguerris, parfois même étoilés, ces jeunes ou moins jeunes proposent des repas de qualité et de goût, le tout avec un service impeccable. Un vrai bon plan avec de vrais bons plats, on vous l’assure ! 

Romain Brindeau

En +

Mélangez cuisine et BD !

Vous voulez faire un cadeau qui soit accessible à toute la famille (ou au moins au plus de 8 ans) ? le bonheur, vous le trouverez du côté de chez Guillaume Long. Ce lauréat de notre prix Versele 2013 avec Tétine Man a aussi commis trois volumes d’une BD autour de la cuisine. Dans À boire et à manger (3 volumes et une édition spéciale - 22 € par numéro - Gallimard), vous trouverez des recettes à réaliser en famille, de vraies histoires à partager… avec gourmandise !